Région : une aide de 1,7 million d’euros pour la filière plasturgie-composites

Région : une aide de 1,7 million d’euros pour la filière plasturgie-composites
Photo d'illustration - LyonMag

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a voté, lors de la dernière commission permanente, pour un "accord volontaire en faveur de l’économie circulaire" avec la filière plasturgie-composites pour un montant de 1 740 000 euros.

Cet accord vise à "accompagner les entreprises [de cette filière NDLR] dans leur processus de valorisation des déchets" et porte sur trois axes : "informer et former sur la nécessité de la transition vers l’économie circulaire ; améliorer l’intégration de matières plastiques recyclées ; développer l’éco-conception".

La Région Auvergne-Rhône-Alpes rappelle que cet accord s’inscrit dans une volonté d’accompagner chaque filière industrielle régionale vers l’économie circulaire, afin de "réduire et valoriser les déchets". Elle annonce que d’autres conventions seront signées.

"C’est avec la filière Plasturgie-Composites que la Région a décidé de débuter cette politique de valorisation des déchets. En effet, Auvergne-Rhône-Alpes est la première Région de France en matière d’industrie plasturgie-composites, que ce soit en nombre d’entreprises (près de 800), en nombre de salariés (plus de 24 000) et en chiffres d’affaires (6 420M€)", est-il rappelé par la collectivité territoriale.

"Les déchets plastiques, souvent montrés du doigt par la population et les médias, ne sont pourtant pas une fatalité. Les industriels de la filière l’ont compris depuis longtemps et se sont pour beaucoup déjà engagés dans une économie dite circulaire. Beaucoup de matières plastiques sont ainsi recyclées et réinjectées dans le process. Il s’avère que notre région est riche de ces entreprises", assure Eric Fournier, vice-président délégué à l’Environnement.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
On peut en parler oui le 11/08/2020 à 20:37

C'est que de la poudre aux yeux, pour endormir le citoyen qui n'y connais rien.
Bizarre à Saint-fons les gens ont les yeux qui piquent et la gorge qui gratte. Le prix des loyers sont d'ailleurs trés faible comparé aux autre villes de la métropole. Etrange ?
1,7 million pour intégrer du recyclage c'est que de la connerie.
Déjà qu'ils mettent des filtres sur leurs cheminées, qu'ils arrêtent de rejeté leurs merdes dans la nappe phréatique ou dans le Rhône, qu'ils détrusient correctement leurs déchets de production et non pas en les foutant dans la beine à ordure.
Ya un sacré boulot dans ces entreprises. 1,7 milliards pas sur que ca suffise.
Ils répondront, "bah soit on pollue, sont on délocalise en Chine. Au moins en Chine on peut polluer tant qu'on veut"
Alors le Maire se couche

Signaler Répondre

avatar
Joe l indien le 11/08/2020 à 09:44

Histoire de gros sous... Vu le chiffre d affaire
Pourquoi payer un telle somme....?
Mystere et boule de gomme....

Signaler Répondre

avatar
Joe l indien le 11/08/2020 à 09:44

Histoire de gros sous... Vu le chiffre d affaire
Pourquoi payer un telle somme....?
Mystere et boule de gomme....

Signaler Répondre

avatar
galinette le 10/08/2020 à 21:07

Qu'il fasse disparaître la raffinerie de Feysin . Elle pue dans toute l ' agglomération de lyon surtout la nuit. .. ça devrait être sa priorité. .

Signaler Répondre

avatar
Tzigue le 10/08/2020 à 20:32

Un chiffre d'affaire de 6 420M€, et une aide de 1,7M€...

Mouais, une paille je crois.

Est-ce que ça va être utile ?

Signaler Répondre

avatar
Encore de l'argent foutu en l'air le 10/08/2020 à 16:54

Pk est-ce à la communauté de payer pour ces entreprises ?
Vallée de la chimie, ces entreprises devraient être imposée d'intégrer du recyclage dans leur production

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.