Guignol à l'UNESCO: le soutien de Collomb facultatif mais souhaitable

Guignol à l'UNESCO: le soutien de Collomb facultatif mais souhaitable
Stéphanie Lefort et la célèbre marionnette - Lyonmag

"Peu de villes peuvent se vanter d’avoir un patrimoine vivant comme Guignol".
C’est en substance ce que va défendre Stéphanie Lefort, directrice du
théâtre du Guignol, jeudi devant le directeur des affaires culturelles
et le responsable du patrimoine de la Ville de Lyon.

Elle milite depuis plusieurs mois pour l’inscription de Guignol sur la liste du patrimoine immatériel de l’UNESCO. Le Ministère de la culture, qui défendra le projet devant l’institution internationale, lui a déjà apporté son soutien. Il faudrait simplement que la Ville lui donne l’impulsion.
Elle a rencontré Gérard Collomb, il y a quelques jours sur le plateau de la Voix est libre sur France 3. "Il nous a dit tout le bien qu’il pensait de Guignol, qu’il était sensible à ce dossier. L’avis semblait plutôt positif". Après le revers de la Cité de la gastronomie, le maire de Lyon pourrait être tenté de soutenir une initiative du genre.
"Il n’y a rien à perdre, tout à gagner ! Au pire ça sera juste un coup de projecteur sur quelque chose qui existe déjà", précise-t-elle. Avant ça il y a un long dossier à monter "environ un an de travail, puis une autre année, le temps que le Ministère de la culture le transmette à l’UNESCO. Beaucoup de dossiers sont déposés chaque année, il faut ensuite attendre qu’il soit traité". Une telle inscription pourrait apporter "une reconnaissance internationale de ce patrimoine qu’est Guignol et de tous les métiers artistiques qui gravitent autour", de l’écriture aux décors, en passant par la musique. A Lyon, Guignol fait vivre une centaine de personnes et des milliers d’amateurs gravitent autour du monde de la marionnette.

"Dans ce dossier, on doit montrer que le patrimoine est vivant et évolutif, que la tradition a perduré et qu’on souhaite la transmettre aux générations futures. L’UNESCO peut justement nous donner les moyens de perdurer et d’évoluer", affirme Stéphanie Lefort, plus motivée que jamais.
Son initiative commence à créer le buzz. Elle reçoit de plus en plus de soutiens, de Lyon et d’ailleurs. "Un théâtre de Barcelone et un autre de Bruxelles m’ont envoyé un mot", ajoute la directrice du théâtre. Une page facebook et un blog ont été lancé lundi dernier, avec une pétition pour soutenir le projet.
"Jeudi, je dois aller les convaincre qu’il faut y aller avant que d’autres villes ne le fassent avant nous". Le théâtre doit fermer en juin pour rénovation durant au moins une saison. "Il faudra alors que je fasse vivre Guignol en dehors de son théâtre". Sur les planches de l’UNESCO par exemple ?

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
hippo69 le 18/01/2013 à 11:53

ce petit bonhomme en bois est le meilleur de tous....il a la franchise et l 'empathie qui font les qualités d' une star ...il a fait et fera encore LA REPUTATION DE LYON.son règne politique et médiatique ne sera JAMAIS EPHEMERE.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.