Procès des contrôles de police au faciès: le jugement est attendu ce mercredi

Procès des contrôles de police au faciès: le jugement est attendu ce mercredi
Photo d'illustration - LyonMag

L'Etat est poursuivi pour des contrôles de police au faciès devant le tribunal de grande instance de Paris.

Treize personnes de 18 à 35 ans ont porté plainte. Elles s'estiment victimes de contrôles "injustifiés et discriminatoires" motivés par l'âge ou la couleur de peau. Lyès Kaouah, un habitant de Vaulx-en-Velin de 23 ans figure parmi les plaignants. Leurs avocats réclament 10 000 euros de dommages et intérêts pour chaque plaignant.

Sur France Info, le jeune Vaudais avait expliqué qu'il a été contrôlé et fouillé le 27 septembre 2011 en bas de chez lui sans aucun motif : "Pour nous c'est quotidien, le fait que les policiers parlent mal, qu'il y ait des fouilles, le tutoiement, le ton un peu hautain. A la longue, c'est usant". Il estime par ailleurs que si ces contrôles cessaient, la situation à Vaulx-en-Velin "serait plus calme".

En juillet dernier, la procureure de la République avait requis le rejet "purement et simplement" des demandes. Les délibérations sont attendues dans la journée.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.