Laurent Duc : "J’appelle à la réouverture des restaurants le midi"

Laurent Duc, président de l’UMIH du Rhône, est l’invité ce mercredi de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon. L’émission est enregistrée dans le respect des gestes barrières, avec, notamment une glace de Plexiglas entre les deux protagonistes.

Laurent Duc : "J’appelle à la réouverture des restaurants le midi"
Laurent Duc - LyonMag

Laurent Duc est, depuis le reconfinement, vent debout contre les fermetures des établissements. Les restaurants, les boîtes de nuit, mais aussi les hôtels qu’il connaît bien : "On ne peut même pas nourrir nos clients, ils errent dans les couloirs et rentrent dans leur chambre comme s’ils avaient volé quelque chose. Ils ne peuvent pas boire un café à la réception ou dîner en tête-à-tête alors qu’ils partagent le même lit".

Laurent Duc espère pouvoir faire bouger les choses d’ici la réouverture prévue mais fragile fin janvier : "Chaque jour, on obtient un petit peu plus d’assouplissement des mesures. Mais on veut travailler, on ne veut pas d’aides. Les mesures sont disproportionnées par rapport à la crise sanitaire". Il appelle notamment à la réouverture des restaurants le midi

"On va pouvoir rajouter aux morts du Covid les suicides de certains de nos professionnels", prédit le président de l’UMIH du Rhône.

Les Coulisses du Grand Lyon sont à retrouver tous les jours à 12h sur LyonMag.com.

26 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
m-claudine1 le 04/12/2020 à 16:37

C'est bien triste pour les restaurateurs mais ces lieux sont de grands lieux de contamination car pas de masque à table, nourriture manipulée en cuisine (sans masque la plupart du temps !), plats qui circulent, personnes qui restent ensemble à moins d'1 m les unes des autres longtemps, jusqu'à plusieurs heures. Nous sommes tellement à espérer la reprise de notre travail dans des conditions normales et le bonheur d'aller au restaurant entre amis.

Signaler Répondre

avatar
hydrazine le 04/12/2020 à 16:07
Qui tu es ? a écrit le 02/12/2020 à 18h48

Tu peux toujours appeler le Grand Duc mais tu te prends pour qui pour pratiquement exiger que soient ouverts les restaurants le midi ?

mezigue,j exige rien....je suis bien veule,tres mediocre...mais c est un peu long,faut convenir!non?
j attends...donc.....mais ....j ai dejà la serviette autour du cou et les couverts dans chaque main!!....

Signaler Répondre

avatar
Julius le 03/12/2020 à 15:55

Rappelons nous qu ils avaient déjà pleure pour la tva à 5,5% qu ils ont obtenus sous conditions d embauches et comme ils n avaient absolument pas jouer le jeux le gouvernement a été obligé de remettre la tva a19,5% même si je ne souhaite pas leur mort il est toujours bon de se rappeler l histoire très recente

Signaler Répondre

avatar
Dico le 03/12/2020 à 09:34
oui a écrit le 02/12/2020 à 21h11

le covid ne tue pas. Il est l instrument des politiques liberticides.

Quand on a un tiroir-caisse à la place d’un cerveau, d’une conscience morale et sociale, d’un sens des responsabilités et de la solidarité, et d’une culture élémentaire... Difficile de parler intelligemment de politique et de liberté.

Signaler Répondre

avatar
oui le 02/12/2020 à 21:11

le covid ne tue pas. Il est l instrument des politiques liberticides.

Signaler Répondre

avatar
Spammb le 02/12/2020 à 18:53
Terminator...... a écrit le 02/12/2020 à 12h31

S. O. S.
Ne mélangeons pas tout certes vous avez raison mais perso je comprends qu il prenne la défense de sa corporation car les cafetiers ou restaurateurs ont bien du courage et du mérite avec les loyers.. Taxes.. Impôts.. Charges.... Etc..... Ce gouvernements comme ses prédécesseurs ont toujours vouluent gagner de l argent sur le dos des personnes qui ne peuvent bonifier notre économie pour se remplir les poches...VOILÀ LE MALAISE D OU LA CHUTE DE NOTRE ÉCONOMIE.....

Ho Hé .... Faudrait pas oublier qu'ils touchent 20% du CA avec plafond à 200 000 par mois ( 200 000 par mois !! ) + tous les salaires des employés payés par l'Etat !
Alors on va pas pleurer sur leurs taxes charges etc...quand même !
Ils veulent pas perdre ça et font semblant de chouiner pour gratter encore plus .

Signaler Répondre

avatar
Qui tu es ? le 02/12/2020 à 18:48

Tu peux toujours appeler le Grand Duc mais tu te prends pour qui pour pratiquement exiger que soient ouverts les restaurants le midi ?

Signaler Répondre

avatar
Spammb le 02/12/2020 à 18:39
FranckPL a écrit le 02/12/2020 à 16h10

Mais qu'ils fassent de la vente à emporter ! Ils travailleront comme ça ! Si on rouvre les restos maintenant les hôpitaux vont reprendre une vague de malades dans la tronche.

Ceux qui ne font pas déja la vente à emporter, c'est parceque ça leur ferait perdre les consequentes indemnisations qu'ils touchent ..
Imaginez :20% du CA avec plafond à 200 000 par mois ( 200 000 par mois !! ) + tous les salaires des employés payés par l'Etat ! Ils veulent pas perdre ça et font semblant de chouiner pour gratter encore plus .
Peut être que ça les déciderait si on leur donne le droit de faire haut et fort une belle grosse pub genre "on accepte prioritairement le paiement en especes" ... Ils pourraient se faire comme ça du black en plus .
Sale engeance, que ces bistrottiers, un peu comme les boutiquiers de la PresQu'Ile . .

Signaler Répondre

avatar
Hein? le 02/12/2020 à 16:16

Mon kebab est ouvert midi et soir

Faut aussi savoir s'adapter

Signaler Répondre

avatar
FranckPL le 02/12/2020 à 16:10

Mais qu'ils fassent de la vente à emporter ! Ils travailleront comme ça ! Si on rouvre les restos maintenant les hôpitaux vont reprendre une vague de malades dans la tronche.

Signaler Répondre

avatar
Martin26 le 02/12/2020 à 14:59

La majorité des clients sont en télétravail chez eux, je doute fort qu'ils aillent déjeuner au resto à midi. Ça risque d'être compliqué pour ces restaurants. Bon courage à toutes les personnes qui ne peuvent plus travailler.

Signaler Répondre

avatar
Alors le 02/12/2020 à 14:58
galinette a écrit le 02/12/2020 à 14h16

Les vieux aux ski. Les jeunes dans les ehpad. Vu que ce gouvernement fait tout à l ' envers. .

n'oublie pas ton bonnet et tes moufles.

Signaler Répondre

avatar
Pas toujours le 02/12/2020 à 14:57

....facile de trouver quotidiennement un invité intéressant .Il n'y en a pas tant que ça .

Signaler Répondre

avatar
Bonne idée le 02/12/2020 à 14:33
tuctuc a écrit le 02/12/2020 à 13h51

Les piscines peuvent ouvrir , mais sans eau dans les bassins !

Moi qui ai peur de l'eau, je pourrais faire une tentative.

Signaler Répondre

avatar
galinette le 02/12/2020 à 14:22
phil 60 a écrit le 02/12/2020 à 12h32

Vous croyez que le covid se propage plus dans les restaurants . Allez donc faire un tour l après midi chez maxi bazar , il n y a aucun contrôle et les clients sont serrés dans les rayons ainsi que dans la queue aux caisses

La queue pour les tests, au labo. Chez mon boucher. Mon boulanger . Mes journaux. ETC TOUT ça , parce que ce gouvernement redoute LA CONTAMINATION , ET le manque de lits dans les hôpitaux. .. ILS ONT PEUR. ..

Signaler Répondre

avatar
galinette le 02/12/2020 à 14:16

Les vieux aux ski. Les jeunes dans les ehpad. Vu que ce gouvernement fait tout à l ' envers. .

Signaler Répondre

avatar
le vert dans le fruit le 02/12/2020 à 14:08

A notre connaissance personne n'est mort de faim . Donc on peu attendre fin janvier .

Signaler Répondre

avatar
lis69 le 02/12/2020 à 13:54

Les restaurants, à midi ont une majorité de clients professionnels, ou tout simplement des personnes qui travaillent dans le coin.
Vue le télétravail, la peur des gens d'aller dans ces endroits, cela va être très compliqué pour cette profession.

Signaler Répondre

avatar
tuctuc le 02/12/2020 à 13:51
Macronien a écrit le 02/12/2020 à 13h16

Il faut rouvrir les restaurants mais avec interdiction des couverts à table pour la sécurité de tous, les verres peuvent être autorisés mais avec interdiction de les toucher.

Les piscines peuvent ouvrir , mais sans eau dans les bassins !

Signaler Répondre

avatar
Macronien le 02/12/2020 à 13:16

Il faut rouvrir les restaurants mais avec interdiction des couverts à table pour la sécurité de tous, les verres peuvent être autorisés mais avec interdiction de les toucher.

Signaler Répondre

avatar
manège le 02/12/2020 à 13:05

Dans toute guerre ( guerre contre ce maudit virus ) il y a des morts colatéraux ; ensuite , oui , pourquoi pas une ouverture des restaurants le midi !

Signaler Répondre

avatar
phil 60 le 02/12/2020 à 12:58

Quoiqu’il en soit vous aurez une troisième vague fin janvier avec tous les regroupements qui se passent actuellement et ceux que vous allez faire à Noël et fin d année . Et la vous ne pourrez pas dire que c est les restaurants les coupables

Signaler Répondre

avatar
phil 60 le 02/12/2020 à 12:32

Vous croyez que le covid se propage plus dans les restaurants . Allez donc faire un tour l après midi chez maxi bazar , il n y a aucun contrôle et les clients sont serrés dans les rayons ainsi que dans la queue aux caisses

Signaler Répondre

avatar
Terminator...... le 02/12/2020 à 12:31
SOS a écrit le 02/12/2020 à 12h03

Ce Monsieur appelle-t-il en même temps à la réouverture de lits dans les services de réanimation ?

S. O. S.
Ne mélangeons pas tout certes vous avez raison mais perso je comprends qu il prenne la défense de sa corporation car les cafetiers ou restaurateurs ont bien du courage et du mérite avec les loyers.. Taxes.. Impôts.. Charges.... Etc..... Ce gouvernements comme ses prédécesseurs ont toujours vouluent gagner de l argent sur le dos des personnes qui ne peuvent bonifier notre économie pour se remplir les poches...VOILÀ LE MALAISE D OU LA CHUTE DE NOTRE ÉCONOMIE.....

Signaler Répondre

avatar
MAX le 02/12/2020 à 12:22
SOS a écrit le 02/12/2020 à 12h03

Ce Monsieur appelle-t-il en même temps à la réouverture de lits dans les services de réanimation ?

Réaction totalement déplacée...

Signaler Répondre

avatar
SOS le 02/12/2020 à 12:03

Ce Monsieur appelle-t-il en même temps à la réouverture de lits dans les services de réanimation ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.