Près de Lyon : il frappe sa conjointe devant leurs trois enfants

Près de Lyon : il frappe sa conjointe devant leurs trois enfants
Photo d'illustration- LyonMag

Le suspect sera présenté ce lundi au tribunal

Un homme âgé de 43 ans a été interpellé ce samedi soir à Villefranche-sur-Saône boulevard Pierre-Berthier. Il est suspecté d'avoir frappé sa femme devant leurs trois enfants, selon Le Progrès. Ce sont les voisins qui ont prévenu les forces de l'ordre.

La victime a déclaré avoir reçu des coups et avoir été traînée par les cheveux ou encore étranglée par son conjoint. Elle a écopé de 10 jours d'ITT.

Son conjoint sera présenté ce lundi au parquet de Villefranche-sur-Saône.
 

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
FORZA EELV le 06/04/2021 à 08:14

"Le regard d'un enfant doit-il être capté par un écran publicitaire ?" (Bruno Bernard)

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 05/04/2021 à 23:05
kikou a écrit le 05/04/2021 à 22h09

La charia est -elle une liberté pour les femmes ? Quant aux signes religieux, que nous ne portons plus, c'est de la faute de l'état suzerain des religions autre que la chrétienté. Le porc dans les cantines, la faute à qui ? La viande hallal dans les cantines la faute à qui ?

La Charia, comme les valeurs de la République, ainsi que les lois de la Bible, la Torah, les Textes Bouddhistes, Hindous, Indiens Américains , les Évangélistes, les Amishs ,les Chez pas quoi et qui après ? ...... Y a toujours des problèmes dans chacune d'elles à cause d'abrutis.

Signaler Répondre

avatar
kikou le 05/04/2021 à 22:09
Calahann a écrit le 05/04/2021 à 21h32

Tu as bien raison d'exprimer une colère qui est légitime.
Le vrai problème en France face aux violences conjugales, c'est que l'État reste soit machiste ou bien dans un vrai " j'm'enfoutiste " par excellence.
Dans cette France encore entièrement puritaines on interdit aux femmes les signes religieux, on interdit aussi les mini-jupes aux lycéennes responsables , on prône aussi la légalité des sexes, ...... Pourtant, concernant la " femme " dans cette situation sociale rien n'avance !
La France , responsable des " droits de l'homme " s'amuse à expliquer les valeurs de la République aux autres pays à outrance, pourtant, cette belle France n'apprécie pas les conseils des autres gouvernements .
En France, la situation des femmes a encore du chemin !
Dommage.

La charia est -elle une liberté pour les femmes ? Quant aux signes religieux, que nous ne portons plus, c'est de la faute de l'état suzerain des religions autre que la chrétienté. Le porc dans les cantines, la faute à qui ? La viande hallal dans les cantines la faute à qui ?

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 05/04/2021 à 21:32
Marie Gabrielle a écrit le 05/04/2021 à 20h40

Oui et obligation de soins ce n'est absolument pas normal ces comportements, mais où est passée l'éducation de ces gens là, c'est affligeant, pauvres gamins qui assistent impuissants à ces violences.

Tu as bien raison d'exprimer une colère qui est légitime.
Le vrai problème en France face aux violences conjugales, c'est que l'État reste soit machiste ou bien dans un vrai " j'm'enfoutiste " par excellence.
Dans cette France encore entièrement puritaines on interdit aux femmes les signes religieux, on interdit aussi les mini-jupes aux lycéennes responsables , on prône aussi la légalité des sexes, ...... Pourtant, concernant la " femme " dans cette situation sociale rien n'avance !
La France , responsable des " droits de l'homme " s'amuse à expliquer les valeurs de la République aux autres pays à outrance, pourtant, cette belle France n'apprécie pas les conseils des autres gouvernements .
En France, la situation des femmes a encore du chemin !
Dommage.

Signaler Répondre

avatar
Marie Gabrielle le 05/04/2021 à 20:40
Calahann a écrit le 05/04/2021 à 19h36

En prison !

Oui et obligation de soins ce n'est absolument pas normal ces comportements, mais où est passée l'éducation de ces gens là, c'est affligeant, pauvres gamins qui assistent impuissants à ces violences.

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 05/04/2021 à 19:36

En prison !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.