Villeurbanne : il tire sa femme enceinte par les cheveux et la fait chuter sur le ventre

Villeurbanne : il tire sa femme enceinte par les cheveux et la fait chuter sur le ventre
Photo d'illustration - LyonMag

Déferlement de violence samedi dernier.

Vers 21h15, une femme enceinte de 6 mois était agressée par son compagnon place Charles-Hernu à Villeurbanne. La victime était tirée par les cheveux avant de chuter sur le ventre. Ressantant de vives douleurs, elle se réfugiait tant bien que mal dans un hôtel voisin tandis que l'homme âgé de 31 ans prenait la fuite. La femme était prise en charge par les pompiers et conduite à l'hôpital tandis que la police se lançait à la poursuite du Villeurbannais, finalement interpellé le lendemain à son domicile. Lors de sa garde à vue, il niait les faits.
Présenté au tribunal judiciaire de Lyon ce mardi, il a écopé d'un an de prison avec sursis.

Tags :

villeurbanne

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Rom69 le 11/02/2021 à 23:31

J espère que cette jeune femme se porte bien. Et je suis fière de l avoir sauvé de son bourrot de l avoir mis à l abri dans notre Hôtel

Signaler Répondre

avatar
Cyber le 11/02/2021 à 23:23
cc a écrit le 11/02/2021 à 21h17

c'est une honte des lois Qui est écrite il y a plus de siècle par les hommes pour les hommes et non pas pour les femmes qui étaient reconnus Que pour enfanter et reste mineur jusqu'à la fin de leur dernier souffle

Arrête de raconter n’importe quoi! Tout le monde sait que la femme en France est intouchable. Un homme, qui a un conflit avec une femme, part tjrs avec un handicap...Se victimizer c’est tout ce que vous savez faire.

Signaler Répondre

avatar
cc le 11/02/2021 à 21:17

c'est une honte des lois Qui est écrite il y a plus de siècle par les hommes pour les hommes et non pas pour les femmes qui étaient reconnus Que pour enfanter et reste mineur jusqu'à la fin de leur dernier souffle

Signaler Répondre

avatar
Abraracourcix le 11/02/2021 à 00:23

1 an de prison avec sursis, c'est plutôt une incarcération d'une semaine pour bien lui faire peur qu'il aurait fallu en plus des deux ans avec sursis qu'il mérite.

Signaler Répondre

avatar
Cromagnon le 10/02/2021 à 18:59

Des pratiques ancestrales qui rappelle la préhistoire, comme quoi , chasse le naturel il revient au galop, mdr.

Signaler Répondre

avatar
Lyyyyyooonnnn le 10/02/2021 à 16:59

Déjà il ne devait pas être dehors à cette heure-là, j’aurais rajouté 135€ pour non-respect du couvre-feu

Signaler Répondre

avatar
Une question ? le 10/02/2021 à 14:56
super... a écrit le 10/02/2021 à 14h08

et du coup là il est déjà rentré chez lui... A quand les bracelets d’eloignement pour TOUTES les petites frappes et dès la 1ere constatation de violence ! j’espere qu’elle et son bebe seront encore là demain ! honteux ce pays à cause de la pseudo justice !

J'espère qu'en 2022, lors de la présidentielle vous allez aller voter ?!

S'abstenir ou donner le pouvoir a des collabo-laxistes, a toujours des conséquences...

Réveillez-vous !!

Signaler Répondre

avatar
Malika le 10/02/2021 à 14:30

Un an avec sursis...... hallucinant

Signaler Répondre

avatar
super... le 10/02/2021 à 14:08

et du coup là il est déjà rentré chez lui... A quand les bracelets d’eloignement pour TOUTES les petites frappes et dès la 1ere constatation de violence ! j’espere qu’elle et son bebe seront encore là demain ! honteux ce pays à cause de la pseudo justice !

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 10/02/2021 à 13:23

On devrait le tirer par terre dans des escaliers par les parties génitales pour lui faire comprendre.
C'est un peu extrême, mais ce qu'il a fait l'est aussi !

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 10/02/2021 à 13:03

Vraiment pas cher payé concernant la sanction !

Signaler Répondre

avatar
Terminator le 10/02/2021 à 12:32

Encore un dégénère de pluss.... Bref c est la france.... Quoi....

Signaler Répondre

avatar
lagazet le 10/02/2021 à 12:14

Que ce lâche soit bouté hors de son domicile, il n'y a pas de raison que ce soit madame qui parte de chez elle. .

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.