"Pour la survie de nos entreprises": les indépendants de Lyon de nouveau dans la rue ce lundi

"Pour la survie de nos entreprises": les indépendants de Lyon de nouveau dans la rue ce lundi
La manifestation des indépendants lundi dernier devant la préfecture du Rhône - LyonMag

Le rassemblement est prévu à partir de 15h sur la place Bellecour.

Tout juste une semaine après une première manifestation devant la préfecture du Rhône, commerçants, restaurateurs, hôteliers ou encore gérants de boîtes de nuit se donnent rendez-vous au cœur de la Presqu’île pour protester contre les mesures prises dans le cadre du confinement. Discours, minute de silence avec pancartes brandies, chanson sont notamment au programme sur la place Bellecour. Un cortège prendra ensuite la direction de la préfecture du Rhône en passant par la rue du président Edouard Herriot, la rue Grenette, le pont Lafayette et le quai Augagneur. Une délégation sera reçue à la fin de la manifestation.

Comme lundi dernier, les indépendants lyonnais seront vêtus de noir afin de protester contre les mesures prises dans le cadre du confinement, principalement la fermeture de leurs établissements et au bout les conséquences économiques. Parmi eux : les Toques Blanches lyonnaises, l’UMIH (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie), la Fédération nationale de l’habillement ou encore l’UPSE (Union des Professionnels Solidaires de l’Évènementiel).

23 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
sinom le 17/11/2020 à 05:42
Une guêpe a écrit le 16/11/2020 à 17h16

Faut être un peu gaga pour acheter dans cette catégorie de boutique comme vous dites. Sur internet tu paie le même article 3 ou 4 fois moins cher

Hé Oui , et pour certains c'est du 100 % grande surface habillement compris

Signaler Répondre

avatar
Une guêpe le 16/11/2020 à 17:16
Sinom a écrit le 16/11/2020 à 15h52

On verra , on verra ... Si les professions non essentielles seront aussi généreuses une fois les choses "se rétablissent " , vous savez j'espère qu'une grande partie de la population n'a pas le pouvoir d'achat pour consommer dans cette catégorie de boutiques

Faut être un peu gaga pour acheter dans cette catégorie de boutique comme vous dites. Sur internet tu paie le même article 3 ou 4 fois moins cher

Signaler Répondre

avatar
Detendez-vous le 16/11/2020 à 16:13
Anabelle a écrit le 16/11/2020 à 11h59

Ces mêmes indépendants qui qualifiaient les gilets jaunes de fainéants ou d'assistés viennent aujourd'hui pleurer l'aide de l'état, c'est risible.
Ils n'ont donc honte de rien les meneurs de ce mouvement.

Ils ne veulent pas d'aide le l'état, au contraire, ils veulent juste qu'on les laisse travailler, tout simplement.
Il faut apprendre à lire un article et ne pas s'arrêter au titre :)

Signaler Répondre

avatar
Sinom le 16/11/2020 à 15:52
blablablaaa a écrit le 16/11/2020 à 15h26

Chère ANNABELLE vous osez comparez les restaurateurs, commerçants de tout bords aux gilets jaunes! Mais savez-vous seulement lire? Comprenez-vous ce qui se passe ou êtes vous encore bloquée en 2018!!!!!! Les commerces sont asphyxiés. Rien de rentre! Nada! Le gouvernement aide, certes, mais il faudra rembourser. Et rembourser avec quoi? Des noisettes?????

On verra , on verra ... Si les professions non essentielles seront aussi généreuses une fois les choses "se rétablissent " , vous savez j'espère qu'une grande partie de la population n'a pas le pouvoir d'achat pour consommer dans cette catégorie de boutiques

Signaler Répondre

avatar
blablablaaa le 16/11/2020 à 15:26

Chère ANNABELLE vous osez comparez les restaurateurs, commerçants de tout bords aux gilets jaunes! Mais savez-vous seulement lire? Comprenez-vous ce qui se passe ou êtes vous encore bloquée en 2018!!!!!! Les commerces sont asphyxiés. Rien de rentre! Nada! Le gouvernement aide, certes, mais il faudra rembourser. Et rembourser avec quoi? Des noisettes?????

Signaler Répondre

avatar
blablablaaa le 16/11/2020 à 15:23

Quand on lit que le gouvernement ne compte pas la réouverture des restaurants et bars avant janvier.... on les comprend moi le premier. C’est toute une économie qui se fait la malle.

Signaler Répondre

avatar
Faux ! le 16/11/2020 à 15:12
Anabelle a écrit le 16/11/2020 à 11h59

Ces mêmes indépendants qui qualifiaient les gilets jaunes de fainéants ou d'assistés viennent aujourd'hui pleurer l'aide de l'état, c'est risible.
Ils n'ont donc honte de rien les meneurs de ce mouvement.

Non non leur première demande n'est pas des aides de l'Etat mais de pouvoir travailler en ouvrant leur commerce !

C'est tout le contraire des GJ...

Signaler Répondre

avatar
@assisté le 16/11/2020 à 14:27
Minable a écrit le 16/11/2020 à 13h41

C’est bien, crachez dans la soupe... Tout en réclamant la soupe !

réclamer de travailler sans en être empêché c'est demander la soupe?!

Signaler Répondre

avatar
Minable le 16/11/2020 à 13:41
Manif justifiée a écrit le 16/11/2020 à 13h20

Soutien total pour une categorie qui n ont aucun filet de protection et qui a de bonnes raisons de se plaindre..
Ca change des manifs perpetuelles de la fonction publique (Sncf edf,...) de ceux qui ont garantie de salaire et d'emploi .

C’est bien, crachez dans la soupe... Tout en réclamant la soupe !

Signaler Répondre

avatar
Manif justifiée le 16/11/2020 à 13:20

Soutien total pour une categorie qui n ont aucun filet de protection et qui a de bonnes raisons de se plaindre..
Ca change des manifs perpetuelles de la fonction publique (Sncf edf,...) de ceux qui ont garantie de salaire et d'emploi .

Signaler Répondre

avatar
Merci le 16/11/2020 à 12:32
Anabelle a écrit le 16/11/2020 à 11h59

Ces mêmes indépendants qui qualifiaient les gilets jaunes de fainéants ou d'assistés viennent aujourd'hui pleurer l'aide de l'état, c'est risible.
Ils n'ont donc honte de rien les meneurs de ce mouvement.

Merci de nous rappeler cet aspect de l’histoire. Il y a effectivement de plus en plus de gens pour qui la solidarité est à sens unique. Pur opportunistes. En plus, ils ont tellement peu de jugeote, de respect et d’empathie que ça leur a pas paru déplacé de défiler avec... un cercueil ! Le comble !!
Difficile d’être empathiques avec des gens qui se comportent comme ça. En plus, certains ont des situations très confortables, et on dirait qu’ils demandent à l’Etat et à la population non pas d’assurer leur survie, mais de maintenir leurs gains (c’est pas forcément la même chose) indépendamment de la situation. C’est pas grave : c’est la Sécu qui payera !
Perso, je préfère préserver notre service public et notre système de santé déjà bien esquintés par les politiques libérales.

Signaler Répondre

avatar
Santu le 16/11/2020 à 12:04
Anabelle a écrit le 16/11/2020 à 11h59

Ces mêmes indépendants qui qualifiaient les gilets jaunes de fainéants ou d'assistés viennent aujourd'hui pleurer l'aide de l'état, c'est risible.
Ils n'ont donc honte de rien les meneurs de ce mouvement.

+10 000

Signaler Répondre

avatar
Anabelle le 16/11/2020 à 11:59

Ces mêmes indépendants qui qualifiaient les gilets jaunes de fainéants ou d'assistés viennent aujourd'hui pleurer l'aide de l'état, c'est risible.
Ils n'ont donc honte de rien les meneurs de ce mouvement.

Signaler Répondre

avatar
SAURON le 16/11/2020 à 11:42

Bof! Il fallait respecter les mesures sanitaires avant. Ils n'auront ni mes larmes , ni mes sous.

Signaler Répondre

avatar
Honteux le 16/11/2020 à 10:17
Dites la vérité ! a écrit le 16/11/2020 à 08h18

Comme les cathos avec leurs manifestations dont les réclamations et les manifestations frôlent le terrorisme biologique.

Oui, même déraison et manque de civisme.
Encore une fois, chacun voit son intérêt au détriment de l’intérêt général.
Dans les deux cas, le privé : les « indépendants » / les pratiquant d’une foi.
Pour les commerçants, on n’en attendait pas moins. Mais merci les catholiques pour l’exemple que vous donnez...
Les autres religions vont sûrement suivre.
Les hospitaliers et les familles impactées doivent s’arracher les cheveux !

Signaler Répondre

avatar
Cc le 16/11/2020 à 09:34

Sacrée chanson!!! Vaut mieux manifester en silence parfois!!!

Signaler Répondre

avatar
Jige le 16/11/2020 à 09:00

Combien de temps résisteront ils aux provocations ?

Signaler Répondre

avatar
Vive les libraires le 16/11/2020 à 08:35

Bravo! On est avec vous !

Signaler Répondre

avatar
Dites la vérité ! le 16/11/2020 à 08:18
Société vs corporatisme a écrit le 16/11/2020 à 06h29

Honte de rien.

Comme les cathos avec leurs manifestations dont les réclamations et les manifestations frôlent le terrorisme biologique.

Signaler Répondre

avatar
Garibaldi le 16/11/2020 à 07:01
kumer a écrit le 16/11/2020 à 06h55

Et pendant que les petits commerces sont fermées les grandes surfaces étaient blindées samedi après midi aucune limite d aces aucune distanciation

Même les moyennes , dans le 7 inter , samedi c'était comme dans le métro ...mais c'est les affaires

Signaler Répondre

avatar
kumer le 16/11/2020 à 06:55

Et pendant que les petits commerces sont fermées les grandes surfaces étaient blindées samedi après midi aucune limite d aces aucune distanciation

Signaler Répondre

avatar
Divergence le 16/11/2020 à 06:53

Deux points de vue qui s'affrontent :

Les pouvoirs publics qui veulent limiter la casse humaine

Les intérêts privés qui veulent limiter la casse économique en considérant que les gens iront de toute façon se contaminer ailleurs.

Gageons que comme à l'ordinaire, le privé verra ses pertes renflouées par le public alors qu'il garde jalousement ses profits...

Signaler Répondre

avatar
Société vs corporatisme le 16/11/2020 à 06:29

Honte de rien.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.