Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Cochet : « S’il y a des francs-tireurs ou des voltigeurs, nous aurons de la mémoire »

Du côté de l’UMP du Rhône, on s’agite en coulisses pour les Cantonales de mars 2011. Philippe Cochet a rencontré le radical Bernard Fialaire la semaine dernière et négocie côté centriste avec Michel Mercier. Et essaie tant bien que mal de maintenir l'unité au sein de la droite et de ses alliés.

Et du côté des voltigeurs où des candidats qui souhaiteraient y aller sans l'aval de la fédération du Rhône, Cochet sévit. Il « se souviendra » des candidats autoproclamés ou trop pressants, et qui souhaitent se présenter quitte à mettre en péril les mécaniques d’alliances, alors qu'en ce moment, on négocie sec. On pense en particulier au troisième canton de Lyon et au canton d’Anse, où, selon les rumeurs, UMP et radicaux pourraient être sur la même ligne de départ au premier tour. Une configuration qui amenuiserait encore plus les chance pour la droite lyonnaise et apparentés de conserver le Conseil général, tenu pour deux sièges, et ouvrirait la perspective de difficiles triangulaires. Le PS, de son côté, a présenté ses candidats mardi. Il y a 27 cantons renouvelables dans le Rhône.



Tags : municipales | collomb | rivalta | cochet | cantonales |

Commentaires 1

Déposé le 09/10/2010 à 09h28  
Par UMP DEGOUTé Citer

On a jamais vu un tel bordel dans la fédé ! incapable de motiver ses troupes et d'avoir de l'autorité sur qui que ce soit ...Cochet démission !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.