Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Olivier Azam, Yann Roubert et Tim Lane - photo Lyonmag.com

Travail, plaisir et humilité : le LOU veut réussir sa saison 2013-1014

Olivier Azam, Yann Roubert et Tim Lane - photo Lyonmag.com

Sourire sur les visages,  entraineurs et joueurs décontractés et légère excitation : ambiance rentrée des classes ce lundi matin au Matmut Stadium, où le LOU faisait sa conférence de presse de reprise.

Mais très vite, les deux nouveaux coachs, Tim Lane, manger sportif, et Olivier Azam, l’entraineur des avants, donnent le ton : "J’attends beaucoup de travail et d’investissement de la part du groupe. Le LOU a fini 8e l’année dernière, mais on ne finira pas 1er cette saison sans travailler. Nous avons maintenant 10 semaines avant notre premier match".  Le compte à rebours est donc lancé pour le technicien australien. Et Olivier Azam d’ajouter : "Je veux de la rigueur, de la discipline et de l’investissement. Il n’y a pas de recette miracle. Nous avons de très bons joueurs qui ont envie de relever la tête".

Le premier entrainement du groupe semble en accord avec l’idée que les deux hommes se font de la saison à venir : "L’effectif était en forme, les joueurs se sont bien préparés pendant l’intersaison, et surtout, ils ont montré beaucoup d’envie et d’application. Ils étaient contents de revenir au club", se félicite Olivier Azam. La ligne directrice des deux coachs est également partagée par Yann Roubert, le président du club : "nous avons trois maitres-mots : travail, humilité et plaisir. Le travail, car on sait que sans effort, on n’y arrivera pas. Humilité, pour ne pas oublier d’où on vient. Mais attention, humilité ne veut pas dire manque d’ambition, on a les moyens de bien faire. Et enfin, plaisir, on serait ravi que tout cela aboutisse au plaisir… celui qu’on prend sur le terrain, et celui qu’on donne aux supporters".

La saison dernière a laissé des traces. Alors quand la question des objectifs est abordée, on ne parle pas tout de suite de Top 14. "On essaiera d’être dans le haut du tableau, on ne s’interdit rien, mais on reste conscient que les difficultés sont possibles. On ne veut pas se mettre la pression. Le TOP 14 reste un objectif, mais on ne clame pas haut et fort qu’on vise la 1er place. On cherche à construire le club, le plus vite sera le mieux, mais rien n’est garanti" , explique le président Roubert, qui avoue que le virage était nécessaire.

Le recrutement est moins clinquant que l’an passé. Le LOU faisait alors la Une avec l’arrivée de Sébastien Chabal et de Lionel Nallet. Cette année, sept joueurs se sont engagés avec le club, mais pas de grosses stars du TOP 14. "Ce sont des joueurs au gros potentiel qui, je l’espère, vont exploser dans notre championnat », avance Tim Lane. Si tu fais toujours la même chose, chaque année, tu as le même résultat. On va donc changer de style de jeu. Je veux que le groupe avance, qu’il joue au ballon. Ce n’est pas grave, si ce n’est pas beau. Tant que c’est efficace, c’est l’essentiel", détaille l’Australien.
Celui qui a été champion du monde en 99 avec les Wallabies en tant qu’entraineur adjoint souhaite apporter sa touche personnelle : "Ce matin, on a fait de la boxe, je veux faire appel à un prof de jujitsu, un ami qui fait partie du staff des All-Blacks  viendra cet automne pendant deux semaines. Il faudra savoir rester positif  pour aller de l’avant" . Retrouver l’envie pour faire de belles choses, c’est aussi l’avis d’Olivier Azam, qui veut apporter au LOU l’expérience qu’il a engrangé à Toulon : " Ce qui est important, c’est l’investissement des joueurs, pour en tirer le maximum. Je veux qu’ils soient contents de venir travailler le matin, qu’ils affichent toujours le même état d’esprit qu’aujourd’hui, et qu’ils soient concentrés sur ce qu’on doit faire sur le terrain."
Le LOU espère donc chasser les vieux démons, avec un budget en baisse. Il devrait s’établir cette année aux alentours des 12 ou 13 millions d’euros, contre 15 millions environ l’année dernière. En tout cas, l’équipe fera ses premiers pas début août avec trois matches de préparation, notamment contre Bourg-en-Bresse et contre Bourgoin, les deux promus en Pro D2.



Tags : lou rugby | LOU |

Commentaires 2

Déposé le 25/06/2013 à 07h53  
Par Lou y es tu ? Citer

Je paries 100 euros qu'ils ne remontent pas l'année prochaine. Faut faire d'importants changements, et pas que chez les entraineurs !

Déposé le 24/06/2013 à 20h51  
Par BOTOX Citer

tu peux mettre le pape comme entraineur, si les mecs ont pas envie de se bouger le cul.....

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.