Saint-Priest : trois Marseillaises interpellées après avoir dépouillé deux hommes

Saint-Priest : trois Marseillaises interpellées après avoir dépouillé deux hommes
Photo d'illustration - LyonMag

Trois femmes d’une vingtaine d’années, originaires de Marseille, ont été interpellées ce dimanche à Saint-Priest, soupçonnées d’avoir dépouillé deux hommes contactés via des sites de rencontres.

Les policiers ont trouvé dans leur chambre d’hôtel des bijoux, des jeux vidéo et une somme de 2500 euros en espèces. Les jeunes femmes, relâchées, sont convoquées devant la justice pour vols en réunion et recel.

Arrivées vendredi 3 juillet dans la région, elles conviennent d’un rendez-vous avec un homme de Riom dans le Puy-de-Dôme, puis avec un homme originaire de Saint-Etienne. Dans les deux cas, le même mode opératoire. Les Marseillaises se font offrir des bijoux, amènent la victime à retirer de l’argent tout en la poussant à boire de l’alcool, jusqu’à l’ivresse. L’homme est ensuite ramené à l’hôtel et dépouillé de ses effets personnels.

A Saint-Etienne, les trois femmes repartent avec le véhicule de leur victime. Elles préviennent tout de même les services de secours de l’état d’ébriété de ce dernier.

Leur aventure se termine ce dimanche. Les Marseillaises logent dans un hôtel de Saint-Priest dans l’attente d’un rendez-vous avec une nouvelle victime, rendez-vous qui tombe finalement à l’eau. Dans l’après-midi, l’une d’entre elles décide alors de contacter la police en se faisant passer pour une victime de séquestration, et communique la plaque d’immatriculation du véhicule volé la veille.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
tarzan le 14/07/2020 à 10:57

Marine Le Pen president

Signaler Répondre

avatar
PIGEON le 08/07/2020 à 19:40

A part des désespérés qui tombent dans ce panneau médiocre?

Signaler Répondre

avatar
Tom le 08/07/2020 à 17:59
Charles a écrit le 08/07/2020 à 10h11

Qu'apporte la précision "d'origine marseillaise" dans ce fait divers ?

Comme tout article de presse, il faut mentionner le maximum d’informations possibles (même si elles sont minimes) sans nuire à une enquête. D’autres victimes pourront ainsi se manifester s’ils pensent que ce sont leurs agresseurs. Accent, échanges avec elles etc....

Signaler Répondre

avatar
L OL le 08/07/2020 à 15:37

Les marseillaises aiment trop le pognon. C'est assez connu pour pas être choquant d'entendre cela

Signaler Répondre

avatar
Racaille lives matter le 08/07/2020 à 11:30

Rive sud de Marseille

Signaler Répondre

avatar
Charles le 08/07/2020 à 10:11

Qu'apporte la précision "d'origine marseillaise" dans ce fait divers ?

Signaler Répondre

avatar
Error 404 le 08/07/2020 à 09:34

Des marseillaises, vraiment ?

Signaler Répondre

avatar
A bas les racailles ! le 08/07/2020 à 09:31

Quartier nords ???

Signaler Répondre

avatar
prosper le 08/07/2020 à 09:22

Moins dangereux et moins cher à gerland dans les camionnettes

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.