Des pompes installées dans un lac de Miribel pour garantir de l’eau potable

Des pompes installées dans un lac de Miribel pour garantir de l’eau potable
Photo d'illustration - LyonMag

Les travaux commenceront lundi. 

La Métropole de Lyon a annoncé le début d’un pompage d’eau sur le lac des Eaux Bleues, au cœur du Grand Parc Miribel Jonage. Le but de l’opération est "de garantir la sécurisation de l’approvisionnement en eau potable de l’usine de secours de La Pape dont le captage est situé sur ce lac"

La collectivité explique que pour “garantir la sécurisation de l’approvisionnement en eau potable de l’usine de secours de La Pape dont le captage est situé sur ce lac. L’usine de la Pape et sa réserve constituent un dispositif de sécurité unique utilisé exclusivement en cas de problème sur la ressource principale de Crépieu-Charmy. Elles permettent à la Métropole de Lyon de bénéficier d’une autre source de production d’eau potable d’où la nécessité qu’elle soit mobilisable en permanence”.

Des travaux sont "devenus nécessaires car, depuis la fin des années 90, le lac des Eaux Bleues subit une production importante de matière organique végétale. Ce phénomène, l’eutrophisation, accéléré par le réchauffement climatique, se caractérise par la présence d’algues et d’herbiers aquatiques en période estivale. La qualité de l’eau est satisfaisante pour les usages comme la baignade. Néanmoins, l’usine de production ne peut plus utiliser la prise d’eau actuelle pour produire de l’eau potable. Les études montrent que l’eau située loin du bord du lac a des caractéristiques plus adaptées, même en cas de forte chaleur ". 

La solution retenue pour alimenter l'usine de la Pape est « un pompage provisoire, installé sur trois barges, reliées par une canalisation flottante à la prise d'eau actuelle, située en bordure du lac. Les techniciens vont donc installer 5 pompes sur 3 radeaux. Ces pompes, en cas de crise, permettront d’acheminer l’eau vers la prise d'eau existante grâce à la mise en place d'une canalisation semi-flottante de 900 m de longueur sur le lac ».

 Les travaux devraient durer 5 semaines. Les pompes devraient rester jusqu’au mois d’octobre, "dès lors que les caractéristiques de l’eau seront à nouveau compatibles avec les capacités de traitement de l’usine de la Pape". Le coût du chantier s’élève à environ 800 000 euros précise le Grand Lyon qui stipule que "pour assurer la sécurité des usagers du Grand Parc, un balisage terrestre et aquatique sera installé et l’accès aux installations sera absolument interdit pour tous les usagers du lac".

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Jaimepastaville le 26/06/2020 à 10:35

Un endroit agréable, sauf que ya trop de monde et que tu pues la vase pendant une semaine en sortant

Signaler Répondre

avatar
Aimemaville le 26/06/2020 à 10:16

Depuis les années 90 et c'est que maintenant qu'ils font quelques choses !? Mouais, bof !

Signaler Répondre

avatar
Mafia le 25/06/2020 à 18:39

Encore une occasion de faire marcher la pompe... à argent public vers quelques intérêts.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.