Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Pascal Wilder - LyonMag.com

Fermeture du tunnel de la Croix-Rousse : les conseils de Pascal Wilder, taxi à Lyon

Pascal Wilder - LyonMag.com

Pascal Wilder, le président de la fédération du Rhône des taxis indépendants, était l’invité ce lundi de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.

Le tunnel de la Croix-Rousse a fermé ce lundi matin pour une période de neuf mois de travaux. Les premiers concernés sont bien sûr les automobilistes qui devront faire sans le tunnel pour rentrer et sortir de Lyon. Pascal Wilder donne quelques conseils. Premier cas : pour rentrer dans Lyon en passant par Vaise.
"Malheureusement, je vais vous dire bon courage car il n’y a pas de vraies solutions. Il va falloir essayer de trouver des alternatives. Le Quai St Vincent et la rue Grenette, ce n’est même pas la peine d’y penser, il y a aussi des travaux. Sur le quai Gillet et le quai du Commerce, il y a également des travaux. La seule solution qui pourrait exister, c’est de prendre le pont de l’Ile Barbe, de remonter sur le plateau de Caluire puis de la Croix-Rousse et après de descendre du côté des Terreaux et d’essayer de s’en sortir tant bien que mal".

Il y a également la possibilité de prendre le boulevard périphérique nord. Le Grand Lyon encourage d’ailleurs les automobilistes à le faire en faisant baisser l’abonnement de 20%. "Il ne faut pas oublier qu’il est déjà saturé tous les matins. Ça va être donc beaucoup de patience. Moi je conseillerais plutôt de repartir sur l’ancien périphérique et de ressortir du côté de Villeurbanne et de passer à travers Villeurbanne", assure le président de la fédération du Rhône des taxis indépendants.

Concernant ceux qui viennent du Val de Saône : "C’est d’aller chercher la rocade est et d’arriver par la descente de Sermenaz à Rillieux, sachant que malheureusement elle est aussi saturée tous les matins. Mais il n’y a pas de vraies solutions de toute manière", explique-t-il.

Le soir pour ceux qui rentrent, il y a la possibilité de prendre le tunnel de Fourvière. "Effectivement, il va rester cette solution mais le tunnel est tous les soirs très saturé. Aller chercher plus loin, ça va être compliqué car il y a les travaux du tramway du côté de Gerland. Dans ce cas là, la solution est plutôt de passer par le centre-ville et d’aller récupérer les Quais de Saône et à ce moment d’entrer dans le tunnel mais au dernier moment à hauteur du pont Kitchener".

Le Grand Lyon a mis en place une série de mesures pour faire face à la fermeture du tunnel. Il encourage à prendre plus les TCL avec des parkings relais notamment dans les Monts d’Or. Pour les automobilistes, il y aura des panneaux d’information et les feux sont reprogrammés. "Dans l’absolu, on pourrait presque dire que ces mesures sont suffisantes. C’est de la théorie. Concernant la pratique, je pense qu’au fil du temps, ça va un peu se réguler. Les gens vont en effet avoir tendance à laisser leur voiture au profit des transports en commun".

"Pour s’habituer à ces changements, on va dire une quinzaine de jours car il va y avoir le premier choc d’aujourd’hui. Il va également y avoir le choc quand on va rentrer de vacances et là ça va être horrible. Il va falloir que les gens changent leurs habitudes et abandonnent plus ou moins la voiture, qu’ils essayent de se regrouper en autopartage ou de prendre les transports en commun ou les taxis. Nous cela fait 400 ans que l’on fait de l’autopartage. On connait bien le système. Nous avons quelques avantages qui feront gagner un peu de temps", ajoute Pascal Wilder.

La fermeture du tunnel de la Croix-Rousse aura des répercussions sur la profession. "Malheureusement les prix des courses vont devenir très chers du côté de Vaise. On va avoir un véritable problème. Ce n’est pas bon pour nous que les compteurs tournent trop puisque les clients vont dire que c’est très cher".



Tags : ça jazz à lyon | fermeture tunnel croix rousse | pascal wilder | taxi |

Commentaires 6

Déposé le 07/11/2012 à 12h43  
Par kiiu Citer

il faut aussi penser au C6

Déposé le 07/11/2012 à 10h53  
Par Vaisois Citer

A vérifier quand les vacances seront terminées, mais pour l'instant la circulation à Vaise est d'une quiétude étonnante, je mets moins de temps que d'habitude pour me rendre sur mon lieu de travail !
Je présume que la majorité des automobilistes qui transitaient par Vaise le faisait pour accéder au tunnel...

Déposé le 05/11/2012 à 14h15  
Par Gugusse Citer

On peut se permettre ce genre de mascarade parce que l'activité industrielle est largement partie en Chine. Lorsque le quartier de Vaise était bourré d'usines, la fermeture des accès aurait fait tiquer les actionnaires et la municipalité se serait couchée, comme d'hab.

Seuls les écolos bobos ignorent encore que 80% des utilisateurs de voiture individuelle en ville n'ont soit aucun autre choix, soit, au mieux, une offre de transport trop aléatoire, des trajets trop longs,voire trop coûteux.

Pour comprendre les raisons politiques de ces ré-aménagements urbains, lire "Le coût humain de la mondialisation" de Zygmunt Bauman, que l'on trouve facilement sur Amazon.

Déposé le 05/11/2012 à 13h20  
Par Steph Citer

Le meilleur itinéraire est d'aller à la gare de Vaise et de prendre le Métro puis le tramway ou le bus. Pour rejoindre la gare de Vaise, soit directement avec la voiture, soit en transports en commun grâce aux couloirs de bus. Vous pouvez aussi vous garer sur le nouveau parking de la Halle Diagana à la Duchère et prendre un bus jusqu'à Vaise. Pas d'embouteillage, la ligne est en site propre grâce au tunnel.
Pour ceux qui arrivent le soir par le train et qui prennent ensuite le taxi, aller à Perrache et éviter d'aller à la Part Dieu, la course sera moins cher !

Déposé le 05/11/2012 à 12h22  
Par Lamars' Citer

"Je vais vous dire bon courage". Merci, monsieur.

Déposé le 05/11/2012 à 09h37  
Par casse-tête Citer

Très bon ITW d'un acteur qui est sur les routes du Grand Lyon. Ca va pas bien se passer. Il n'y a que les politiques pour dire que tout va bien quand le bâteau coule et ce à tous les niveaux... En clair, Pascal Wilder évoque des itinéraires tous saturés. La circulation à Lyon et autour de Lyon est un véritable problème. L'activité économique va en pâtir c'est sûr au niveau des livraisons, des courses de taxis, absentéisme dans les entreprises à prévoir et autres.. Bon courage à tous.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.