Le préfet du Rhône n’interdira pas le colloque d’extrême droite prévu ce week-end

Le préfet du Rhône n’interdira pas le colloque d’extrême droite prévu ce week-end
Le préfet Jean-François Carenco - Photo Lyonmag.com

Jean-François Carenco a annoncé jeudi matin qu’il n’interdirait pas le colloque d’extrême droite sur Pétain au Pavillon du Parc de la Tête d’Or, qui se tiendra selon lui, avec des "gens qui ont de vieilles idées."

Le Préfet a indiqué "que c'était un colloque privé, avec un repas privé" et qu'il ne pouvait donc pas intervenir sur ce dossier. C'est un "rassemblement de nostalgiques", a-t-il également commenté.
SOS racisme, la Ligue des droits de l’Homme, la Licra et des élus Verts de la ville de Lyon avaient déjà demandé l’interdiction de ce rassemblement de groupuscules d’extrême-droite, en hommage au Maréchal Pétain. La préfecture explique notamment que l’événement n’a pas été déclaré comme une manifestation publique, il est donc difficile de l’interdire.

Tags :

petain

carenco

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Liberté cherie! le 14/10/2011 à 11:45

Tout a fait d’accord la liberté de parole est primordiale, la liberté de se rassembler aussi, interdire à quelque vieux réacs de se réunir dans la nostalgie est pathétique, contre productif pour démontrer l’absurdité de ses courants de pensées qui de toute façon sont a la marge.
Ce qu’il faut dénoncer c’est cette gauche qui nous manipule et qui essaye d’intervenir au plus profond de nos cerveaux pour nous faire adhérer a leurs pensées et contribuer à leur laisser le pouvoir.
Voir tous ces jeunes gauchiste pseudo révolutionnaires qui finiront un jour sénateur et petit notable aux revenus conséquents tjrs prêt a dénoncer l’extrême droite ,devrait mieux s’occuper de la misère quotidienne en se retroussant les manches pour aider ces gens a travers des associations de terrain.

Signaler Répondre

avatar
Démocrate le 14/10/2011 à 08:31

Si la France est une démocratie - ce dont je doute parfois tellement il y a des pensées dites autorisées et d'autres interdites - ce colloque doit pouvoir avoir lieu. Personne n'est obligé de s'y rendre. Je ne vois pas où est le problème.

Signaler Répondre

avatar
Socialiste le 13/10/2011 à 14:52

Merci à l'extrême gauche qui à force de galvauder le terme "extrême droite" et de qualifier ainsi tous ses contradicteurs, les pouvoirs publics n'arrivent plus à différencier la vraie extrême droite, celle qui se réunit samedi.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.