Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - DR

Pétrole contre nourriture : le Lyonnais Renault Trucks sera jugé pour corruption

Photo d'illustration - DR

14 entreprises vont être renvoyées devant la justice dans cette affaire aux ramifications internationales ; parmi elles, le constructeur basé à Saint-Priest.

Dans les années 90, les Nations unies ont mis en place le programme "pétrole contre nourriture" en Irak, afin d'atténuer les effets, sur la population locale, de l'embargo économique imposé au régime de Saddam Hussein, qui s'était rendu coupable de l'invasion du Koweït en 1990. Ainsi, Bagdad pouvait continuer, dans une moindre mesure, ses exportations de pétrole, en échange de produits alimentaires et de biens de consommation. Le programme a été appliqué de 1996 à 2003.

Les 14 sociétés renvoyées en justice sont suspectées, en contrepartie de la signature de contrats avec l'Irak, d'avoir reversé en liquide 10% du montant de ces contrats au régime de Saddam. Le but, pour le dictateur, était de récupérer des devises  via ces pots-de-vin, à l'insu de l'ONU (1,8 milliard au total). Le chef d'inculpation retenu est celui de "corruption d'argent public étranger".

Dans un autre volet de l'affaire, 20 prévenus, dont le groupe pétrolier Total, le PDG du groupe Christophe de Margerie et l'ancien ministre Charles Pasqua ont été jugés en février. Le tribunal correctionnel rendra son jugement le 8 juillet.



Tags : renault trucks |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.