Un jeune homme condamné malgré des preuves contestées

Un jeune homme condamné malgré des preuves contestées

Originaire de Vaulx-en-Velin, il comparaissait mercredi devant le tribunal correctionnel de Lyon pour vol aggravé.
Il était soupçonné d’être l’un des deux braqueurs d’une bijouterie suisse de Genève en 2006. Son complice avait été appréhendé juste après les faits. Interpellé en France après que les policiers genevois aient découvert son ADN dans le casque de la moto qui avait servi à la fuite du deuxième braqueur, le Vaudais s’est défendu d’avoir participé au braquage. Il a reconnu mercredi avoir volé puis revendu la moto. Son avocat a prouvé que plusieurs ADN avaient été retrouvés dans le casque. Le tribunal a alors requalifié le délit en complicité de vol avec violence en réunion et a tout de même condamné le jeune homme à trois ans d’emprisonnement.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.