Euronews : le Grand Lyon, le département du Rhône et la Région deviennent actionnaires

Euronews : le Grand Lyon, le département du Rhône et la Région deviennent actionnaires
Paolo Garimberti, Gérard Collomb et Michael Peters - LyonMag.com

Chaque collectivité détient à partir de ce vendredi 1,52% du capital de la chaîne de télévision.

Cela représente la somme de 1,8 million d’euros. "Entre Lyon et Euronews, c’est une histoire d’amour commencée il y a longtemps. La rentrée au capital des collectivités locales permet à Euronews de déménager à la Confluence. Pour nous, c’est quelque chose d’important car la présence d’Euronews à Lyon est évidemment un vecteur de communication tout à fait extraordinaire pour notre agglomération parce qu’Euronews est une chaîne que l’on regarde partout dans le monde", a déclaré Gérard Collomb. Malgré l’assemblée plénière du Conseil régional, Jean-Jack Queyranne est également intervenu par visio-conférence pour saluer cette action. "Euronews a pris toute sa place dans la Région", a-t-il insisté. De son côté, Paolo Garimberti, le président du Conseil de Surveillance d’Euronews a évoqué "un évènement historique" mettant en avant le fait que les collectivités locales permettraient une indépendance plus importante mais aussi pluraliste. Michael Peters, président du Directoire de la chaîne a également salué l’entrée du Grand Lyon, du département du Rhône et de la Région Rhône-Alpes qui permettrait à Euronews de pouvoir se consacrer à d’autres dépenses, notamment sur le loyer de ses nouveaux locaux à Confluence qui passe de 500 000 euros à 2 millions d’euros. Le bâtiment devrait d’ailleurs être terminé début 2014.

Cette conférence de presse d’Euronews a également été l’occasion pour le sénateur-maire de Lyon d’évoquer le cas de TLM, en procédure de sauvegarde depuis la fin du mois de novembre. "Je sais que TLM a des difficultés. Je vois que beaucoup d’organes de presse ont des difficultés. On ne va pas s’investir de partout non plus. Je réfléchis en tout cas à ce que l’on pourrait faire pour TLM parce que ce serait dommage qu’une chaîne comme elle disparaisse du panorama lyonnais", a conclu Gérard Collomb.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
jm le 14/12/2012 à 18:13

On tue à petit feu...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.