Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

ASVEL : Ce n’est qu’un au revoir TP!

LyonMag

C’est officiel depuis le week-end dernier, Tony Parker quitte l’ASVEL pour retrouver la NBA.

Le meneur de jeu des Spurs prend l’avion jeudi pour regagner San Antonio, où il vit depuis dix ans. Mais avant cela, il s’est exprimé une dernière fois en conférence de presse pour revenir sur son aventure villeurbannaise : « Je n’en garde que des bons souvenirs. Mon premier match, à Paris, sentir l’excitation, voir mes fans. C’est une expérience que je n’oublierai jamais, de jouer pour Pierre Vincent, qui m’a coaché en junior, et de jouer aux côtés de Ronny (Turiaf - NDLR) »

TP a également mis à profit ses deux mois d’intérim pour conseiller les jeunes. Selon Laurent Foirest, qui gère les opérations baskets de l’ASVEL, « il faut lui dire un grand merci. Tony ne nous a apporté que du bonus. Il va laisser un gros vide, car il montrait l’exemple. Aux jeunes de faire leurs preuves, car aujourd’hui les cartes sont redistribuées. Certains vont regagner du temps de jeu. Malgré tout, nos objectifs ne changent pas, nous visons toujours les play-offs tout en continuant de former nos jeunes ».

Mais avant de quitter Villeurbanne, celui qui est aussi le vice-président du club enchaine les réunions jusqu’à la dernière minute. Au programme de cette dernière journée, une rencontre avec les dirigeants de la FIBA car Villeurbanne souhaite accueillir le 2e tour de l’Euro 2015, ainsi qu’une réunion pour faire le point sur les avancées du projet de la future grande salle qui remplacera l’Astroballe.
Pour Gilles Moretton, le président de l’ASVEL, « c’est maintenant à nous, dirigeants français, de prendre nos responsabilités. Si nous voulons garder nos grands joueurs, cela passe par des infrastructures modernes. Il faut poursuivre cette dynamique. L’ASVEL a connu une période exceptionnelle, grâce à Tony, Ronny et tous les autres joueurs français de NBA. Je les en remercie, et n’en retiens que du positif ».

En tout cas, tous ces dossiers, Tony Parker devra désormais les gérer depuis San Antonio. Cela passera, comme il avait l’habitude de le faire avant le lock-out, par un entretien téléphonique quotidien avec Laurent Foirest. Car TP l’affirme : sa priorité, c’est l’ASVEL. Et même si un accord a été trouvé pour les dix prochaines années en NBA pour éviter tout nouveau lock-out,  voir jouer à nouveau Tony Parker en vert n’est pas du domaine de l’impossible. Le meneur de jeu souhaite finir sa carrière à l’ASVEL.



Tags : parker | ASVEL |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.