Venue de CNEWS et Morandini à Lyon : une émission sous haute tension face à l'ultragrauche, un Dalton interpellé

Venue de CNEWS et Morandini à Lyon : une émission sous haute tension face à l'ultragrauche, un Dalton interpellé
LyonMag

Ce mercredi matin, Jean-Marc Morandini est à Lyon.

Le présentateur de CNEWS propose à 10h30 un numéro de son émission "Face à la rue" avec Jordan Bardella (RN) dans le quartier de la Guillotière. Et face aux appels à la violence et aux débordements lancés par les antifascistes lyonnais et même les Daltons, un très important dispositif policier a été déployé. "C'est la première fois qu'il y a une telle tension sur un tournage", a annoncé Jean-Marc Morandini avant le début de Face à la Rue, avant d'être la cible de projectiles.

Depuis l'intérêt des médias nationaux pour la Guillotière, consécutif à la fermeture à 17h du Casino et à l'arrêt du service en salle du McDonald's, la préfecture avait enfin mobilisé des moyens conséquents et sur la durée pour redonner à la place Gabriel-Péri calme et sérénité.

Le quartier à cheval sur les 3e et 7e arrondissements est bouclé, des dizaines de cars de CRS, la Bac ainsi que des motards de la police municipale et nationale sont présents.

Sur la place Gabriel-Péri, près d'une centaine de manifestants sont pour le moment contenus par les forces de l'ordre. Des jets de projectiles ont déjà débuté. "Fachos dehors", "A mort" et "CNEWS fachos" sont notamment scandés par les militants de l'ultra-gauche. Les Daltons ont tenu parole et sont là.

Cet évènement a une incidence sur le réseau TCL. La ligne T1 ne dessert pas les stations du quartier jusqu'à 12h.

Jean-Marc Morandini a été obligé de se replier dans un hôtel, l'émission a finalement pu débuter peu après 10h35. Les élus RN Andrea Kotarac et Isabelle Surply sont également aux côtés de Jordan Bardella, ainsi que le commerçant (mais aussi ancien conseiller régional RN) Michel Dulac. Grégory Doucet, maire écologiste de Lyon, a été invité mais a refusé de participer à Face à la Rue.

Des bruits d'explosion sont venus perturber l'émission en cours, les policiers interviennent pour ces tirs de mortier qui seraient l'oeuvre des Daltons. L'un des rappeurs a été interpellé, les deux autres ont pris la fuite.

Arrivé sur la place Gabriel-Péri, Jean-Marc Morandini a essuyé de nouveaux jets d'oeufs et de pétards. Plusieurs charges des CRS ont eu lieu. Il y a désormais près de 200 manifestants.

Plusieurs habitants, ainsi que des élus comme le maire du 2e arrondissement de Lyon, Pierre Oliver, ont pris la parole face à Jordan Bardella.

Après 12h, alors que l'émission est terminée, le rassemblement de l'ultragauche s'est poursuivi. "Libérez les Daltons, enfermez Morandini" scandait la foule.

X
100-150 sur 118 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
bof ! le 24/11/2021 à 11:00
LyLy a écrit le 24/11/2021 à 10h04

Donc, ça ne sera pas la réalité quotidienne...

A quoi rime tout ce cirque ?

Le cirque actuellement à la Confluence,s'est déplacé à la Guille pour voir les clowns

Signaler Répondre

avatar
TAYVAY le 24/11/2021 à 10:56

Mais Morandini, il n'a pas un procès en cours ? Que vient il faire ici ?

Signaler Répondre

avatar
La honte le 24/11/2021 à 10:54
JB a écrit le 24/11/2021 à 10h31

Vous semblez l'ignorer donc: Bardella est député européen et président d'un parti politique français donc si il représente des gens même ici, ne vous en déplaise.

La honte ce sont ces gens (les antifas) qui veulent cacher la triste vérité de ce quartier. La honte c'est qu'une émission de télé avec un représentant politique ou pas et peu importe son mouvement, ne puisse pas se passer tranquillement. La démocratie n'est pas à sens unique. La gonte c'st surtout pour vous de ne pas connaitre la différence entre accusé et condamné et surtout de mentir, l'enquête n'est pas pour agression sexuelle sur mineure mais pour corruption, mais vous ne devez pas non plus connaitre la différence.

La honte c est de faire du buzz sur une situation grave qu est celle de la Guillotiere
La honte c est de n avoir des interventions policières que lorsqu il y a des caméras
La honte c est de laisser la ville aux mains des délinquants
La honte c est l inaction totale des services de l’état depuis des décennies, tous gouvernements confondus
La honte c est la décentralisation à géométrie/intérêt variable
La honte c est de laisser proliférer des groupuscules anti republicains de tous bords, sans jamais les sanctionner ni les dissoudre
La honte c est de ne rien faire pour forcer les pays émetteurs de clandestins à reprendre leur délinquants, surtout quand ils commettent des délits, crimes…

Et concernant le RN, la honte c est d être contre l Europe mais de ne rien faire au parlement pour la modifier, voire pire : la critiquer constamment, sauf quand il s agit de prendre son chèque

Cette émission, c est un peu le TPMP des droitares, sans fond, sans dignité… de la belle télé poubelle

Signaler Répondre

avatar
Debinés le 24/11/2021 à 10:46

Nos chers élus se sont tous débinés.
Ils étaient pourtant nombreux à déambuler vendredi, encadrés d'une centaine de CRS.
Il faut croire que le "cirque" dont parle Blachier n'est valable que pour CNEWS. En d'autres occasions, on appelle cela un rétablissement de l'ordre, tant que monsieur le maire est sous les feux des projecteurs.

Signaler Répondre

avatar
Myrelingues le 24/11/2021 à 10:43

Pour les antifas, la liberté d'expression est uniquement pour eux !

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 24/11/2021 à 10:41

Ne rêvez pas la racaille s étend dans les autres arrondissements.
Aux Etats Unis des bandes attaquent les commerces ..
On y est en France et les armes parlent .
Terrible d'échéance de l état .

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 24/11/2021 à 10:39

Les daltons de Lyon
Le maire
Le préfet
Le procureur .
Il faut extraire de la fonction publique les personnages qui ne prennent AUCUNE décision
son aveugle sourd et mal entendant ..
Le peuple souffre .

Signaler Répondre

avatar
comdhab01 le 24/11/2021 à 10:34

Incroyable ! CRS en masse pour la venue de CNEWS pour un emission sur la situation a la guillotiere , alors que pour aller dans des zones de non droit ou sur des manifestations ya pas grand monde .
Elle est belle la liberté d expression et d information
En tout les cas la France est la risée de tout le monde c est une HONTE

Signaler Répondre

avatar
Bull Rider le 24/11/2021 à 10:32

Cela prouve que certaines personne qui crient au scandale sur la liberté d'expression ou la liberté tout court ne tolèrent pas que d'autres pensent différemment d'eux.
Ils peuvent manifester leur mécontentement ( droit à la manifestation) mais pas à la violence (jets de projectiles)
Donc conclusion, ils sont pareil que les gens qu'ils maudissent .
Solution: dissolution de tous ces groupes d' ultras (Civitas, Antifa, Gale, ETC...)
Courage au force de polices qui doivent gérer cette situation en espérant qu'il n'y ait pas de blessés

Signaler Répondre

avatar
JB le 24/11/2021 à 10:31
Du pipot, un clown, un violeur et un cancre a écrit le 24/11/2021 à 10h12

C est confirmé : le préfet n agit que quand c est médiatique !!!!!!
La place sera gentillette, les clandos et autres délinquants habituels seront absents…. Les habitants qui se plaignent passeront pour des imbéciles

Morandini, accusé/condamné pour agression sexuelle sur mineur est encore devant les caméras… c est une honte!
Et Bardella, un mec qui n est même pas de la région et qui ne représente personne ici devrait avoir la dignité de ne pas accepter de tels délires

Cette émission et ce qui entoure Sont une honte!!! Comment accepter moralement cela!!!!

Vous semblez l'ignorer donc: Bardella est député européen et président d'un parti politique français donc si il représente des gens même ici, ne vous en déplaise.

La honte ce sont ces gens (les antifas) qui veulent cacher la triste vérité de ce quartier. La honte c'est qu'une émission de télé avec un représentant politique ou pas et peu importe son mouvement, ne puisse pas se passer tranquillement. La démocratie n'est pas à sens unique. La gonte c'st surtout pour vous de ne pas connaitre la différence entre accusé et condamné et surtout de mentir, l'enquête n'est pas pour agression sexuelle sur mineure mais pour corruption, mais vous ne devez pas non plus connaitre la différence.

Signaler Répondre

avatar
Racaillophobe le 24/11/2021 à 10:28

@Ma
Dalton ? celle qui prend bien soin de ses petites vermines
Pitoyable

Signaler Répondre

avatar
Trianon le 24/11/2021 à 10:25

Rien ne ressemble plus a un gus d'extrême droite...qu'un gus d'extrême gauche.
Quoi que je pense même que le second est encore plus amoché.

Signaler Répondre

avatar
ZEMZEM le 24/11/2021 à 10:22

Si on pouvait avoir le studio de Cnews en plein air place Gabriel Péri pour 3mois ce serait le pied.

Signaler Répondre


avatar
mouchette le 24/11/2021 à 10:18

Doucet l'homme fort de toutes les situations,
va t'il pointer le bout de son nez pour remettre le calme ? Il aurait déjà dû s'occuper de ce quartier en priorité, que d'installer des bacs pour recueillir des feuilles mortes qui servirons de terreau.. en effet c'était vraiment urgent..

Signaler Répondre

avatar
Ma le 24/11/2021 à 10:15

Toujours la même rhétorique des nouveaux fachos, toujours le même souhait de museler la liberté d'expression et d'imposer leur vision, toujours la même intolérance et ils voudraient nous faire la leçon.

Signaler Répondre

avatar
Du pipot, un clown, un violeur et un cancre le 24/11/2021 à 10:12

C est confirmé : le préfet n agit que quand c est médiatique !!!!!!
La place sera gentillette, les clandos et autres délinquants habituels seront absents…. Les habitants qui se plaignent passeront pour des imbéciles

Morandini, accusé/condamné pour agression sexuelle sur mineur est encore devant les caméras… c est une honte!
Et Bardella, un mec qui n est même pas de la région et qui ne représente personne ici devrait avoir la dignité de ne pas accepter de tels délires

Cette émission et ce qui entoure Sont une honte!!! Comment accepter moralement cela!!!!

Signaler Répondre

avatar
LyLy le 24/11/2021 à 10:04

Donc, ça ne sera pas la réalité quotidienne...

A quoi rime tout ce cirque ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.