Face aux appareils, le souverain c’est le peuple

Face aux appareils, le souverain c’est le peuple
Romain Blachier - DR

Il y aura dans le Rhône un second tour entre l'UMP et le FN dans la onzième circonscription. La gauche n'est pourtant pas moribonde dans ce bout du département qui compte, faut-il le rappeler, la communiste Givors et des conseillers généraux socialistes de qualité.

Mais les accords d'appareils des partenaires du PS, menés par son négociateur Christophe Borgel, ont réservé cette circonscription à la très confidentielle formation Génération Ecologie. Celle-ci, après une création à gauche, s’est portée de nombreuses années à droite notamment auprès du libéral Alain Madelin avant de revenir à nouveau dans son bord d’origine via un accord avec le parti Radical de gauche. C’est l’ex-cheftaine de ce groupuscule, une certaine France Gamerre, qui a donc obtenu le soutien officiel du PS. Ceci alors que la dame est élue non seulement à Marseille (elle est adjointe aux affaires maritimes du 8e arrondissement de la cité Phocéenne) mais dans la majorité locale de droite ! Pas clair et occasion de dissidences.
Résultat : Mme Gamerre, qui n’a pas passé le premier tour, est repartie dans le sud après cette petite étape rhodanienne... Pourtant le score des différents candidats de gauche, à commencer par celui du dissident socialiste Guy Palluy ou la présence locale du Maire PCF de Givors Martial Passi, montrent qu'une vision moins détachée du terrain de la part des appareils nationaux aurait pu permettre de faire gagner un parlementaire de plus à la gauche. En démocratie ce ne sont pas les appareils qui décident ce sont les électeurs.

Ce sont aussi les électeurs qui ont tranché dans la première circonscription du Rhône. Deux candidats de qualité se faisaient face à gauche : Philippe Meirieu et Thierry Braillard. Le célèbre pédagogue et figure lyonnaise, passé par le socialisme et la gauche alternative écologique et citoyenne, avait le soutien des appareils nationaux, fort de l’accord de mandature entre EELV et le PS. Mais, face à lui, un grand nombre des militants et élus locaux (dont certains membres du parti de Meirieu) se sont mobilisés pour soutenir un autre candidat, l’adjoint aux Sports de Lyon, Thierry Braillard.
Il est vrai que les militants socialistes, à l’inverse de ceux d’EELV, parti plus démocratique, n’ont pas eu à voter sur l’accord. Et puis il y a eu le soutien ferme et parfois musclé du Maire de Lyon, reprochant au pédagogue de mettre régulièrement en cause la majorité régionale où il siège.
Autre inquiétude, l’affirmation de certains dans l’entourage de Meirieu de leur envie de casser la gauche lyonnaise en deux parts. Ce premier tour, sorte de primaires entre deux hommes de qualité, laissera des souvenirs durs. Il aura été tranché, et largement, par les électeurs qui sauront - le militant socialiste que je suis l’espère - se rassembler pour faire bloc et changer la couleur de la circonscription au 2nd tour. J’espère surtout que les rancœurs des uns et des autres seront vite oubliées. La progression de notre ville et de notre pays est à ce prix. C’est d’ailleurs pour cela que la majorité municipale est multiple depuis 2001. EELV compte autant d’adjoints en mairie centrale que les socialistes !

Ici encore, ce sont les citoyens qui se sont exprimés clairement pour une certaine idée de Lyon face aux étiquettes nationales. En démocratie, un puissant vaut un modeste. Et, que l’on soit de bonne ou de mauvaise composition, quelles que soient nos qualités, le souverain c’est le peuple.

Retrouvez tous les billets de Romain Blachier sur son blog Lyonnitude(s).

Tags :

blachier

19 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Libellule le 13/06/2012 à 22:27

Tout à fait d'accord avec le titre, je trouve scandaleux cet accord pour laisser des circonscriptions à EELV qui a fait un score ridicule à la présidentielle. Bravo aux dissidents d'être restés, même si comme M. Palluy ils se retrouvent en position délicate au sein de leur parti, sans avoir au final été élu... Et bien fait pour EELV qui n'a eu aucun scrupule à parachuter des candidats au mépris des "locaux".

Signaler Répondre

avatar
Condorcet Roosevelt le 13/06/2012 à 16:12

"Candidats de qualité".... on se croirait au marché à bestiaux. On regarde l'état de leurs dents ?

Ce qui ne change rien au fait que Collomb a laissé des cicatrices sur le corps de sa majorité, qui demeureront. Dans un contexte où son deuxième mandat n'est marqué par aucun nouveau projet, hors celui de vivre sur les acquis du premier, mais aussi par de la cuisine et du débauchage droitier, la crise qu'il a décidé d'ouvrir pourrait bien marquer pour lui le début du déclin.

Un troisième mandat Collomb ? Quelle espèce d'intérêt ??

Signaler Répondre

avatar
Un socialiste las de lire des approximations le 13/06/2012 à 15:46

Quelques éléments erronés dans ce billet, et qui faussent sensiblement la perception que pourrait avoir un lecteur de la situation méritent d'être corrigés :

1) Les accords d'appareils menés par Christophe Borgel ont réservé la onzième circonscription du Rhône au Parti Radical de Gauche, le parti de Thierry Braillard, et non, comme mentionné par erreur par Romain Blachier, à Génération Ecologie.

2) Ni Thierry Braillard, ni Yves-Jean Quintin (élu PRG à Givors) n'ont souhaité candidater sur la 11è circonscription du Rhône, pourtant "gagnable" par la gauche.
Ce n'est certes pas là un choix du PRG

3) La décision de présenter France Gamerre a été celle du PRG, dont Thierry Braillard est un responsable national, et non du PS (qui a tenté, sans succès, de convaincre le PRG de choisir un candidat plus... adapté à la situation).

Il serait judicieux de corriger en conséquence ce billet, dont la billet serait sans doute toute autre avec des informations exactes.

Signaler Répondre

avatar
Question le 13/06/2012 à 13:36

L'écrêtement est-elle une pratique souveraine ?

Signaler Répondre

avatar
Carton Rouge de colère le 13/06/2012 à 11:58

Braillard est pour le stade à Décines : raison suffisante pour ne pas voter pour lui.

Signaler Répondre

avatar
PERSONNE EN COLERE CONTRE LE SYSTEME DARNE ET COLLOMB le 13/06/2012 à 08:55

M.BLACHIER, Qui vous à dit que Mme GAMERRE étais retourné dans le Sud !! Tissu de mensonge ma parole vous ne lachez rien !! Laisser donc France GAMERRE TRANQUIL, pour une femme parachuté et soutenu ni par M. JOASSARD Secrétaire de section du Pays d'Ozon, ni par M.Darne (personnage inutil à mes yeux), qui c'est battue seule contre une circo entière et qui malgrès tout a tout de même fait un score EXEMPLAIRE, Et avec le soutien des camarades qui se disent SOCIALISTE M.PALLUY ET M. JOASSARD, elle aurait pu l'arracher dès le 1er TOUR cette CIRCO honte a vous de juger les gens sans les connaître !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Contribuable le 13/06/2012 à 08:30
romainblachier a écrit le 12/06/2012 à 22h00

Parce que cela ne vous a pas échappé, Cécile Duflot est membre d'une force qui représente une certaine fraction du peuple souverain. Normal qu'elle puisse y attribuer ses talents. N'en déplaise à la partie du peuple souverain qui n'a pas voté pour elle.

Pour les mesures qui ne vous plaisent pas, présentez vous au suffrage.Il faudra certes le faire à visage découvert mais cela n'est pas interdit.

"...membre d'une force à 2.5 %..." Superbe souveraineté.
Vos logorrhées sur ce site ou ailleurs m'amusent toujours.
Ne changez rien, continuez !!!

Signaler Répondre

avatar
Le Rouge le 13/06/2012 à 00:37
démocrate a écrit le 12/06/2012 à 14h13

Beau titre... qui fait l'impasse sur l'appareil de rétention du pouvoir de Collomb le féodal, auquel le rédacteur appartient comme adjoint du 7e... Et cet appareil local a été mobilisé par le "tsar" collomb, avec forces pressions et mensonges, contre la candidature d'union EELV-PS face à la droite de Meirieu . candidature à un mandat national validée démocratiquement par les instances choisies démocratiquement par les adhérents du PS ! Le féodalisme est mort la nuit du 4 aout 1789, pas question de laisser la décentralisation crée par la gauche produire de nouveaux fiefs. Enfin mettre sur le même plan Meirieu et Braillard... ben fallait oser ! Qu'apporte Braillard au débat public sur les projets de société plus solidaire à construire par un député ? Rien, il a pas une idée ! voir son pitoyable site de campagne; la seule chose qu'il sait faire c'est piquer le logo du PS, serrer des pognes et sourire à coté de son boss. Et hélas les électeurs du 6901 se sont laissés avoir par cette manippe. Mais en 2014 ça passera pas...

On peut pas mettre MEIRIEU et BRAILLARD sur le même plan.
BRAILLARD a eu 3000 suffrages de plus que MEIRIEU !!!!

Signaler Répondre

avatar
LaLoose le 13/06/2012 à 00:35
Dessaune a écrit le 12/06/2012 à 17h20

Les électeurs lyonnais, on leur a surtout donné l'impression de voter pour le maire de Lyon qui n'avait pourtant rien à voir avec les législatives.

Collomb a tellement joué sur l'ambiguïté qui veut que cette élection nationale est déguisée en une élection locale qu'il était à la limite de la tromperie.

Je ne parle pas de la brutalité avec laquelle il a forcé les militants et élus PS à s'aligner sur sa position, sur l'accueil honteux qu'il a réservé à deux ministres de la République et sur le détournement du sens des votes du groupe écologiste à la Région : des méthodes de brigand !

Et le perdant est .....
Philippe MEIRIEU

Signaler Répondre

avatar
romainblachier le 12/06/2012 à 22:05
Dessaune a écrit le 12/06/2012 à 17h20

Les électeurs lyonnais, on leur a surtout donné l'impression de voter pour le maire de Lyon qui n'avait pourtant rien à voir avec les législatives.

Collomb a tellement joué sur l'ambiguïté qui veut que cette élection nationale est déguisée en une élection locale qu'il était à la limite de la tromperie.

Je ne parle pas de la brutalité avec laquelle il a forcé les militants et élus PS à s'aligner sur sa position, sur l'accueil honteux qu'il a réservé à deux ministres de la République et sur le détournement du sens des votes du groupe écologiste à la Région : des méthodes de brigand !

Merci à tous de me lire en tous cas et à très bientôt.

Signaler Répondre

avatar
romainblachier le 12/06/2012 à 22:04
Dessaune a écrit le 12/06/2012 à 17h20

Les électeurs lyonnais, on leur a surtout donné l'impression de voter pour le maire de Lyon qui n'avait pourtant rien à voir avec les législatives.

Collomb a tellement joué sur l'ambiguïté qui veut que cette élection nationale est déguisée en une élection locale qu'il était à la limite de la tromperie.

Je ne parle pas de la brutalité avec laquelle il a forcé les militants et élus PS à s'aligner sur sa position, sur l'accueil honteux qu'il a réservé à deux ministres de la République et sur le détournement du sens des votes du groupe écologiste à la Région : des méthodes de brigand !

Il ne faut pas prendre les électeurs pour plus bêtes qu'ils ne le sont parce qu'ils n'ont pas voté selon ce qu'on peut souhaiter.

Signaler Répondre

avatar
romainblachier le 12/06/2012 à 22:03
jm a écrit le 12/06/2012 à 18h07

Le bon Romain est un sujet totalement inféodé à Gérard Collomb, il a tous les talents socialistes pour tordre la réalité et réécrire l'histoire afin de justifier les pires exactions.

Pourtant Jm c'est une réalité: les votants ont été plus nombreux pour Fenech que pour Gamerre, pour Braillard que pour Larie-Christine Pernin ou Gauthier Blin, pour Pierre-Alain Muet que pour votre amie Fabienne Lévy. Ce n'est pas une question de point de vue mais de vote.

Signaler Répondre

avatar
romainblachier le 12/06/2012 à 22:00

Parce que cela ne vous a pas échappé, Cécile Duflot est membre d'une force qui représente une certaine fraction du peuple souverain. Normal qu'elle puisse y attribuer ses talents. N'en déplaise à la partie du peuple souverain qui n'a pas voté pour elle.

Pour les mesures qui ne vous plaisent pas, présentez vous au suffrage.Il faudra certes le faire à visage découvert mais cela n'est pas interdit.

Signaler Répondre

avatar
jm le 12/06/2012 à 18:07

Le bon Romain est un sujet totalement inféodé à Gérard Collomb, il a tous les talents socialistes pour tordre la réalité et réécrire l'histoire afin de justifier les pires exactions.

Signaler Répondre

avatar
Dessaune le 12/06/2012 à 17:20

Les électeurs lyonnais, on leur a surtout donné l'impression de voter pour le maire de Lyon qui n'avait pourtant rien à voir avec les législatives.

Collomb a tellement joué sur l'ambiguïté qui veut que cette élection nationale est déguisée en une élection locale qu'il était à la limite de la tromperie.

Je ne parle pas de la brutalité avec laquelle il a forcé les militants et élus PS à s'aligner sur sa position, sur l'accueil honteux qu'il a réservé à deux ministres de la République et sur le détournement du sens des votes du groupe écologiste à la Région : des méthodes de brigand !

Signaler Répondre

avatar
Contribuable le 12/06/2012 à 16:54

Si le peuple est souverain, comment expliquer que Cécile Duflot soit ministre quand le peuple souverain crédite son parti de 2.5 % ?

Si le peuple est souverain pourquoi l'argent public que sont les indemnités d'élus qui ne sont pas cumulables au-delà de certains plafonds puissent être distribuées aux valets sans décision du peuple souverain ?

Signaler Répondre

avatar
romain blachier le 12/06/2012 à 14:24
démocrate a écrit le 12/06/2012 à 14h13

Beau titre... qui fait l'impasse sur l'appareil de rétention du pouvoir de Collomb le féodal, auquel le rédacteur appartient comme adjoint du 7e... Et cet appareil local a été mobilisé par le "tsar" collomb, avec forces pressions et mensonges, contre la candidature d'union EELV-PS face à la droite de Meirieu . candidature à un mandat national validée démocratiquement par les instances choisies démocratiquement par les adhérents du PS ! Le féodalisme est mort la nuit du 4 aout 1789, pas question de laisser la décentralisation crée par la gauche produire de nouveaux fiefs. Enfin mettre sur le même plan Meirieu et Braillard... ben fallait oser ! Qu'apporte Braillard au débat public sur les projets de société plus solidaire à construire par un député ? Rien, il a pas une idée ! voir son pitoyable site de campagne; la seule chose qu'il sait faire c'est piquer le logo du PS, serrer des pognes et sourire à coté de son boss. Et hélas les électeurs du 6901 se sont laissés avoir par cette manippe. Mais en 2014 ça passera pas...

et bonne journée à tous

Signaler Répondre

avatar
romain blachier le 12/06/2012 à 14:24
démocrate a écrit le 12/06/2012 à 14h13

Beau titre... qui fait l'impasse sur l'appareil de rétention du pouvoir de Collomb le féodal, auquel le rédacteur appartient comme adjoint du 7e... Et cet appareil local a été mobilisé par le "tsar" collomb, avec forces pressions et mensonges, contre la candidature d'union EELV-PS face à la droite de Meirieu . candidature à un mandat national validée démocratiquement par les instances choisies démocratiquement par les adhérents du PS ! Le féodalisme est mort la nuit du 4 aout 1789, pas question de laisser la décentralisation crée par la gauche produire de nouveaux fiefs. Enfin mettre sur le même plan Meirieu et Braillard... ben fallait oser ! Qu'apporte Braillard au débat public sur les projets de société plus solidaire à construire par un député ? Rien, il a pas une idée ! voir son pitoyable site de campagne; la seule chose qu'il sait faire c'est piquer le logo du PS, serrer des pognes et sourire à coté de son boss. Et hélas les électeurs du 6901 se sont laissés avoir par cette manippe. Mais en 2014 ça passera pas...

Bonjour démocrate,

les militants du PS n'ont jamais été consultés sur cet accord au contraire de ceux d'EELV.

Mais vous oubliez une chose surtout: ce sont les électeurs lyonnais qui ont tranché, quoi que l'on puisse reprocher aux uns et aux autres . Librement. Merci de me lire en tous cas.

Signaler Répondre

avatar
démocrate le 12/06/2012 à 14:13

Beau titre... qui fait l'impasse sur l'appareil de rétention du pouvoir de Collomb le féodal, auquel le rédacteur appartient comme adjoint du 7e... Et cet appareil local a été mobilisé par le "tsar" collomb, avec forces pressions et mensonges, contre la candidature d'union EELV-PS face à la droite de Meirieu . candidature à un mandat national validée démocratiquement par les instances choisies démocratiquement par les adhérents du PS ! Le féodalisme est mort la nuit du 4 aout 1789, pas question de laisser la décentralisation crée par la gauche produire de nouveaux fiefs. Enfin mettre sur le même plan Meirieu et Braillard... ben fallait oser ! Qu'apporte Braillard au débat public sur les projets de société plus solidaire à construire par un député ? Rien, il a pas une idée ! voir son pitoyable site de campagne; la seule chose qu'il sait faire c'est piquer le logo du PS, serrer des pognes et sourire à coté de son boss. Et hélas les électeurs du 6901 se sont laissés avoir par cette manippe. Mais en 2014 ça passera pas...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.