Toujours la grève chez Sanofi-Aventis

Toujours la grève chez Sanofi-Aventis

Les salariés du site de production de vaccins de Marcy-L’étoile ont refusé une proposition de la direction pour une augmentation de salaires de 1,2%.

Ils réclament 3%. Les grévistes dénoncent la revalorisation proposée, la plus basse dans l’histoire du groupe, alors qu’il a enregistré un bénéfice record de 9 milliards d’euros l’an dernier.

X

Tags :

sanofi

greve

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
lutin le 08/01/2010 à 19:09

Anciennement Aventis Pasteur, la division vaccins s'est vus absorber par ce grand groupe qui est Maintenant Sanofi aventis, ces 1,2% en rapport à la grève n'est qu'une goutte d'eau qui fait déborder le vase! Certes les salaires sont plutôt bons, mais depuis l'OPA les négotiations avec les syndicats se font a la manière d'un muet qui n'écoute que les murs et tout les acquits se revois à la baisse d'année en année. Hormis la demande des syndicats qui demande une meilleurs revalorisation des augmentation collectives il faut réfléchir a plusieurs autres faits: 3500 suppressions d'emplois dont plus de 800 demande de départ volontaire auprès des chercheurs et je crois 450 dans les fonction administrative... déjà pour un bénéfice record cette façons de faire ne peut passé de façons anodine...ensuite le site de colomier qui a été revendu par sanofi aventis pour etre sous traité ensuite par qui? Sanofi Aventis... ces salariés se voient donc revenir aux SMIC pour donc travailler pour l'entreprise qui les a vendus... est ce humain comme façons de faire? Je pensai qu'une grande entreprise comme celle ci contribuant a la santé des gens dans le monde devait favoriser le facteur humain... Je vous laisse sur ces mots... Au fait le saviez-vous? qu'il y a aura très probablement la semaine prochaine une grève de la faim si la direction du groupe ne se décide pas enfin a ouvrir le dialogue? de nos jours faut il en arrivé a se point? Ou vas t'on... en france...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.