Electrocution à Chavanay : l’erreur serait humaine

Electrocution à Chavanay : l’erreur serait humaine

Le spécialiste envoyé dimanche après-midi par la cour d’appel de Paris est univoque : la mort du jeune homme électrocuté samedi soir à la vogue de Chavanay est due à une négligence.

« Il y a eu un défaut de branchement électrique » a déclaré à la lumière du rapport le procureur de la République de Saint-Etienne Jacques Pin. Le branchement du manège, qui n’était pas relié à la terre, serait à l’origine de l’électrocution. Un second expert en électricité a été désigné, alors que les gendarmes continuent les investigations. Le propriétaire du manège et son exploitant ont été mis en examen pour « homicide volontaire en raison du non-respect de la norme concernant la protection du public par rapport à l’électricité. » S’ils sont ressortis libres du palais de Justice, ils demeurent sous contrôle judiciaire et ont interdiction d’exercer leur métier jusqu’à nouvel ordre.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.