Un rassemblement en bleu, blanc, rouge pour les indépendants de Lyon ce lundi

Un rassemblement en bleu, blanc, rouge pour les indépendants de Lyon ce lundi
La dernière manifestation des indépendants sur la place Bellecour - LyonMag

Ils vont de nouveau manifester à la veille de l’intervention télévisée d’Emmanuel Macron.

Les indépendants de Lyon organisent ce lundi l’acte 3 de leur mobilisation contre les mesures imposées par le confinement.

Commerçants, restaurateurs, hôteliers ou encore patrons de boîtes de nuit se donnent de nouveau rendez-vous sur la place Bellecour à partir de 14h30. Un cortège doit ensuite prendre la direction de l’Hôtel de ville où une délégation devrait être reçue en fin d’après-midi.

Les indépendants sont invités à venir en bleu, blanc et rouge ; chaque couleur étant représentative d’une corporation. "Soyons unis pour nous faire entendre !", peut-on lire sur la page Facebook de l’évènement organisé notamment par les Toques Blanches Lyonnaises, le collectif Les Essentiels, la Fédération Nationale de l'Habillement ou encore l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie du Rhône (UMIH).

La semaine dernière, la manifestation des indépendants avait réuni environ 1 300 personnes entre la place Bellecour et la préfecture du Rhône.

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
sosocc le 23/11/2020 à 16:01

Et les micro entrepreneurs eux ils n’ont rien eu et n’ont plus rien ! De grands oubliés et personne n’en parle ! Scandaleux !

Signaler Répondre

avatar
Ville de daube le 23/11/2020 à 13:50

Si tous ces métiers non-essentiels pouvaient rester fermés après le covid

Signaler Répondre

avatar
Disparition le 23/11/2020 à 13:42
pode a écrit le 23/11/2020 à 13h17

tous les décès sont des décès anticipés... votre argument n'a aucun sens ! (à moins que l'on ait découvert le traitement pour l'immortalité à mon insu !)

Et puis pourquoi ne pas appliquer le même raisonnement aux entreprises, car après tout, elles sont appelées à disparaître, et le plus souvent, dans l'indifférence du plus grand nombre, d'autres venant les remplacer.
Si certaines sont trop fragiles pour résister à la crise, ce n'est jamais qu'une anticipation de leur avenir.

Signaler Répondre

avatar
pode le 23/11/2020 à 13:17
Quid! a écrit le 23/11/2020 à 11h38

Ils ont bien raison, les morts du virus étant surtout des décès anticipés... (99%)... il y aura plus de morts liés la crise économique!

tous les décès sont des décès anticipés... votre argument n'a aucun sens ! (à moins que l'on ait découvert le traitement pour l'immortalité à mon insu !)

Signaler Répondre

avatar
Et vive amazon le 23/11/2020 à 12:29
pas que a écrit le 23/11/2020 à 12h03

En dehors des restaurateurs et de l'hôtellerie, c'est aussi tout le secteur évènementiel qui est à l'agonie: concerts, gros évènements sportifs, salons professionnels ou grand public, spectacles, théâtres, ... Et pas de reprise avant mi janvier ou début février 2021

Pas de VRAI reprise avant 2022 au minimum.
ET TANT MIEUX
Ca nous fait un peu de tranquilité sans tous ces repères à bobos bien éduqués qui gerbent et urinent dans les rues

Signaler Répondre

avatar
pas que le 23/11/2020 à 12:03
Précisions a écrit le 23/11/2020 à 06h51

En dehors des "vrais" restaurants et de l'hôtellerie, les autres ils ne leur restent qu'une semaine à tenir, ça ne sert à rien, ils n'auront rien de plus de toute façon...

En dehors des restaurateurs et de l'hôtellerie, c'est aussi tout le secteur évènementiel qui est à l'agonie: concerts, gros évènements sportifs, salons professionnels ou grand public, spectacles, théâtres, ... Et pas de reprise avant mi janvier ou début février 2021

Signaler Répondre

avatar
AInsi de suite le 23/11/2020 à 11:53
Karl a écrit le 23/11/2020 à 09h28

Si les restaurants et bars n'avaient pas essayé de rattraper leur chiffre d'affaires en entassant les gens en salle ou terrasse, ils auraient pu limiter la casse. Pas tous mais une bonne partie. C'est toujours la majorité qui trinque au final. Il fallait réfléchir avant malheureusement certains ont plus de faciliter à compter qu'à réfléchir.

Une minorité bruyante
Comme dab

Signaler Répondre

avatar
SAURON le 23/11/2020 à 11:45
Karl a écrit le 23/11/2020 à 09h28

Si les restaurants et bars n'avaient pas essayé de rattraper leur chiffre d'affaires en entassant les gens en salle ou terrasse, ils auraient pu limiter la casse. Pas tous mais une bonne partie. C'est toujours la majorité qui trinque au final. Il fallait réfléchir avant malheureusement certains ont plus de faciliter à compter qu'à réfléchir.

Tout à fait

Signaler Répondre

avatar
Quid! le 23/11/2020 à 11:38
Muslim a écrit le 23/11/2020 à 08h33

On s en fou.

Ils ont bien raison, les morts du virus étant surtout des décès anticipés... (99%)... il y aura plus de morts liés la crise économique!

Signaler Répondre

avatar
Rien à faire d'autre! le 23/11/2020 à 11:35
Muslim a écrit le 23/11/2020 à 08h33

On s en fou.

Pourquoi le modérateur laisse -t-il passer les messages répétitifs et idiots de ce muslim?

Signaler Répondre

avatar
bbange le 23/11/2020 à 10:46

Quelle cupidité !
pour eux c'est l'argent avant la santé !

Signaler Répondre

avatar
Karl le 23/11/2020 à 09:28

Si les restaurants et bars n'avaient pas essayé de rattraper leur chiffre d'affaires en entassant les gens en salle ou terrasse, ils auraient pu limiter la casse. Pas tous mais une bonne partie. C'est toujours la majorité qui trinque au final. Il fallait réfléchir avant malheureusement certains ont plus de faciliter à compter qu'à réfléchir.

Signaler Répondre

avatar
Absurdistan le 23/11/2020 à 09:04

Depuis 3 ans la France est devenue l "Absurdistan" ....
Jusqu'en 2022 ....j'espère pas plus mais comme disait De Gaulle "les Français sont des veaux"...alors !!!

Signaler Répondre

avatar
Muslim le 23/11/2020 à 08:33

On s en fou.

Signaler Répondre

avatar
galinette le 23/11/2020 à 08:13

Monsieur je sais tout , se prendrait il pour madame soleil. .. On vera bien.

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 23/11/2020 à 06:51

En dehors des "vrais" restaurants et de l'hôtellerie, les autres ils ne leur restent qu'une semaine à tenir, ça ne sert à rien, ils n'auront rien de plus de toute façon...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.