Chômage technique confirmé chez Renault Trucks

Chômage technique confirmé chez Renault Trucks

En cause, le ralentissement du marché, que les patrons veulent anticiper.

Les journées chômées seront payées à 80% d'une journée normale. Les sites de la région seront touchés. Bourg-en-Bresse et Saint-Priest auront 21 jours de chômage sur le premier trimestre, onze jours de chômage partiel sur la même période à Vénissieux.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Antiol le 22/12/2012 à 18:29

@imposture De quel copier/coller s'agit-il? moi aimerait bien savoir, des preuves, des coupables! En effet t être contre le foot business est politiquement incorrecte, il faut s'y faire mon pote! Il est vrai que réfléchir pour un footeux est difficile, j'en ai dans la famille

Signaler Répondre

avatar
imposture le 22/12/2012 à 17:44
Antiol a écrit le 22/12/2012 à 16h09

La France est un pays bizarre. Elle avance par révolutions successives. Après chaque révolution, on observe un moment d’accalmie où les principes démocratiques semblent acquis. Puis, petit à petit, on observe des dérives, les riches relèvent la tête (ceux qui ne l’ont pas perdu), l’oligarchie peu à peu s’installe, grâce à un peuple assoupi esclave de la société de consommation et de la propagande qui va avec. Il faut alors beaucoup de misère et de désespoir pour que ce peuple asservi reprenne son destin en main. Actuellement, la peur du chômage divise les Français, on en est encore au chacun pour soi, la misère des uns est encore acceptable par le plus grand nombre, jusqu’à quand ? Les politiques sont discrédités, eux aussi ne pensent qu’à bouffer, à être élu, à être réélu. Le divorce est important, un peu trop tôt pour que ça pète, car les pouvoirs en place ont su mettre des soupapes de sécurité pour que la misère soit acceptable. D’ailleurs le peuple ne demande qu’à vibrer et qu’à rêver, pour cela il a le foot business, quant à l’oligarchie elle ne demande qu’à s’enrichir, à chacun sa place !
Les pauvres ont les rêves, l’oligarchie l’argent. Cela semble bien ainsi ! Mais cela ne me convient pas

bravo antiol, encore un joli copier-coller

Signaler Répondre

avatar
Antiol le 22/12/2012 à 16:09

La France est un pays bizarre. Elle avance par révolutions successives. Après chaque révolution, on observe un moment d’accalmie où les principes démocratiques semblent acquis. Puis, petit à petit, on observe des dérives, les riches relèvent la tête (ceux qui ne l’ont pas perdu), l’oligarchie peu à peu s’installe, grâce à un peuple assoupi esclave de la société de consommation et de la propagande qui va avec. Il faut alors beaucoup de misère et de désespoir pour que ce peuple asservi reprenne son destin en main. Actuellement, la peur du chômage divise les Français, on en est encore au chacun pour soi, la misère des uns est encore acceptable par le plus grand nombre, jusqu’à quand ? Les politiques sont discrédités, eux aussi ne pensent qu’à bouffer, à être élu, à être réélu. Le divorce est important, un peu trop tôt pour que ça pète, car les pouvoirs en place ont su mettre des soupapes de sécurité pour que la misère soit acceptable. D’ailleurs le peuple ne demande qu’à vibrer et qu’à rêver, pour cela il a le foot business, quant à l’oligarchie elle ne demande qu’à s’enrichir, à chacun sa place !
Les pauvres ont les rêves, l’oligarchie l’argent. Cela semble bien ainsi ! Mais cela ne me convient pas

Signaler Répondre

avatar
Olyon le 22/12/2012 à 13:14
Révolution a écrit le 22/12/2012 à 09h50

En continuant de voter pour les uns ou pour les autres, on légitime le système qui fabrique de plus en plus d'élus avec leurs cohortes de courtisans qui vivent grassement de l'impôt des français et de ses entreprises.
A force de devoir toujours payer plus pour ces rentiers professionnels de l'argent public, les salariés se retrouvent être le variable d'ajustement pour répondre aux exigences de ces rentiers professionnels de l’argent public associées à celles des actionnaires privés que le système s'arrange de dépeindre comme le seul grand responsable.
Foutaise ! On constate que les citoyens même hors de l’entreprise donc non soumis à un actionnariat privé soit disant responsable de tous les maux de notre société sont également soumis au racket fiscal des mêmes rentiers de l’argent public qui inventent chaque jour de nouvelles sources de revenus alors que dans le même temps les services publics diminuent.
Ils auraient tort de se gêner puisque on vote et donc on légitime leur poste de rentier de l’argent public.
Un seul moyen ne plus voter !
Quand seuls 15 % des personnes iront voter ils n’auront plus la légitimité pour continuer à nous racketter pour vivre de la rente publique de nos impôts.
NE VOTONS PLUS !

Parfaitement d'accord.
Il faut arrêter de voter.
On verra bien s'ils continuent de nous racketter.

Signaler Répondre

avatar
Révolution le 22/12/2012 à 09:50

En continuant de voter pour les uns ou pour les autres, on légitime le système qui fabrique de plus en plus d'élus avec leurs cohortes de courtisans qui vivent grassement de l'impôt des français et de ses entreprises.
A force de devoir toujours payer plus pour ces rentiers professionnels de l'argent public, les salariés se retrouvent être le variable d'ajustement pour répondre aux exigences de ces rentiers professionnels de l’argent public associées à celles des actionnaires privés que le système s'arrange de dépeindre comme le seul grand responsable.
Foutaise ! On constate que les citoyens même hors de l’entreprise donc non soumis à un actionnariat privé soit disant responsable de tous les maux de notre société sont également soumis au racket fiscal des mêmes rentiers de l’argent public qui inventent chaque jour de nouvelles sources de revenus alors que dans le même temps les services publics diminuent.
Ils auraient tort de se gêner puisque on vote et donc on légitime leur poste de rentier de l’argent public.
Un seul moyen ne plus voter !
Quand seuls 15 % des personnes iront voter ils n’auront plus la légitimité pour continuer à nous racketter pour vivre de la rente publique de nos impôts.
NE VOTONS PLUS !

Signaler Répondre

avatar
lucide le 22/12/2012 à 09:29
Antiol a écrit le 21/12/2012 à 12h25

Pendant ce temps, notre grand créateur d'emplois, Aulas se fait sponsoriser par Hyundai, constructeur sud coréen, 4° constructeur mondial. Objectif, renforcer la pénétration de ce constructeur sur le marché français, Aulas ne dit pas combien d'emplois seront perdus par nos constructeurs nationaux, mais il nous promet tant d’emplois pour bétonner 50ha de terres agricoles que les footeux le pardonnent au nom du Dieu foot. Renault truck est effectivement suédois, il ne reste que le nom.

L'OL va perdre un gros sponsor alors car je me souviens qu'en tribune supérieur il y avait du monde d'invité.
En cette veille de fêtes j'ai plutôt une pensée pour tous les salariés et leurs sous-traitants.
Saviem, Berliet une page va t'elle se tourner?

Signaler Répondre

avatar
breves de comptoir le 21/12/2012 à 19:50
Antiol a écrit le 21/12/2012 à 12h25

Pendant ce temps, notre grand créateur d'emplois, Aulas se fait sponsoriser par Hyundai, constructeur sud coréen, 4° constructeur mondial. Objectif, renforcer la pénétration de ce constructeur sur le marché français, Aulas ne dit pas combien d'emplois seront perdus par nos constructeurs nationaux, mais il nous promet tant d’emplois pour bétonner 50ha de terres agricoles que les footeux le pardonnent au nom du Dieu foot. Renault truck est effectivement suédois, il ne reste que le nom.

J'adore les commentaires d'antiol.

Signaler Répondre

avatar
Antiol le 21/12/2012 à 12:25

Pendant ce temps, notre grand créateur d'emplois, Aulas se fait sponsoriser par Hyundai, constructeur sud coréen, 4° constructeur mondial. Objectif, renforcer la pénétration de ce constructeur sur le marché français, Aulas ne dit pas combien d'emplois seront perdus par nos constructeurs nationaux, mais il nous promet tant d’emplois pour bétonner 50ha de terres agricoles que les footeux le pardonnent au nom du Dieu foot. Renault truck est effectivement suédois, il ne reste que le nom.

Signaler Répondre

avatar
peugault le 21/12/2012 à 11:28
nico0171 a écrit le 21/12/2012 à 10h14

et à la même heure, Hollande va en Algérie et se félicite de l'installation de Renault sur le sol algérien! Pauvre pays, mais reveillez vous francais!

ben achete une clio pour la mettre sous la sapin, t'as pas compris qu'il faut vendre en Afrique et en Asie ?

Signaler Répondre

avatar
Une lyonnaise le 21/12/2012 à 11:02
nico0171 a écrit le 21/12/2012 à 10h14

et à la même heure, Hollande va en Algérie et se félicite de l'installation de Renault sur le sol algérien! Pauvre pays, mais reveillez vous francais!

Je suis d'accord avec toi, sauf que la construction de Renault en Algérie est pour les Voitures de marque RENAULT, alors que Renault Truck c'est la marque pour les camion et que ce n'est que la marque commerciale car Renault truck n'existe plus, maintenant c'est VOLVO.
La France a vendu son patrimoine Renault truck à Volvo il y a quelques années.
Le souci aujourd'hui c'est qu'on change de camion moins souvent que de voiture, mais bon on peut faire des économies autrement que par le biais des salariés au bas de l'échelle.
On met moins de cadres, au dessus d'autres cadres, jusque pour le plaisir de faire un organigramme plus haut par les échelles.

Signaler Répondre

avatar
nico0171 le 21/12/2012 à 10:14

et à la même heure, Hollande va en Algérie et se félicite de l'installation de Renault sur le sol algérien! Pauvre pays, mais reveillez vous francais!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.