Loi Pécresse : les lycéens rejoignent le mouvement

Alors que lycéens et étudiants ont manifesté jeudi matin, l’université Lyon 2 est à nouveau bloquée malgré le résultat du vote électronique de mercredi.

Entre 700 et 1 500 étudiants et lycéens ont manifesté jeudi matin dans la Presqu’île. "Lois anti-sociales = riposte générale", proclamait la banderole en tête du cortège, qui a défilé sous la pluie de la place Bellecour jusqu'au rectorat. Les étudiants, rejoints par des lycéens à l’appel de la FIDL, ne manifestaient pas seulement contre la loi Pécresse sur l’autonomie des universités, mais aussi contre “les projets sociaux du gouvernement sur les retraites, la santé, le contrat de travail unique". Un lycéen aurait été interpellé en fin de cortège par la police.
A l'université Lyon 2, des étudiants grévistes ont mis en place jeudi matin de nouvelles barricades et des barrages filtrants à l'entrée des deux campus. L’accès au campus de Bron était totalement bloqué, seule la bibliothèque était accessible. Sur les quais, seuls les étudiants en master 2 et ceux qui préparent des concours pouvaient passer.
Mercredi, lors d’un vote électronique organisé par la présidence de l’université, 59% des étudiants avaient pourtant voté pour la reprise des cours, avec un taux de participation de 35%. Un vote dénoncé par les syndicats étudiants et certains enseignants.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.