Le maire de Rillieux et d'autres maires lancent 120 propositions banlieues

Le maire de Rillieux et d'autres maires lancent 120 propositions banlieues

Le maire PS de Rillieux-la-Pape Renaud Gauquelin et l'association Ville et Banlieue de France ont soumis 120 propositions à l'Assemblée nationale ce vendredi. L'idée est de mettre en avant les banlieues dans la campagne présidentielle en exposant le point de vue des maires aux candidats. L'élu du Rhône veut redorer l'image des banlieues. "Les jeunes ne sont pas plus délinquants qu'il y a 25 ans" affirme-t-il. Renaud Gauquelin explique que les banlieues "représentent un enjeu fort pour notre cohésion sociale". Leurs 120 propositions sont réparties en dix domaines dont l'éducation, la santé, l'emploi ou encore le logement.

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Et oui, bénévole! le 10/03/2012 à 17:22
Lucien. a écrit le 10/03/2012 à 13h03

Je ne suis pas retraité.

Depuis 30 ans, les politicards saupoudrent les difficultés avec de l'argent public.

Le fond et les causes ? Ils s'en foutent.
Il suffit de voir le résultat.

Donc, enlevez vos œillères de militant à la vue basse et vos partis pris, vous verrez que la vraie vie, c'est autre chose que votre endoctrinement.

Merci de ces conseils inutiles: la vraie vie, j'y suis tous les jours, je ne vis que de mon travail, tout le reste de mon investissement est bénévole et je sais aussi que sur le terrain ds des actions de solidarité je trouve et qui brille par son absence, en l'occurrence M. GAUQUELIN est qqn que l'on a pu solliciter avec d'autres élus et qui ont répondu présents.

Signaler Répondre

avatar
Lucien. le 10/03/2012 à 13:03
Rillard et militant bénévole a écrit le 09/03/2012 à 23h08

Décidément, la Droite a trouvé le moyen d'occuper ses retraités: multiplier les attaques gratuites sur internet, en attaquant les personnes (Renaud GAUQUELIN, les associatifs qui vivraient des subventions) plutôt que d'être dans le débat de fond; c'est vraiment navrant

Je ne suis pas retraité.

Depuis 30 ans, les politicards saupoudrent les difficultés avec de l'argent public.

Le fond et les causes ? Ils s'en foutent.
Il suffit de voir le résultat.

Donc, enlevez vos œillères de militant à la vue basse et vos partis pris, vous verrez que la vraie vie, c'est autre chose que votre endoctrinement.

Signaler Répondre

avatar
Riliards le 10/03/2012 à 11:57

Au dernières nouvelles, M. GAUQUELIN est suppléant de Mme GEOFFRoy: à moins d'avoir prévu de la faire assassiner, il ne deviendra donc pas député. Il y a des rancoeurs locales qui peuvent faire dire beaucoup de bêtises...

Signaler Répondre

avatar
neo-libéral le 10/03/2012 à 11:55
jm a écrit le 10/03/2012 à 09h59

Accuser sans fin le libéralisme des échecs patent de l'étatisme, vous n'avez pas l'impression de marcher sur la tête ?
Soit vous réciter une formule apprise soit vous êtes dans un registe religieux et mystique ?
Cela vous a échappé que l'étatisme a pris le contrôle de l'ensemble de l'activité du pays et qu'il ne peut plus tenir les promesses qu'il s'est fait à lui même parce qu'ayant fait disparaitre l'économie et fausser les marchés, le libéralisme n'est plus la pour payer le train de vie de l'Etat ?
Vous êtes certainement un fonctionnaire honnête qui défend une doctrine de caste mais il y a des gens dont les ressources ne sont pas celles de l'Etat ?
Songez-vous à les supprimer ?

étatisme, étatisme?! où est l'État en France, qui ne possède plus d'entreprises, qui ne contrôle pas le système bancaire (même qd il met des centaines de milliards à sa dispo pour le sauver de ses propres erreurs),...? et ailleurs? car la crise du libéralisme et de l'économie financiarisée concerne aussi le Royaume-Uni, les États-Unis,... autant de pays où l'État est encore plus absence de l'économie que la France...

il faut cesser d'être doctrinaire, voir l'État partout, et prendre le monde tel qu'il est: en crise, et à cause d'une économie libéralisée et financiarisée.

Signaler Répondre

avatar
Au fait le 10/03/2012 à 10:29

Monsieur Gauquelin qui est déjà maire et conseiller général prépare son élection de député. Mme Geoffroy est elle au courant ?

Signaler Répondre

avatar
jm le 10/03/2012 à 09:59

Accuser sans fin le libéralisme des échecs patent de l'étatisme, vous n'avez pas l'impression de marcher sur la tête ?
Soit vous réciter une formule apprise soit vous êtes dans un registe religieux et mystique ?
Cela vous a échappé que l'étatisme a pris le contrôle de l'ensemble de l'activité du pays et qu'il ne peut plus tenir les promesses qu'il s'est fait à lui même parce qu'ayant fait disparaitre l'économie et fausser les marchés, le libéralisme n'est plus la pour payer le train de vie de l'Etat ?
Vous êtes certainement un fonctionnaire honnête qui défend une doctrine de caste mais il y a des gens dont les ressources ne sont pas celles de l'Etat ?
Songez-vous à les supprimer ?

Signaler Répondre

avatar
neo-libéral le 10/03/2012 à 09:46
jm a écrit le 10/03/2012 à 09h38

Pour un socialiste le fond c'est SA forme !
Lorsque l’on a admis que le corpus dogmatique que l’on défend est la source de la vérité et son fondement, toute critique, tant qu’elle ne vient pas abonder dans le sens du dogme reste dans le registre de la forme, y compris si elle n’est que la description de faits. La seule manière d’être dans le fond serait dans ce cas de reconnaître les vérités dogmatiques.

C'est drôle, mais on met "libéral" à la place de "socialiste" et le commentaire tout autant, la seule différence c'est que l'on subit au quotidien les conséquences du libéralisme économique et de son échec patent.

Signaler Répondre

avatar
jm le 10/03/2012 à 09:38

Pour un socialiste le fond c'est SA forme !
Lorsque l’on a admis que le corpus dogmatique que l’on défend est la source de la vérité et son fondement, toute critique, tant qu’elle ne vient pas abonder dans le sens du dogme reste dans le registre de la forme, y compris si elle n’est que la description de faits. La seule manière d’être dans le fond serait dans ce cas de reconnaître les vérités dogmatiques.

Signaler Répondre

avatar
Rillard et militant bénévole le 09/03/2012 à 23:08

Décidément, la Droite a trouvé le moyen d'occuper ses retraités: multiplier les attaques gratuites sur internet, en attaquant les personnes (Renaud GAUQUELIN, les associatifs qui vivraient des subventions) plutôt que d'être dans le débat de fond; c'est vraiment navrant

Signaler Répondre

avatar
Lucien. le 09/03/2012 à 20:03

120 propositions ?!
Non c'est pas sérieux ?

Pourquoi seulement 120 ? Pourquoi pas 250 ou 990 ?!

Depuis combien d'années, les banlieues sont arrosées d'argent publique ?
30 ans.
1981, avec les premières émeutes à Vénissieux.

Pour quel résultat ?
Création de zones de non-droit.
Explosion de l'économie souterraine.
Le seul secteur économique qui explose, celui de la drogue.

J'allais oublier une chose. Le secteur associatif, reste toujours sur le pied de guerre, pour lever en engouffrer les fonds public, qui lui servent à payer les permanents.

Pendant ce temps, les gens galèrent. Avec des transports en commun hors de prix. Un cadre de vie, des plus détestable. Des services publics à l'image de ces zones de non droit.

Enfin bon, ces maires là sont, soit totalement azimutés ou en manque de visibilité médiatique, pour leur candidat mou du genou !

Signaler Répondre

avatar
jm le 09/03/2012 à 18:38

Les socialistes ont tous les pouvoirs, attendre une élection pour tout à coup faire des propositions... N'est-ce pas exactement ce qu'ils reprochent au gouvernement ?

Signaler Répondre

avatar
Chist B. le 09/03/2012 à 18:26

Monsieur Gauquelin est un homme ambigu ! Il est reconnu habile aussi. Enfin dans le sens de la manipulation. Il se dit contre les systèmes de vidéo protection contrairement à son collègue maire PS de Lyon Gérard Collomb qui en a déjà installé plus de 250 et va continuer en 2012.

En douce, Gauquelin en a mis quand même moins de 10, avec les bailleurs sociaux. Préfère-t-il voir les voitures bruler dans sa ville comme sur certains endroits clés ?

En matière de logement, il peut dire merci à l'ETAT qu'il critique à tout bout de champ. L'ANRU 2 est en vue et pas grâce à lui. La politique du logement et de la redynamisation urbaine avec JL Borloo et Benoit Apparu a été remarquable ces dernières années.

Marrant que sa suppléante - oups pardon sa Tête de file candidate à la députation ne soit pas citée. Que l'on sache qui est réellement candidat.
Dites, il y a de la friture entre JJ Queyanne et Miss H Geoffroy !! Comment cela va - t -il finir ??

Signaler Répondre

avatar
Le Petit Pop le 09/03/2012 à 17:47

Largement ré-élu comme conseiller général et maire de Rillieux (au 1er tour, il me semble): visiblement les Rillards ne partagent pas le même avis!

Signaler Répondre

avatar
La Roue le 09/03/2012 à 15:47

marrant de proposer un programme alors qu'on gère (mal) depuis des années un territoire !? ce n'est pas le PS qui appelle au changement ? faut l'appliquer à soi même Monsieur Gauquelin !

Signaler Répondre

avatar
Rillard le 09/03/2012 à 12:55

Déjà qu il gère mal la ville de Rillieux. Il renonce devant tous les communautarismes. C est formidable qu il donne des conseils !!!

Signaler Répondre

avatar
contribuable le 09/03/2012 à 12:46

Encore de l'argent des contribuables pour un résultat nul !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.