Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Yann Cucherat, gymnaste lyonnais : “Apporter quelque chose à la municipalité et à Gérard Collomb”

Yann Cucherat, le champion de gymnastique lyonnais, était l’invité ce jeudi de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.com.

LyonMag.com : Vous avez passé plus de 20 ans au haut niveau, vous avez remporté énormément de titres, deux médailles mondiales, participé à quatre olympiades dont la dernière à Londres l’été dernier. Où en êtes-vous aujourd’hui ?

"Je suis dans une phase de transition réelle après une opération à l’épaule, je passe doucement à autre chose. Je prépare quand même les championnats du monde qui ont lieu au mois d’octobre, avec la lucidité nécessaire pour dire que ce sera compliqué".


Les derniers JO à Londres, c’était difficile pour vous, presque un cauchemar, avec cette épaule récalcitrante ?

"Un cauchemar avec une épaule souffrante depuis au moins deux ans mais qui casse la veille de la compétition : une rupture du tendon, une obligation de l’opérer, de la réparer. J’ai quand même pu faire les Jeux de Londres, ce qui était un objectif en soi, faire une 4e Olympiade, ce qu’aucun gymnaste français n’avait fait au préalable. Mais c’est une frustration de ne pas finir l’Olympiade avec la finale ou la médaille autour du cou".


Vous êtes en train de préparer la fin, avec un jubilé. Parlez-nous de ce jubilé qui va arriver au mois de novembre prochain ?

"Oui, le 16 novembre c’est un bel évènement qui sera la fin de ma carrière, qui symbolisera tout ce que j’ai essayé de mettre en place toutes ces années. C’est-à-dire m’investir aux côtés d’équipes, aux côtés d’autres athlètes et mettre en lumière tous ceux qui ont fait rayonner la gym ces 25 dernières années. On veut que ce soit une belle fête du sport local au Palais des Sports de Gerland avec le cirque du Soleil, avec une patinoire, avec du hip-hop et plein d’autres surprises pour que ce soit un show artistique et acrobatique et pas uniquement de la gym".


Quels sont vos projets pour cette deuxième vie qui va débuter ?

"Les projets, il y en a plein. Tout d’abord avec ma fédération. Je suis professeur de sport donc on attend la nomination du futur directeur technique national pour savoir quelle responsabilité je prendrai au niveau national".


Vous a-t-on fait des promesses sur le fait de vous impliquer ?

"Aucune promesse mais c’est vrai que j’ai un parcours long et une certaine expérience du sport de haut niveau, j’espère avoir une mission proche des équipes nationales. Me concernant j’aimerais bien soit prendre dès cet été la direction des équipes de France, soit le management de ces équipes. Mais en tout cas, être proche d’eux et leur apporter toute l’expérience et l’expertise que j’ai de ce milieu là".


Avec pourquoi pas la possibilité de participer à nouveau aux JO mais de l’autre côté cette fois ?

"Oui d’une autre manière, je crois qu’à un moment donné, il faut tourner la page. J’ai fait mon temps, j’ai eu la chance de vivre quatre belles olympiades. A moi de transmettre ce petit savoir aux copains qui continuent".


On vous avait reçu la saison dernière, vous nous aviez dit que vous aviez des envies de politique, de vous impliquer dans la vie lyonnaise, que vous aviez été approché par Gérard Collomb, par Thierry Braillard. Qu’en est-il aujourd’hui ?

"Tout est parti de la campagne des législatives de Thierry Braillard. J’avais accepté de présider son comité de soutien, par amitié et surtout, car la ville de Lyon m’a accompagné durant toute ma carrière".


Expliquez-nous ce choix d’avoir participé à cette campagne.

"J’avais simplement envie de rendre à la municipalité ce qu’ils avaient fait pendant 15 ans pour moi. C’est-à-dire m’accompagner dans les moments difficiles comme dans les bons moments. Je dirais même plutôt dans les moments difficiles, je me suis senti soutenu et accompagné par la Ville. Quand en retour on m’a demandé de l’accompagner sur quelque chose d’important pour lui, comme les législatives, j’y suis allé avec grand plaisir. De là, a découlé le fait que je puisse à un moment donné apporter quelque chose au sport lyonnais. Et si je peux me rendre utile, si je peux être au service du sport, je le ferai avec grand plaisir".


C’est un appel du pied vers les municipales de 2014 forcément. Vous avez des assurances sur ce sujet ?

"Non aucune assurance. Je n’en veux surtout pas. Je veux simplement, me rendre utile et si on estime que je peux apporter quelque chose à la municipalité, à Gérard Collomb, au sport lyonnais, j’irai de manière naturelle comme je l’ai toujours fait pendant mes 20 ans de carrière".


L’objectif serait d’être en position éligible sur la liste de Gérard Collomb, ensuite d’être éventuellement adjoint aux sports. C’est aussi une ambition ?

"Je me vois uniquement sur une mission liée au sport, tout le rayonnement autour viendra après".


Que pourriez-vous apporter ?

"Je pourrais apporter à la fois mon expérience du sport que ce soit le monde associatif. Je connais bien, je crois, les différents clubs locaux, leur mode de fonctionnement, cette réalité qui est la leur au quotidien. Mais je connais également bien le sport de haut niveau, les enjeux que cela suppose. Et justement mettre en place tous les dispositifs nécessaires pour que le sport amateur, comme le sport olympique ou le sport professionnel puisse rayonner et faire rayonner la ville de Lyon".


Vous avez pu en parler avec Gérard Collomb ces derniers temps ?

"Non, parce que je crois il y a d’autres enjeux. Il y a des choses importantes notamment la grande métropole qui arrive. Je crois que les choses se feront en temps voulu mais ce qui est sûr c’est qu’il y a des bonnes volontés de chaque côté".


Quel genre d’engagement cela pourrait être ? Une ambition politique, envie de faire carrière ou bien un engagement citoyen ?

"J’ai l’ambition de me rendre utile pour les citoyens lyonnais et je crois que la place du sport au niveau local peut être encore améliorée. Le sport apporte énormément en termes de valeurs, d’échanges, de relations et on a besoin dans un monde et un contexte difficile, économiquement parlant, avec tout ce qu’on entend autour de nous, d’apporter un petit peu de fraicheur et de simplicité aux gens. Je suis certain que le sport est un outil utile pour ce dispositif".


Y aura-t-il un vrai regret si vous ne recevez pas un coup de fil de l’Hôtel de Ville dans les prochains mois ?

"Non. Ce qui compte c’est que le sport à Lyon aille bien. Mais je ferai tout pour que ça se fasse avec moi bien-sûr".



Tags : Yann Cucherat |

Commentaires 8

Déposé le 08/12/2013 à 23h41  
Par ced Citer

Spartacus plein de certitude, parce que pour connaitre la vie il faut faire quoi?? Avoir du courage, se défoncer tous les jours sur les agrès depuis l'âge de 4 ans, être éloigné de sa famille, pas de week end car en competition les jours de repos, réussir à concilier ses études puis sa vie de famille. Je pense que Yann a beaucoup à vous apprendre de la vie mon cher Mr, la tolérance et le respect des autres en font partie.

Déposé le 21/06/2013 à 08h37  
Par gorgonzola (marqui di) Citer

"heureux les simples d'esprit, le royaume des cieux est à eux"

Déposé le 20/06/2013 à 21h10  
Par Cumulus Plancus Citer

Au moins on sait ce qu'il y a marqué sur sa gamelle.

Déposé le 20/06/2013 à 18h55  
Par spartacus Citer

Voilà quelqu'un qui ne sait pas grand chose de la vie et qui n'a pas grand chose à en dire, et qui a servi la soupe à Braillard. On sait bien que les sportifs retraités n'ont pas fait de grandes choses en politique, ils y sont même assez pathétiques.

Déposé le 20/06/2013 à 18h53  
Par tonton Citer

dddd a écrit le 20/06/2013 à 11h42

Non, il faut qu'il s'engage auprès de Michel HAVARD, car c'est le prochain Maire

T'as raison, il faut qu'il soit sur la liste de Michel Havard, car Collomb est trop vieux

Déposé le 20/06/2013 à 13h00  
Par Lucien Citer

Monsieur Cucherat, je comprend et partage votre soucis de "redonner" quelques chose à Lyon.

Ok c'est tout à votre honneur.

Mais pas en en politique ! Pas ça !
En plus vous avez choisit, certainement par amitié, des gens qui n'ont pas les mêmes valeurs et honnêteté que vous.

Sortez de ce truc, vous allez vous en prendre plein la figure et découvrir ce que sont vraiment vos nouveaux amis...

Déposé le 20/06/2013 à 11h42  
Par dddd Citer

Non, il faut qu'il s'engage auprès de Michel HAVARD, car c'est le prochain Maire

Déposé le 20/06/2013 à 10h02  
Par Bernard T Citer

Il veut redonner quelquechose à la ville qui la soutenu

(les contribuables l'ont suivi et financé pendant 15 ans)

et en retour, grande générosité envers qui ?
Thierry Braillard qui lui a demandé d'être présent pendant les législatives,
Gérard Collomb qui lui demande d'être présent pendant les municipales

Génial :
l'intérêt public au profit de l'intérêt strictement personnel et la comm qui va avec

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.