Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Cantonales : clap de fin sur la candidature de Jean-Paul Regnault !

Il avait dépanné lors de l’élection partielle du canton centre de Villeurbanne en juin 2010. Il a été adoubé en comité départemental de l’UMP, le lundi 15 novembre 2010, pour repartir au combat sur le même canton en mars 2011. Pourtant, lundi, Jean-Paul Regnault n’a pas participé à la partie de campagne organisée par Michel Mercier et consorts au Parc de la tête d’Or pour la présentation officielle des candidats. La raison :  il a tout simplement été éjecté de la liste des partants, sacrifié sur l’autel de la majorité centriste départementale. Explications.

25 000 flyers de campagne, édités à l’effigie de l’ex-titulaire Jean-Paul Regnault et de sa remplaçante Elvire Cruz, prêts à être distribués. 60 militants villeurbannais dans les starting-blocks pour porter jusqu'en mars le binôme constitué. Le cliché appartient désormais au passé, puisque Jean-Paul Regnault n’est plus le candidat de la majorité départementale pour les élections cantonales. Sans bruit, comme on étouffe un coup de feu à l’aide d’un silencieux, la candidature du sexagénaire villeurbannais a été passée par profits et pertes. C’est le jeune radical Pierre-Yves Caby, 21 ans, inconnu au bataillon départemental, qui a pris sa place.
A croire que lors des scrutins de liste, la majorité présidentielle ne peut s’éviter les psychodrames. Ce fût le cas lors des Régionales de mars 2010, avec de glorieux absents, comme Laure Dagorne ou Emmanuel Hamelin. Le vainqueur de l’édition 2011 de "l’adoubé écrémé à l'avant-dernière seconde" s’appelle donc Jean-Paul Regnault. Et comme de coutume, il porte les couleurs de l’UMP. Retour sur la genèse d’un couac inattendu, mais finalement peu surprenant au regard de la très précise union départementale.

Baptiste Dumas, Jean-Paul Regnault puis Pierre-Yves Caby sur le canton-centre de Villeurbanne

C’est à l’été 2010 qu’ont démarré les grands mouvements de troupes pour les candidats aux Cantonales 2011. A l’époque, pour préserver la dynamique d’union de la majorité départementale, le canton-centre de Villeurbanne avait été réservé à un candidat radical. Longtemps pressenti, Baptiste Dumas a finalement jeté l’éponge. Candidat conjecturel, UMP au Grand Lyon mais détaché de la majorité présidentielle au conseil municipal de Villeurbanne, où il siège en binôme derrière l’étiquette de son association Energies Villeurbanne, Baptiste Dumas n’a finalement pas souhaité aller plus avant sur le scrutin local.
De fait, l’UMP de Rhône a repris autorité sur le canton-centre, où Jean-Paul Regnault s’est imposé comme le candidat naturel et légitime. Officialisé en novembre en comité départemental de la majorité présidentielle, Regnault a même tenu une conférence de presse de présentation de sa candidature. On y découvrait alors le candidat accompagné de sa remplaçante Elvire Cruz, suppléant au pied levé sa camarade Emmanuelle Haziza. Haziza, remplaçante de Regnault lors de la Cantonale partielle de juin 2010 expliquait alors n’avoir pu repartir au feu sur le canton-centre en 2011, privilégiant sa carrière juridique.

« Michel Mercier n’est pas quelqu’un qui impose les choses »

Joint par Lyon Mag mercredi matin, le secrétaire départemental de l’UMP Michel Forissier, également candidat sur le canton de Meyzieu, a justifié le retoquage du candidat Regnault. « Ce canton devait au départ recevoir un candidat du Parti radical, explique-t-il. Dans le cadre des derniers réajustements, nous avons décidé de soutenir Pierre-Yves Caby, qui nous a été proposé par le Parti radical. » Reconnaissant volontiers ne pas être un familier du nouveau candidat, Forissier légitime toutefois sa candidature par le renouvellement. « Pierre-Yves Caby est depuis très récemment adhérent UMP-Radical, informe le maire de Meyzieu. C’est quelqu’un d’assez jeune, qui démarre en politique. Cela fait également partie de la place que l’on laisse aux jeunes. » Des radicaux devenus préempteurs de la majorité départementale ? Pas si sûr au regard de leur nombre parmi les 27 candidats. « Il n’y a que Daniel Pomeret dans le canton d’Anse, et désormais Pierre-Yves Caby à Villeurbanne-Centre, rappelle Forissier. Ce n’est pas non plus un poids énorme du Parti radical par rapport à ce qu’il peut représenter. » Certes, mais désormais ministre de la Justice, difficile de ne pas croire que Michel Mercier à imposé ce qui pourrait s’apparenter au fait du roi. « Michel Mercier n’est pas quelqu’un qui impose les choses, rectifie Forissier, mais qui cherche des accords entre les différents partis politiques. Si cette décision a été prise, elle l’a été dans le but de donner à chaque tendance de la majorité une juste représentativité. » Certes, mais l’état de fait sera sans doute difficile à accepter pour Jean-Paul Regnault. Quant aux militants villeurbannais, c’est une nouvelle couleuvre qu’ils devront rapidement avaler.



Tags : cantonales | regnault |

Commentaires 5

Déposé le 19/01/2011 à 18h06  
Par pierrette Citer

Les choix de l'ump sont étranges..A quand des investitures de sérieux? Piètre représentation ..

Déposé le 13/01/2011 à 09h11  
Par criss Citer

on investit, puis on dégage, pas correct pour JP Regnault, comportement pas très glorieux ! le candidat nouveau en plus n'est pas totalement UMP, il le sera pour la circonstance, une couleuvre de plus pour l'ump de villeurbanne !qui soutient déjà Moralès... dur, dur

Déposé le 13/01/2011 à 08h37  
Par le lecteur fou de lyon mag Citer

qu'attendre d'un perben mercier pour la droite, d'un collomb queyranne pour la gauche. ils ont baise tout leurs amis et collabos . une chose me rassure tt de même c'est qu'ils ne resteront pas ds l'histoire même pas la petite, et qu'un jour ou l'autre ils mourront. Nous n aurons plus alors qu'a tirer la chasse.

Déposé le 12/01/2011 à 18h32  
Par Ah quand même Citer

Jean-Paul (RIP Repose ici l'Intérim Politique !) et merci. Quand Villeurbanne reprendra des couleurs normales that's the question ...

Déposé le 12/01/2011 à 16h49  
Par alice Citer

donner à chaque tendance de la majorité une juste représentativité dit mr Forissier: alors pourquoi n'y a-t-il aucun candidat nouveau centre? c'est plutôt que mercier continue de faire sa loi et que l'ump laisse faire par crainte de voir le departement filer à gauche...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.