Législatives : Forissier et Mercier face au "ni-ni" et à la question du FN

Législatives : Forissier et Mercier face au "ni-ni" et à la question du FN
Michel Forissier et Michel Mercier - LyonMag

Le président du Conseil général du Rhône et son 1er vice-président tenaient mercredi une conférence de presse pour faire le point avant le 2nd tour des législatives dans le Rhône.

A deux pas du l’Hôtel du Département où ils officient habituellement, Michel Mercier et Michel Forissier ont rappelé la position de la droite dans les circonscriptions ou le FN s’est maintenu au 2nd tour des législatives face à un candidat de gauche. C’est le cas dans la 14e circonscription du Rhône, où Yves Blein (PS) affrontera dimanche Sandrine Ligout (FN). "Ce n’est pas de la complaisance de la droite vis à vis du FN, mais des élus de droite n’ont pas à appeler à voter à gauche, cela n’a pas de sens", explique Forissier. Pour le secrétaire départemental de l’UMP du Rhône, le droite a "un autre projet de société qui n’est pas compatible avec celui du FN", et assure "qu’aucun député de l’extrême-droite ne sera élu dimanche soir dans le Rhône." "C’est sur le terrain qu’il faut combattre le FN, avec nos élus locaux", continue Forissier, qui se réjouit du "score en baisse du FN à Meyzieu", ville dont il est maire.

L’ex-Garde des Sceaux Michel Mercier partage cette position du "ni-ni". Le président du Conseil général l’avait déjà adoptée lorsqu’aux Cantonales de mars 2011, le cas de figure se présentait. "Je fais confiance aux républicains de la 14e circonscription du Rhône", se contente-t-il de déclarer. Vivement attaqué par Geroges Fenech (UMP), qui lui reprochait son soutien au député centriste sortant de la 11e circonscription du Rhône, Mercier a contre-attaqué. Fenech affrontera Agnès Henry, qui porte également les couleurs du rassemblement bleu marine. "Ce n’est pas de l’amour, ni de l’affection, mais je le soutiens", a-t-il reconnu. Interrogé sur les piques dont il a été l’objet de la part du magistrat, qui lui avait opposé un tonitruant "Mercier Go Home, rentre à Thizy" lors de la campagne du 1er tour, Michel Mercier a froidement contre-attaqué. "Pendant cinq ans où il n’était pas dans sa circonscription, il a du apprendre l’anglais." Un règlement de comptes à distance sur fond d’union de la droite qui ne manque pas de saveur.

Debiol et Vollory sur la sellette

Une dynamique d’union pour le second tour qui laisse sur le bas-côté  les candidats de la droite qui ont fait le choix de la dissidence. C’est le cas dans la 7e circonscription du Rhône de Jean-François Debiol, qui fait l’objet d’une procédure d’exclusion et qui a déjà été exclu à titre conservatoire par la secrétaire national  de l’UMP Jean-François Copé. Debiol s’est présenté face au candidat officiel de l’UMP Yann Compan, et a recueilli près de 6% des voix. Pour autant, Michel Forissier assure qu’il n’ira pas à la pêche au voix de Debiol pour le 2nd tour, où Yann Compan affronte la socialiste Hélène Geoffroy. "S’il s’estime propriétaire de ses voix, moi, je ne le crois pas", tranche Forissier. Du côté de Lyon, le cas de Gérard Vollory, militant UMP qui a pris la suppléance de la candidate du PCD Anne-Claire Pech, parti allié, sur la 4e circonscription du Rhône, suscite un commentaire moins unilatéral de la part de Forissier. "Il y a certes un procédure d’exclusion, cela ne vaut pas forcément dire que Vollory sera exclu, a rappelé le secrétaire départemental de l’UMP. Pour qu’un parti fonctionne, il faut aussi des règles."

19 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Sylvie le 17/06/2012 à 12:38

Exactement, nous avons fait une bonne campagne avec Dominique Nachury et Pierre Bérat, et bientôt nous gagnerons lors des municipales.

A commencer par le 3ème et le 6ème arrondissement.

Signaler Répondre

avatar
Gerard VOLLORY le 17/06/2012 à 10:51

@ Sylvie : "laissons tomber" quoi ? le fait de partir en vacances dès que l'on se sait sur une liste ??

Signaler Répondre

avatar
jm le 17/06/2012 à 00:17

@Alain. Ne vous fatiguez pas les noms des éternels stagiaires du service de com. du Régime Collomb sont connus de tous et reconnaissable tant ils sont mauvais.

Signaler Répondre

avatar
Alain le 16/06/2012 à 19:08

Lyonnais du 3, le bleu et le noir, vous nous fatiguez.

Qui êtes vous à la fin ? un directeur et un secrétaire ? Un candidat et un opposant ? Un militant et un dissident ?

Tchao à vous.

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais du 3 le 16/06/2012 à 18:17

@Lyonnais du 3 (le vrai pas le faux vrai)
Tiens, ma / mon secrétaire vient de s'exprimer pour moi ?
Bon. Le site étant bien conçu, je suis "référencé Lyonmag".
Signature en bleu...
Signature en noir = "secrétaire".

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais du 3 (le vrai pas le faux vrai) le 16/06/2012 à 17:43

Et Lionel Lassagne, il en pense quoi ?

Signaler Répondre

avatar
ni ! le 14/06/2012 à 09:43

Forissier Mercier, c'est plutôt le monde de Oui-oui !

Signaler Répondre

avatar
Scout le 13/06/2012 à 21:03

Lyon Divers Droite n existe pas. En tous cas ils n ont pas d électeurs. Broliquier est un looser.....son score est minable

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais du 3 (le vrai) le 13/06/2012 à 18:49

@Lyonnais du 3 (le faux ! 18h29)
Tiens ! Je ne savais pas que j’avais un(e) secrétaire qui pouvait agir sous mon pseudo. Attention à bien transcrire ce que j’aurais pu dire !

@Lyonmag
Il serait peut-être bien que les pseudos soient associés à une adresse de messagerie internet. Je vous laisse imaginer les « dommages » pouvant être provoqués par un(e) usurpateur/trice…

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais du 3 le 13/06/2012 à 18:29

Je ne vous permets pas de dire cela, il ont eu le courage de choisir l'ancrage local et le renouvellement avec le duo Nachury et Pierre Bérat !

(et la compétence avec Laure Dagorne et Stéphane Guilland sur la 3ème circo)

Signaler Répondre

avatar
ni ! le 13/06/2012 à 18:28
niet a écrit le 13/06/2012 à 18h17

C'est mecs là, c'est pas le ni-ni, c'est le néant-néant d'un point de vue politique !

C'est vrai que le jour où ils prendront une dfécision, bérrat et nachry seront peut être élus

Signaler Répondre

avatar
niet le 13/06/2012 à 18:17

C'est mecs là, c'est pas le ni-ni, c'est le néant-néant d'un point de vue politique !

Signaler Répondre

avatar
Alain le 13/06/2012 à 18:17

Tous aux abris les socialistes arrivent !

Signaler Répondre

avatar
Machicoulis le 13/06/2012 à 17:28

Tous ensemble avec Havard Nachury Dagorgne et Hamilin pour abbatre la forteresse socialo-communiste !

Signaler Répondre

avatar
Fermeté le 13/06/2012 à 17:19

@Lyonnais du 3 @Alain @Sylvie

Nous sommes de droite votons à droite. Pas de questions à se poser.

Signaler Répondre

avatar
Sylvie le 13/06/2012 à 17:02

Biden d'accord, tous derrière Nachry et bérat


Debiol est un homme politique en bout de course.

Quant à Vollory, laissons tomber, ça ne nous concerne pas...

Lyonnais du 3 je vous suis dans vos remarques. Alain pareil

Signaler Répondre

avatar
lyonnais du 6 le 13/06/2012 à 17:02

il n'en demeure pas moins que de demander l'exclusion de Gérard Vollory est scandaleux !

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais du 3 le 13/06/2012 à 15:53

@Alain
Bien d'accord avec vous, notamment sur la partie "Vollory". Il ne faut pas accorder plus d'importance à un sujet qu'il n'en mérite...

Signaler Répondre

avatar
Alain le 13/06/2012 à 15:36

Michel Forissier est un homme avisé et fin connaisseur. Il sait que le cas du dissident soit-disant divers droite à Rillieux est spécial. Un ancien candidat, en rupture totale avec le mouvement depuis 2008, ne participant pas à la vie de son parti UMP depuis lors au plan local ou départemental, n'ayant pas de soutien des équipes UMP à Rillieux (équipe municipale d'opposition), militants... bref celui-ci ne représente que lui même. Reconnaissons qu'il a réussi à semer l’ambiguïté avec des tracts siglés pourtant de son ex-parti.
Ce qui aurait pu être facheux pour le candidat officiel Yann Compan venu s'implanter durablement sur la 7ème circo ! Bientôt sur Bron, ou Rillieux ?

Car outre l'exclusion demandée par 27 de ses anciens colistiers aux municipales dès 2009, Debiol n'est pas adhérent à jour... ou souvent en retard de cotisation :)

Pourquoi pas une nouvelle vie dans son département l'AIN ? Tchao et soignez vous bien.

Pour Gérard Vollory, je suis persuadé que ce militant ne méritait pas tant de bruit pour son travail aux côtés du PCD .. qui soutient l'UMP au second tour, comme le fait Lyon Divers Droite par exemple.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.