Evincés des marchés villeurbannais pendant le confinement, les forains ne gagneront pas au tribunal

Evincés des marchés villeurbannais pendant le confinement, les forains ne gagneront pas au tribunal
Photo d'illustration - LyonMag

Le confinement a bouleversé le quotidien de la plupart des Français.

Et notamment les producteurs et les forains qui vendaient sur les marchés.
A Villeurbanne, la décision avait été prise de favoriser les premiers et d’évincer les seconds sur les six marchés ouverts durant le confinement.


Ce qui a entraîné un recours des forains via le Simal et la fédération Saveurs et commerces. En attaquant la Ville de Villeurbanne devant le tribunal administratif, ils espéraient faire suspendre ce privilège accordé aux seuls producteurs locaux.
Sauf que les forains sont allés trop vite en besogne et n’ont pas détaillé suffisamment leur recours. Le juge des référés a fait remarquer qu’aucun préjudice économique chiffré n’était donné. D’où le rejet de leur demande trop hâtive.


Les forains, qui ont repris normalement leur travail à Villeurbanne cette semaine, comptent encore faire condamner la municipalité pour illégalité en maintenant leur action sur le fond.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Edith le 14/05/2020 à 18:11

Ce sont les Forains alimentaires habituels qui n'ont pas pu venir. ce n'est pas le cas dans toutes les communes de la Métropole

Signaler Répondre

avatar
Un abstentionniste le 14/05/2020 à 10:00

En France ,il vaut mieux vendre de la drogue que des fruits et légumes qui eux ont été fermés et même réprimandés pour certains, une honte .

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 14/05/2020 à 09:02
Bof a écrit le 14/05/2020 à 08h58

Et tous les commerces qui ont du fermer pendant le confinement ils devraient porter plainte aussi ? Les producteurs locaux vendent de la nourriture, donc indispensables. Les forains vendent des machins loin d'être indispensables donc aucune raison de polémiquer.

Ce n'est pas exactement la même chose. Là, c'est plutôt comme si tu avais une boutique de vêtements. Et pendant le confinement, la mairie autorise des personnes extérieures à l'exploiter pendant que toi tu restes chez toi.

Signaler Répondre

avatar
Bof le 14/05/2020 à 08:58

Et tous les commerces qui ont du fermer pendant le confinement ils devraient porter plainte aussi ? Les producteurs locaux vendent de la nourriture, donc indispensables. Les forains vendent des machins loin d'être indispensables donc aucune raison de polémiquer.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.