Les violences urbaines coûtent cher à la ville

Les violences urbaines coûtent cher à la ville

Les violences urbaines qui ont secoué Lyon la semaine dernière coûtent cher.

La préfecture annonce 70 000 euros de dégâts pour le mobilier urbain dégradé. De leurs côtés, les commerçants qui ont vu leurs vitrines cassées et pour certains leurs magasins pillés avancent le chiffre de 700 000 euros de dégâts.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.