Agression du lycéen dans un TGV Toulouse-Lyon : gardes à vue prolongées

Agression du lycéen dans un TGV Toulouse-Lyon : gardes à vue prolongées
Photo d'illustration - LyonMag

Les deux suspects d'origine maghrébine seront encore interrogés par la police pour 24h supplémentaires.

Le procureur de la République de Lyon Marc Cimamonti l'a confirmé vendredi matin, tout en rappelant que le caractère antisémite de l'agression n'était pas avéré.
Mercredi dernier, un lycéen juif de 17 ans avait été agressé dans un TGV entre Toulouse et Lyon. Interpellées dans un centre de recrutement de l'armée, les deux personnes en garde à vue ne sont pas connues des services de police. Une conversation téléphonique trop forte dans le train aurait mis le feu aux poudres et déclenché la bagarre.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.