L'avocat lyonnais soupçonné d'antisémitisme fixé sur son sort ce mercredi

L'avocat lyonnais soupçonné d'antisémitisme fixé sur son sort ce mercredi
Albert Levy - DR

La justice avait requis en septembre dernier, la radiation d'un avocat lyonnais, Me Alexis Dubruel.

Ce dernier avait demandé la récusation d'un magistrat lyonnais en raison de son patronyme à consonance juive. C'était lors d'une affaire jugée en octobre 2012. Me Dubruel avait fait cette demande a priori banale et courante au prétexte que le nom du juge Albert Lévy sonnait juif et qu'il pourrait ne pas être impartial dans une affaire où le parent d'une prévenue se nomme Moïse.
"Le papa de la personne (...) se prénomme Moïse"
, or "la première page de la notice du mot Moïse sur le site Wikipédia mentionne que ce mot est selon la tradition, le fondateur de la religion juive", avait notamment fait remarquer l'avocat pour expliquer sa demande. La décision du Conseil de l'Ordre des Avocats est attendue dans la journée.

Ce n'est pas la première fois que le juge Albert Lévy est visé à cause de son patronyme. En pleine affaire Merah, Europe 1 avait révélé que le groupuscule islamiste Forsane Alizza avait envisagé de le kidnapper.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.