Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

David Ellis vendredi en conférence de presse - Photo DR

Avec David Ellis, le LOU Rugby se focalisera sur la défense

David Ellis vendredi en conférence de presse - Photo DR

Le nouveau consultant des entraîneurs lyonnais et entraîneur des lignes arrières répondait à la presse vendredi matin après sa première séance avec l’équipe.

Sur quels secteurs le club a-t-il des progrès à enregistrer, justifiant votre venue ?
J’ai regardé plusieurs matches sur l’ordinateur. Il y a de gros problèmes défensifs, mais aussi de discipline en général, pas uniquement la mêlée, de discipline pendant le jeu, le comportement des joueurs. C’est un problème pour l’équipe.

C’est un problème de discipline collective par rapport au projet plutôt que par rapport aux actions de jeu ? Il n’y a pas plus de pénalités sifflées contre le LOU que contre d’autres clubs…
Je m’en fous par rapport aux autres clubs. Moi je suis là pour travailler avec le club de Lyon, qui fait beaucoup de fautes, il fait preuve de beaucoup d’indiscipline, moi je suis là pour régler ces problèmes. La défense et la discipline c’est deux choses qui se travaillent en même temps.

Vous avez déclaré être surpris du classement du LOU, 8e du championnat…
Je crois que je ne suis pas le seul non plus, il y a beaucoup de monde surpris  par cette place de 8e en Pro D2.

Vous êtes de l’avis général, selon lequel ce club a le niveau pour viser beaucoup plus haut ?
Oui bien sûr. Il y  a pas mal de joueurs que j’ai déjà entraînés avec l’Equipe de France, avec Castres ou Brive. Mais c’est vraiment une surprise de trouver ce club en 8e position.

Ce que vous avez vu sur la vidéo, ce sont des problèmes individuels ou des problèmes collectifs ?
C’est le deux, beaucoup de problèmes individuels qui correspondent avec les problèmes collectifs.

Qu’est-ce qui vous a convaincu de venir à Lyon ? C’est ce potentiel ?
Oui, même si je ne connais pas trop le club. Je n’ai pas fait beaucoup de travail depuis la finale de la Coupe du Monde, j’ai coupé avec le rugby. Je suis parti assister aux Jeux Olympiques, j’ai fait plein de choses avec d’autres sports. J’ai été contacté au début de cette semaine par le président, j’ai discuté un petit peu avec lui. J’ai vu en lui quelqu’un de très enthousiaste. Après j’ai commencé à regarder un petit peu, et j’ai dit oui, pourquoi pas. Je m’entends très bien avec Lionel Nallet, j’tais très proche avec lui pendant 12 ans en équipe de France. Avec Seb Chabal aussi. Après quand je suis arrivé, quelle surprise ! Des installations comme ça ! Moi j’ai jamais vu ça dans le rugby, j’ai l’impression que c’est les installations d’un club de foot en Angleterre. J’étais motivé avec le challenge au départ, je suis beaucoup plus motivé maintenant avec tout ce qui se passe au club, en ville aussi.

Qu’avez-vous essayé de faire travailler aux joueurs ce matin ?
 J’ai regardé sur les vidéos, il y a beaucoup de problèmes de communication et d’organisation défensive. C’est le système qu’ils ont utilisé mais j’essaie d’adapter ce système. On a fait beaucoup de communication ce matin pour que tout le monde travaille ensemble, monte plus agressivement, plus vite, de ne pas faire de fautes individuelles qui coûtent cher pour le collectif. C’est la base. Moi j’ai fait 25 minutes ce matin mais ça a très bien marché. Ils connaissaient mon caractère, je l’ai imposé. Moi j’ai besoin que l’équipe de Lyon   défende comme moi, agressive, disciplinée.

Les joueurs ont dit que vous étiez un homme de convictions, quelles sont-elles ?
C’est le travail dur qui paie, okay ? Toute ma carrière comme joueur ou entraîneur et même dans la vie en général, moi je travaille dur. Mais j’ai l’impression de trouver certains dans l’équipe qui travaillent pas dur, ça c’est mon boulot de discipliner les joueurs, je veux une équipe disciplinée. C’est un peu le boulot que j’ai fait des années avec l’Equipe de France, c’est d’éviter tous les problèmes de pénalités, les choses comme ça. Il faut que les arbitres sifflent de notre côté, pas contre nous.

Vous leur avez demandé de changer quoi comme attitude ce matin ?
D’être bien organisées, d’être en ligne, de prendre 50 centimètres de plus derrière le dernier pied avec le placement des appuis dans le bon sens, de regarder ce qui se passe en face, de faire le boulot dans le système défensif par rapport aux autres. J’en avais quelques uns ce matin qui n’étaient pas contents, mais ils ont été sanctionnés tout de suite.

Vous avez l’intention de les prendre un par un ?
Oui. J’ai déjà fait le collectif mais j’ai aussi discuté avec certains joueurs : Leguizamon, Nallet, Seb Chabal… mais eux ils savent mon boulot. C’est plutôt avec les autres que j’ai essayé de passer le message ce matin.

Le club attend-il de vous que vous serriez la visse ?
Non le club a besoin que je fasse mon boulot. Il est évident qu’il y a un manque de bonne défense qui empêche de monter au classement.

Et ça manque de voix qui gueulent dans le vestiaire…
Non non, moi je ne gueule pas dans le vestiaire, je gueule sur le terrain, à l’entraînement. Je suis quelqu’un de timide sauf quand je suis sur le terrain. Moi j’ai besoin d’une équipe à la même image que moi.

Vous avez senti les joueurs à l’écoute ce matin ?
Oui bien sûr. Ils m’ont posé des questions, c’est un échange en permanence, ça s’est très bien passé.

Vous avez jusqu’à la fin de la saison mais on peut imaginer vous voir ici sur le plus long terme ?
Ca dépend. Si je fais mon boulot bien… moi je suis comme un joueur, sans contrat à la fin de la saison. Si je fais mon boulot bien peut-être que je gagne un contrat pour les années qui suivent.

On dit « no scrum, no win » (pas de mêlée, pas de victoire NDLR), c’est un peu ça qui manque au LOU, on l’a vu à Béziers la semaine dernière…
On dit aussi « no defense, no win ».

Il faut effectivement les deux, mais est-ce que tu as parlé de la mêlée aussi ?
Oui on a besoin d’une mêlée stable pour pouvoir construire une défense derrière. Une défense sans bonne mêlée c’est compliqué. Mon boulot c’est d’abord de mettre en place un bon système défensif. Après peut-être les joueurs auront un peu plus de confiance, et on progressera.

Combien vous allez avoir de séances avec eux d’ici le match de dimanche contre Brive?
Uniquement ce matin parce que je suis arrivé hier, j’ai passé la journée à regarder les vidéos et discuter avec  les entraîneurs. J’ai déjà avec certains joueurs hier. La semaine prochaine je ferai plusieurs séances.

Vous avez l’intention de changer de système défensif ou de l’adapter ?
Plutôt de l’adapter. Ce n’est pas la peine quand j’arrive de tout changer. Eux ils ont déjà des choses en place, moi je m’adapte par rapport à ça.



Tags : lou rugby | david ellis |

Commentaires 2

Déposé le 19/01/2013 à 09h13  
Par forig Citer

C'est un grand monsieur du rugby qui vient au Lou.Mais si les gars ont pas envie de se bouger le c...alors il prêchera dans le désert

Déposé le 18/01/2013 à 21h11  
Par Bartok22 Citer

Le LOU est naze, quelqu'un a une idée du nombre de supporters en moins cette saison ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.