Michel Havard respire un air vicié

Michel Havard respire un air vicié

Invités par l’UFC-Que choisir à mesurer la qualité de l’air intérieur (bureau ou domicile), certains parlementaires ont reçu un kit nécessaire à cette étude. Dont le lyonnais Michel Havard.

Des 36 parlementaires sollicités pour cette étude, 29 respirent un air jugé vicié. Et Michel Havard en fait partie. Benzène, substances cancérigènes, formadéhyde, les particules dangereuses sont légions. Par cette initiative, l’UFC-Que Choisir souhaite mettre en lumière les dangers de la mauvaise qualité de l’air, qui touchent dorénavant les espaces privés, du bureau au domicile.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Fan club du looser le 26/08/2010 à 09:58

Dommage, aucune étude n'a été réalisée chez Cochet... Lorsque l'on voit ce qu'il a pondu pendant l'été comme communiqués, il y a du souci à se faire.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.