Législatives 2012 : Pour l’UMP du Rhône, Collomb a été « ignoré, méprisé, désavoué »

Législatives 2012 : Pour l’UMP du Rhône, Collomb a été « ignoré, méprisé, désavoué »
Philippe Cochet et Gérard Collomb - LyonMag

Le président de la fédération UMP Philippe Cochet s’interroge vendredi
dans un communiqué de presse « sur le poids politique de M. Collomb »,
au regard des accords législatifs entre les verts et le PS qui ne
tiennent pas compte de l’avis du maire de Lyon.

« Ignoré… Méprisé… Désavoué… Gérard Collomb ne pèse apparemment pas lourd au sein du Parti Socialiste », s’amuse Cochet. Le député-maire de Caluire expose à dessein deux épisodes de la vie politique lyonnaise qui n’ont pas ragaillardi la stature nationale du maire de Lyon. « Premier avertissement lors des primaires PS, rappelle-t-il. Le commandant des troupes socialistes lyonnaises appelle à voter localement pour François Hollande. Résultat ? Martine Aubry arrive en tête au premier tour. La base militante ignore les consignes de son chef et le désavoue », tranche Cochet.
Rebelote avec le partage des circonscriptions électorales entre les Verts et les socialistes cette semaine. « Gérard Collomb souhaite que son adjoint aux sports soit investi dans la 1ère circonscription ? Qu’importe son avis ! Il est sacrifié sur l’autel des accords électoraux passés avec les Verts. Ce sera un candidat écologiste. Ainsi en a-t-il été décidé par ceux qui 'gouvernent' au Parti Socialiste. Mais quel est donc le poids politique de Monsieur Collomb ? » interroge-t-il, sarcastique.
L’UMP s’en amuse pour l’instant, mais aura sans doute à arbitrer des conflits avec ses alliés centristes lors des investitures pour les Législatives. Les commissions ont déjà commencé à se réunir et la question devrait être tranchée au plus tôt fin 2011, au plus tard mi-février. Dans le Rhône, la 11e circonscription sera problématique. En effet, le député du Nouveau Centre Raymond Durand, qui avait bénéficié en 2007 de l’inéligibilité de Georges Fenech pour accéder au poste, a déjà annoncé qu’il maintiendrait sa candidature en juin 2012, adoubé dans sa démarche par le président du Conseil général Michel Mercier.
La question semble tranchée pour le cas particulier de la 1e circonscription du Rhône, où Philippe Cochet assure que « le meilleur candidat n’est ni vert ni rose (...) Il s’appelle Michel Havard. »

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
sp le 21/11/2011 à 16:50

Bien vrai Sarah.
A critiquer sans interruption les constructions de Gérard Collomb, pense-t-il que cela lui octroie une légitimité urbanistique.

Signaler Répondre

avatar
Sarah le 21/11/2011 à 14:00
lyonnais a écrit le 21/11/2011 à 11h43

A Sarah,

Vous aimez les mauvais maçons comme M. Collomb qui ne sait pas non seument tracer une ligne droite et qui gouverne notre agglo lyonnaise comme si nous étions qu'une ville de 100 000 Âmes où tout les 50 ans l'on refait la place du marché, l'on fait une petite ZAC par- ci par-là ?

Là aussi ça sent le frustré qui a été ignoré, méprisé et désavoué en urbanisme.

Signaler Répondre

avatar
lyonnais le 21/11/2011 à 11:43

A Sarah,

Vous aimez les mauvais maçons comme M. Collomb qui ne sait pas non seument tracer une ligne droite et qui gouverne notre agglo lyonnaise comme si nous étions qu'une ville de 100 000 Âmes où tout les 50 ans l'on refait la place du marché, l'on fait une petite ZAC par- ci par-là ?

Signaler Répondre

avatar
Jérôme le 21/11/2011 à 10:27
Sarah a écrit le 20/11/2011 à 16h12

Cochet, Meunier and Co n'ont-ils pas été ignorés, désavoués et méprisés par leur propre parti au sujet du Grand Stade ?
Avant de voir la paille dans l'oeil de Gérard Collomb, l'UMP lyonnaise ferait mieux de voir la poutre qu'elle a dans son oeil.

Ca sent la fustrée...

Signaler Répondre

avatar
Sarah le 20/11/2011 à 16:12

Cochet, Meunier and Co n'ont-ils pas été ignorés, désavoués et méprisés par leur propre parti au sujet du Grand Stade ?
Avant de voir la paille dans l'oeil de Gérard Collomb, l'UMP lyonnaise ferait mieux de voir la poutre qu'elle a dans son oeil.

Signaler Répondre

avatar
louis le 20/11/2011 à 13:17

en plus cochet a déja un stade a son nom a caluire

Signaler Répondre

avatar
Dada le 19/11/2011 à 21:14

Il a ce qu'il cherche, il a tant voulu être un sans Aubry, qu'il se retrouve à poil notre nain. Quand le PS le fout dehors!!

Signaler Répondre

avatar
jm le 19/11/2011 à 17:30

Ce Romain fait tristement penser dans son fanatisme imbécile à un éponyme dont la suffisance peine à éclairer l'obscurantisme du 7ème.

Signaler Répondre

avatar
edmond403 le 19/11/2011 à 12:31

pour Romain: Monsieur Cochet a le poids qui est le sien celui de Président départemental de l'UMP, élu deux fois par les militants, élu député et maire dès le premier tour à chaque élection

Signaler Répondre

avatar
edmond403 le 19/11/2011 à 12:29

Pauvre Maire de Lyon! Lui qui a renoncé à être candidat aux primaires le voici bien récompensé! Mais je ne vais pas pleuré sur son sort, bien au contraire je vais fêter cela!

Signaler Répondre

avatar
Romain le 19/11/2011 à 11:12

Et Cochet, quel est son poids à l'UMP ?

Signaler Répondre

avatar
Sahmain le 18/11/2011 à 13:16

Faut également chuchoter que son 1er adjoint déçu de voir que Gérard ne partira pas dans un ministère à Paris lui savonne bien la planche... mais chutttt !!!!!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.