Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Romain Blachier - DR

Lettre ouverte à Julien de Paris (et Nogent-sur-Marne)

Romain Blachier - DR

Cher Julien,

Comme j'aime à le dire, une larme d'émotion dans l’œil, "Lassé de Lyon, Lassé du Monde !".

Pourtant je viens de découvrir sur le journal 20 minutes ton témoignage. Il a été visiblement recueilli dans le salon provemploi, à Paris.

Un salon qui a un mérite : vouloir montrer que les initiatives, les intelligences, l'énergie, l'envie, les idées, en fait la vie quoi, elle existe aussi dans les territoires d'outre-périphérie. Et il a bien raison cet événement. Mais il a aussi un GROS défaut ce salon : il parle d'un endroit, la province, qui n'existe pas.

 Je ne vais pas te refaire dans ma lettre mon speech sur le sujet l'autre jour sur Lyon Mag mais franchement c'est OÙ la province ? Cet endroit qui est toute la France, Paris et ses banlieues exclues.

La province, un concept qui met sur le même plan Lyon et Joué-les-Tours, qui transforme tout en coutumes si typiques avec des chapeaux, des danses, des spécialités locales. Un truc aussi excitant qu'un 13h de Jean-Pierre Pernaut, que cet endroit indistinct qui bénéficie de bien moins d'attention que l'Ile-de-France..

Tu fais d'ailleurs, Julien, partie d'un panel de Parisiens qui ont tenté la terrible aventure : aller vivre ailleurs qu'à Paris et dans ses environs et qui n'ont pas aimé. C'est le sujet de l'article.

Les autres sont allés en Vendée, à Marseille, à Strasbourg. La province c'est tout pareil on vous dit. D'ailleurs chaque matin au chant du coq je m'en vais faire boire mes brebis dans ma ferme de l'avenue Jean Jaurès avant d'aller récolter mes oeufs du côté de la Croix-Rousse.

Toi c'est Lyon que tu as choisi. Et sur laquelle tu témoignes.
Et tu es reparti. A Nogent sur Marne. Cité rieuse.

Parce qu'en quatre jours nous dis-tu, tu avais fait le tour de Lyon. Et qu'il n'y avait plus rien à découvrir après cette double paire journalière.

De Fourvière et de la Guillotière. De Saint-Jean. De la Duchère, de Monplaisir et de Montchat. Des Brotteaux et de Gerland.Des berges et des Nuits de Fouvière ? De Guignol ? De l'Ile-Barbe ? D'Alexandre Astier ? Des Hallucinations Collectives ? Du musée Gallo-Romain? De l'OL féminin et masculin ? Des pots de Côtes et de Beauj ?  De l'Original ? Du LOU Rugby ? Du sabodet ? Du Littré de la Grand'Côte ? Des pentes de la Croix-Rousse ? Des entreprises innovantes ? Des Saint-Marcellin de la Mère Richard ? Des Nuits Sonores ? Du musée Gadagne ? Du théâtre de la Croix-Rousse ? Et du reste ? De Lyon ?

Et les jeunes, les vieux,les blacks, les rousses, les bruns, les asiatiques, les entrepreneurs, les arabes, les geeks, les gueulards, les blonds, les dingues d'électro, les timides, les ouvriers, les artisans, les socdems, les artistes, les commerçants, les fous, les hétéros, les métalleux, les réacs, les sportifs, les homos, les guillotins, les pentards, les gars de Foch et les filles des Etats etc... Les lyonnais quoi.

Tout dépend comment tu les a fait ces quatre jours avant d'avoir fait ton tour. Comme le dirait mon copain Lucas, je peux pour ma part faire le tour de Paris en une heure et demi par le périph.

Moi cela fait 37 ans que je la pratique, cette cité de Lyon et je suis encore loin de toute la connaitre.

Et puis, si tu connais tout de Lyon en si peu de temps, 4 jours, combien t'a-t-il fallu pour découvrir Nogent et ses 31637 habitants (vive Wikipedia).
Sûr qu'un véloce comme toi s'ennuie déjà. A moins que les 3 heures quotidiennes de RER pour aller bosser t'occupent suffisamment.

J'aime beaucoup Paris et je n'ai rien contre Nogent mais je te propose de repasser sur Lyon ces temps-ci. Je pense que tu as du manquer pas mal de choses. 4 jours mon Dieu !

Et puis au vu des performances de l'OL, qui traine sa patte ces derniers temps, un type aussi rapide que toi ça peut intéresser. A moins que le rénové stade Balmont, où Sarah Peillon a montré son talent au 400 mètres et Gérard Collomb ses qualités d'athlète lanceur de disque lors de l'inauguration soit dans tes cordes davantage?

 4 jours ? Une vie pour moi, pour nous!

Retrouvez tous les billets de Romain Blachier sur son site.

Romain Blachier



Tags : blachier |

Commentaires 34

Déposé le 23/10/2013 à 16h57  
Par Bonheur du jour Citer

Voila 15 ans que j'ai quitté Paris pour m'installer près de Nyons en Drôme provençale.
J'ai quitté un modeste 45 m2 en centre Paris pour une villa avec piscine au milieu des oliviers et des vignes, mes enfants s’épanouissent dans ce cadre splendide loin de la pollution Parisienne et ils sont très heureux.
De plus nous somme proche de la montagne et de la mer
Quant je sort du travail vers 18 heures mon parcours en cabriolet bercé par le son des cigales et les odeurs de pain est un véritable bonheur et les embouteillages il n'y en a pas.
j'arrive a 18 h 30 chez moi, je plonge dans la piscine, alors que mon épouse me prépare un petit rosé de Provence bien frais, le soir les nuits sont tièdes et le silence est d'or, seul les grillions viennent troubler mon sommeil.
Alors oui Parigaux, dite du mal de la Province pour que les Provinciaux ne soient pas envahies par ces gens qui viennent de la capital et afin que les "ploucs" de province comme il aiment a le dire, gardent leur tranquillité et leur cadre de vie.

Déposé le 23/10/2013 à 15h27  
Par smeble Citer

AA: mais il ne s'agit pas d'opposer Paris et la province dans cet article il me semble

Déposé le 23/10/2013 à 09h15  
Par sophie-lyon Citer

Je suis arrivée à Villeurbanne en 1993, originaire de Grenoble; j'ai mis du temps à m'adapter à Lyon, que je trouvais somnolente et trop bourgeoise mais depuis quelques années, Lyon et Villeurbanne sont dans une dynamique positive; sans doute grace aux flots étudiants qui viennent même de ....... Paris :D
Les parisiens, ne rêvent que d'une chose, vivre en "province" mais ils se feraient plutôt couper un bras que de l'avouer.

Déposé le 19/10/2013 à 15h14  
Par Unlyonnais Citer

AA a écrit le 17/10/2013 à 09h02

Bonjour,

Je n'ai pas l'habitude de réagir sur les forums, mais ce papier m'a tellement fait sourire
(ou pas), que l'envie d'y apporter ma maigre contribution est plus forte que le plaisir de me
servir un deuxième café en profitant de ce soleil matinal (pour une fois...).

Je suis provincial, assez fier de l'être, ayant grandi dans les plaines normandes. Puis la vie m'a amené
dans le Sud de la France, et, la plupart du temps à Paris, pour des raisons professionnelles d'abord, puis
par choix ensuite. Depuis quelques années (pas 4 jours), je suis Lyonnais. Ou plutôt je vis en région lyonnaise...

Oui, il y a bien Paris et la province...
S'essouffler à essayer de prouver sans cesse le contraire ne relève pour moi que de trois options: un manque total
d'objectivité, une méconnaissance parfaite des différences entre la capitale et nos belles régions, ou, et je pencherais
pour cette troisième hypothèse, avoir un énorme complexe d'infériorité....
Comme me répétait inlassablement mon père: "Au lieu de critiquer ton voisin pour sa réussite, utilise ton énergie à essayer
d'être meilleur que lui..."

Oui, Lyon est bien une ville de Province. Ne vous en déplaise. Avec ses codes et ses habitudes... Et "Province" n'est pas un gros mot...
Il ne suffit pas de quelques excités dans un stade, une écharpe O.L. autour du coup, braillant, entre deux verres de Beaujolais:
"Lyon Capitale", pour en avoir, si ce n'est les attributs, au moins la vision et les compétences...

Je ne suis pas porte-parole de l'Office du tourisme parisien, pas plus que l'avocat des élus Parisiens ou Franciliens...
Mais cette ville joue en première division, quand d'autres se démènent quelques catégories en dessous...
Paris ne s'arrête jamais. On y trouve tout, n'importe où, n'importe quand... La mixité est telle que les gens sont plus ouverts.
Peu importe d'où l'on vient...
Je me suis fait insulter à Lyon avec une voiture immatriculée 75... L'inverse n'a jamais été vrai à Paris...
A Lyon, dans tout diner, le premier tour de table, pour faire connaissance avec les personnes que l'on rencontre pour la première fois,
commence inlassablement par les mêmes questions.... D'où viens tu? Ah.... Tu n'as pas grandi entre Rhône et Saône...?
Tu n'as pas fréquenté un Lycée Lyonnais...? Tes parents ne connaissent pas "les Machin"...? Dommage, ils sont formidables!
Cette vision étriquée et si protectionniste de toute ville de Province...

A Lyon, il y a des bouchons à partir de midi parce que les gens rentrent déjeuner à la maison....
A Lyon, les magasins sont fermés le lundi (matin seulement quelquefois...), et/ou entre midi et deux...
A Lyon, un dimanche à quelques jours de Noël, on ne peut pas déjeuner en début d'après midi dans un centre commercial flambant neuf, entre
Rhône et Saône, parce que "le service s'arrête à 15 heures..."
Il n'y a pas de grande salle de spectacle... Il faut se contenter d'une halle, où les plus grands artistes côtoient une Foire aux vins....
Attributs indiscutables d'une ville de Province... Ne vous en déplaise.

Les élus Lyonnais, depuis des décennies, n'ont eu aucune vision...
Les axes de circulation sont catastrophiques... Et, croyez-moi, les bouchons (sur la route, pas les restaurants!) lyonnais n'ont rien à envier à leurs
homologues Parisiens...
Lyon est une des rares villes de cette importance dont on ne peut pas faire le tour en voiture pour apaiser le centre ville.... Parce qu'il faut protéger l'Ouest lyonnais...?
Avec de tels raisonnements, il n'y aurait pas de TGV, pas d'autoroutes dans notre beau pays...
Enfin, cette si brillante idée d'avoir fait passer l'autoroute au cœur de la cité, avec ce stupide vœu pieux que les touristes s'arrêteraient à Lyon pour y faire
leurs emplettes et quelques visites culturelles, alors qu'ils n'ont qu'une envie: traverser vite cette verrue qu'est Fourvière, avec un seul objectif: fouler le sable chaud de
Méditerranée au plus vite!

La liste pourrait être longue...
Au lieu d'essayer de rivaliser avec un adversaire qui évolue dans un autre monde, Lyon, comme toute ville de Province, ferait mieux de capitaliser sur ses atouts,
et surtout faire preuve de créativité...

Passez une bonne journée, voyagez, profitez de chaque endroit avec ses différences et ses exceptions...

Vous en sortirez grandis!

+ 1, je n'aurais pas dit mieux (y)

Déposé le 19/10/2013 à 12h41  
Par Popopopopo Citer

AA a écrit le 17/10/2013 à 09h02

Bonjour,

Je n'ai pas l'habitude de réagir sur les forums, mais ce papier m'a tellement fait sourire
(ou pas), que l'envie d'y apporter ma maigre contribution est plus forte que le plaisir de me
servir un deuxième café en profitant de ce soleil matinal (pour une fois...).

Je suis provincial, assez fier de l'être, ayant grandi dans les plaines normandes. Puis la vie m'a amené
dans le Sud de la France, et, la plupart du temps à Paris, pour des raisons professionnelles d'abord, puis
par choix ensuite. Depuis quelques années (pas 4 jours), je suis Lyonnais. Ou plutôt je vis en région lyonnaise...

Oui, il y a bien Paris et la province...
S'essouffler à essayer de prouver sans cesse le contraire ne relève pour moi que de trois options: un manque total
d'objectivité, une méconnaissance parfaite des différences entre la capitale et nos belles régions, ou, et je pencherais
pour cette troisième hypothèse, avoir un énorme complexe d'infériorité....
Comme me répétait inlassablement mon père: "Au lieu de critiquer ton voisin pour sa réussite, utilise ton énergie à essayer
d'être meilleur que lui..."

Oui, Lyon est bien une ville de Province. Ne vous en déplaise. Avec ses codes et ses habitudes... Et "Province" n'est pas un gros mot...
Il ne suffit pas de quelques excités dans un stade, une écharpe O.L. autour du coup, braillant, entre deux verres de Beaujolais:
"Lyon Capitale", pour en avoir, si ce n'est les attributs, au moins la vision et les compétences...

Je ne suis pas porte-parole de l'Office du tourisme parisien, pas plus que l'avocat des élus Parisiens ou Franciliens...
Mais cette ville joue en première division, quand d'autres se démènent quelques catégories en dessous...
Paris ne s'arrête jamais. On y trouve tout, n'importe où, n'importe quand... La mixité est telle que les gens sont plus ouverts.
Peu importe d'où l'on vient...
Je me suis fait insulter à Lyon avec une voiture immatriculée 75... L'inverse n'a jamais été vrai à Paris...
A Lyon, dans tout diner, le premier tour de table, pour faire connaissance avec les personnes que l'on rencontre pour la première fois,
commence inlassablement par les mêmes questions.... D'où viens tu? Ah.... Tu n'as pas grandi entre Rhône et Saône...?
Tu n'as pas fréquenté un Lycée Lyonnais...? Tes parents ne connaissent pas "les Machin"...? Dommage, ils sont formidables!
Cette vision étriquée et si protectionniste de toute ville de Province...

A Lyon, il y a des bouchons à partir de midi parce que les gens rentrent déjeuner à la maison....
A Lyon, les magasins sont fermés le lundi (matin seulement quelquefois...), et/ou entre midi et deux...
A Lyon, un dimanche à quelques jours de Noël, on ne peut pas déjeuner en début d'après midi dans un centre commercial flambant neuf, entre
Rhône et Saône, parce que "le service s'arrête à 15 heures..."
Il n'y a pas de grande salle de spectacle... Il faut se contenter d'une halle, où les plus grands artistes côtoient une Foire aux vins....
Attributs indiscutables d'une ville de Province... Ne vous en déplaise.

Les élus Lyonnais, depuis des décennies, n'ont eu aucune vision...
Les axes de circulation sont catastrophiques... Et, croyez-moi, les bouchons (sur la route, pas les restaurants!) lyonnais n'ont rien à envier à leurs
homologues Parisiens...
Lyon est une des rares villes de cette importance dont on ne peut pas faire le tour en voiture pour apaiser le centre ville.... Parce qu'il faut protéger l'Ouest lyonnais...?
Avec de tels raisonnements, il n'y aurait pas de TGV, pas d'autoroutes dans notre beau pays...
Enfin, cette si brillante idée d'avoir fait passer l'autoroute au cœur de la cité, avec ce stupide vœu pieux que les touristes s'arrêteraient à Lyon pour y faire
leurs emplettes et quelques visites culturelles, alors qu'ils n'ont qu'une envie: traverser vite cette verrue qu'est Fourvière, avec un seul objectif: fouler le sable chaud de
Méditerranée au plus vite!

La liste pourrait être longue...
Au lieu d'essayer de rivaliser avec un adversaire qui évolue dans un autre monde, Lyon, comme toute ville de Province, ferait mieux de capitaliser sur ses atouts,
et surtout faire preuve de créativité...

Passez une bonne journée, voyagez, profitez de chaque endroit avec ses différences et ses exceptions...

Vous en sortirez grandis!

Paris dans une aute division que Lyon, oui c'est sûr. En revanche, pour avoir pas mal bougé et fixé à Lyon depuis 11 ans, mettre Lyon, Marseille, Toulouse, Montpellier, Nice, Strasbourg, Rennes, Clermont Ferrand... dans le même sac, elle est là, la grave erreur de jugement !

De même quand on cherche à définir cette "autre division" dans laquelle évolue Paris. Oui, Paris est plus grande que Lyon. Mais la réalité c'est qu'aucune ville de France, Paris comprise, ne joue véritablement dans la division des villes internationales.
La région parisienne (pas Paris intra muros, hein), c'est 10 millions d'habitants.
Voyons l'étranger (en restant dans le vieux monde, hein) : Istanbul intra muros : 13 millions. Berlin : huit fois la superficie de Paris. Londres : place financière qui vole loin au-dessus de la Défense. Quel que soit le domaine, Paris est loin derrière, à part le tourisme, ce qui est aberrant quand on vit à Paris (je l'ai fait) et qu'on doit supporter les conditions de vie de cette ville.

Paris, une ville qui bouge tout le temps, avec toujours des choses ouvertes ? Laissez moi rire. J'ai aussi vécu à New York, à New Orleans. On pourra vous montrer ce que c'est qu'une ville qui bouge H24, 7j/7.

Vous croyez que Paris est dans une autre division que le sac indifférencié des villes de province ? Sortez un peu de France et vous vous rendrez compte que Paris n'est rien (et les autres villes de France non plus, du coup).

Déposé le 17/10/2013 à 20h35  
Par guignol Citer

Le concept de province est typiquement français et le centralisme de notre pays a été souligné dans un livre paru à la Libération intitulé Paris et le désert français. Il n'est pas qu' économique et démographique (rapport de 1 à 10 entre Paris et Lyon ou Marseille), il est aussi psychologique hélas : les guides sur la France soulignent le coté snob des Parisiens ! Avec toutes ses paradoxes : Paris, la 'province' commence au périph, les Parisiens sont souvent des gens de province qui cachent leur origines !

Déposé le 17/10/2013 à 18h04  
Par Solen Citer

ça fait 4 ans que j'habite à Lyon (3ème), j'ai quitté ma province (Bretagne) pour la province lyonnaise et je n'ai jamais eu le moindre regret. J'aime beaucoup cette ville, pour ses activités ou son architecture. Je suis fière à chaque fois que des amis ou de la famille viennent me voir, de les emmener à Fourvière pour leur faire admirer le panorama. Je suis adepte des transports en commun vraiment très efficaces à Lyon.

Déposé le 17/10/2013 à 17h16  
Par vidock Citer

Lyonnais, j'ai vécu pour raisons professionnelles 12 ans en banlieue parisienne dont 8 ans à Nogent sur Marne.
Cadre sup dans une grande compagnie d'assurance, j'ai toujours préféré la banlieue à la ville de Paris et je suis revenu avec plaisir sur la région lyonnaise.
Mais je suis d'accord avec Julien, la vie parisienne, même si l'on n'habite pas Paris est quand même bien plus sympa.
C'et surtout les soirs et les dimanches que la vie est tristounette à Lyon.
Bon 5 jours c'est peut-être un peu court pour faire le tour de Lyon mais 15 jours est vraiment un maximum

Déposé le 17/10/2013 à 13h55  
Par NF Citer

AA a écrit le 17/10/2013 à 10h01

Donc, à vos yeux, je ne suis pas Lyonnais... Et ne le serai probablement jamais... Puisque je ne sais pas de quoi je parle...

Merci, en seulement 2 lignes, d'avoir si bien argumenté mes propos.
Un coup de maître.

Belle contribution!

De rien, cela ne méritait pas plus :)

Déposé le 17/10/2013 à 13h30  
Par matis Citer

Beaucoup de banlieusards se disent Parisiens, pourquoi?.
J'ai bossé a Paris et le soir seul les cadres supérieurs et dirigeants avaient le privilège de rejoindre leur habitation dans Paris.
Car il faut le dire, les employés et même les cadres n'ont plus les moyens de se loger dans Paris intra-muros.
Le soir des milliers de salariés s’ensoufrent dans les couloirs du RER en direction des banlieues, avec a la clef des centaines d'heures perdues dans les transports.
Alors pourquoi les Banlieusards se disent Parisien, alors que géographiquement seul les Parisiens vivant a Paris peuvent prétendre a ce titre.
Eh bien simplement, cela leur permet de mieux digérer cette frustration de ne pas pouvoir habiter en province et de jouir d' une jolie maison avec jardin dont ils en seraient propriétaire.
A titre personnel j'habite aujourd’hui dans la Drôme et souvent a 18 heures, quant je suis allongé sous mon olivier, je pense a mes ex collègue enfermer en pleine chaleur dans des wagons surchauffés, pour rejoindre leurs petits appartements, avec pour seul horizon le mur en béton du voisin.
La différence entre le Parisien et le Provinciale est que le premier est souvent un rebot au service de son entreprise le deuxième est un épicurien.

Déposé le 17/10/2013 à 13h21  
Par Dual Citer

Pierre a écrit le 17/10/2013 à 11h59

Cet espèce de faux débat est d'un ridicule effarant, lyon ne sera jamais paris, et paris n'est pas lyon, et heuresement, c'est tout.

Il ne s'agit pas de s'opposer à Paris mais de dire que 4 jours c'est court pour découvrir Lyon.

Déposé le 17/10/2013 à 13h16  
Par Maud Citer

Bravo Romain !
J'ai lu moi aussi cet article dont tu parles avec l'expérience de ce Julien. D'abord j'ai pensé qu'il n'existait pas et puis après j'ai eu pas mal de colère car je ne connais pas ce Lyon où il a vécu et travaillé. Par contre, je me retrouve dans ce Lyon que tu as su si bien évoquer, ce Lyon aux mille facettes et mille visages. Je suis née à Villeurbanne, mais je vis à Lyon depuis l'âge d'un peu plus de deux et il y a encore des endroits que je découvre encore, à mon âge avancé. C'est agréable de pouvoir se retrouver dans des lieux encore inédits malgré les années...

Déposé le 17/10/2013 à 12h49  
Par yves Citer

romainblachier a écrit le 17/10/2013 à 07h13

C'est votre droit, mais alors c'est curieux d'y être depuis si longtemps.

Bonne journée amis lecteurs et merci de vos lectures.

en revanche je voulais ajouter à mon commentaire que je ne suis pas contre toute action qui puisse changer ce sentiment d'immobilité .

Déposé le 17/10/2013 à 12h45  
Par yves Citer

romainblachier a écrit le 17/10/2013 à 07h13

C'est votre droit, mais alors c'est curieux d'y être depuis si longtemps.

Bonne journée amis lecteurs et merci de vos lectures.

Ce n'est pas mal pour ma retraite, je ne dis pas que c'est mauvais qu'il ne se passe rien, peut être quand j'étais jeune cela m'a désespéré mais comme je voyageais beaucoup je compensais maintenant je suis résigné ...

Déposé le 17/10/2013 à 11h59  
Par Pierre Citer

Cet espèce de faux débat est d'un ridicule effarant, lyon ne sera jamais paris, et paris n'est pas lyon, et heuresement, c'est tout.

Déposé le 17/10/2013 à 10h55  
Par qlemarie Citer

Oh oui Romain! Un commentaire rageux qu'il fait du bien, merci :)

Déposé le 17/10/2013 à 10h01  
Par AA Citer

NF a écrit le 17/10/2013 à 09h55

Mais comme tu le dis si bien dès le début : "...je suis Lyonnais. Ou plutôt je vis en région lyonnaise..."

Tu ne sais donc pas vraiment de quoi tu parles... ;)

Donc, à vos yeux, je ne suis pas Lyonnais... Et ne le serai probablement jamais... Puisque je ne sais pas de quoi je parle...

Merci, en seulement 2 lignes, d'avoir si bien argumenté mes propos.
Un coup de maître.

Belle contribution!

Déposé le 17/10/2013 à 09h55  
Par NF Citer

AA a écrit le 17/10/2013 à 09h02

Bonjour,

Je n'ai pas l'habitude de réagir sur les forums, mais ce papier m'a tellement fait sourire
(ou pas), que l'envie d'y apporter ma maigre contribution est plus forte que le plaisir de me
servir un deuxième café en profitant de ce soleil matinal (pour une fois...).

Je suis provincial, assez fier de l'être, ayant grandi dans les plaines normandes. Puis la vie m'a amené
dans le Sud de la France, et, la plupart du temps à Paris, pour des raisons professionnelles d'abord, puis
par choix ensuite. Depuis quelques années (pas 4 jours), je suis Lyonnais. Ou plutôt je vis en région lyonnaise...

Oui, il y a bien Paris et la province...
S'essouffler à essayer de prouver sans cesse le contraire ne relève pour moi que de trois options: un manque total
d'objectivité, une méconnaissance parfaite des différences entre la capitale et nos belles régions, ou, et je pencherais
pour cette troisième hypothèse, avoir un énorme complexe d'infériorité....
Comme me répétait inlassablement mon père: "Au lieu de critiquer ton voisin pour sa réussite, utilise ton énergie à essayer
d'être meilleur que lui..."

Oui, Lyon est bien une ville de Province. Ne vous en déplaise. Avec ses codes et ses habitudes... Et "Province" n'est pas un gros mot...
Il ne suffit pas de quelques excités dans un stade, une écharpe O.L. autour du coup, braillant, entre deux verres de Beaujolais:
"Lyon Capitale", pour en avoir, si ce n'est les attributs, au moins la vision et les compétences...

Je ne suis pas porte-parole de l'Office du tourisme parisien, pas plus que l'avocat des élus Parisiens ou Franciliens...
Mais cette ville joue en première division, quand d'autres se démènent quelques catégories en dessous...
Paris ne s'arrête jamais. On y trouve tout, n'importe où, n'importe quand... La mixité est telle que les gens sont plus ouverts.
Peu importe d'où l'on vient...
Je me suis fait insulter à Lyon avec une voiture immatriculée 75... L'inverse n'a jamais été vrai à Paris...
A Lyon, dans tout diner, le premier tour de table, pour faire connaissance avec les personnes que l'on rencontre pour la première fois,
commence inlassablement par les mêmes questions.... D'où viens tu? Ah.... Tu n'as pas grandi entre Rhône et Saône...?
Tu n'as pas fréquenté un Lycée Lyonnais...? Tes parents ne connaissent pas "les Machin"...? Dommage, ils sont formidables!
Cette vision étriquée et si protectionniste de toute ville de Province...

A Lyon, il y a des bouchons à partir de midi parce que les gens rentrent déjeuner à la maison....
A Lyon, les magasins sont fermés le lundi (matin seulement quelquefois...), et/ou entre midi et deux...
A Lyon, un dimanche à quelques jours de Noël, on ne peut pas déjeuner en début d'après midi dans un centre commercial flambant neuf, entre
Rhône et Saône, parce que "le service s'arrête à 15 heures..."
Il n'y a pas de grande salle de spectacle... Il faut se contenter d'une halle, où les plus grands artistes côtoient une Foire aux vins....
Attributs indiscutables d'une ville de Province... Ne vous en déplaise.

Les élus Lyonnais, depuis des décennies, n'ont eu aucune vision...
Les axes de circulation sont catastrophiques... Et, croyez-moi, les bouchons (sur la route, pas les restaurants!) lyonnais n'ont rien à envier à leurs
homologues Parisiens...
Lyon est une des rares villes de cette importance dont on ne peut pas faire le tour en voiture pour apaiser le centre ville.... Parce qu'il faut protéger l'Ouest lyonnais...?
Avec de tels raisonnements, il n'y aurait pas de TGV, pas d'autoroutes dans notre beau pays...
Enfin, cette si brillante idée d'avoir fait passer l'autoroute au cœur de la cité, avec ce stupide vœu pieux que les touristes s'arrêteraient à Lyon pour y faire
leurs emplettes et quelques visites culturelles, alors qu'ils n'ont qu'une envie: traverser vite cette verrue qu'est Fourvière, avec un seul objectif: fouler le sable chaud de
Méditerranée au plus vite!

La liste pourrait être longue...
Au lieu d'essayer de rivaliser avec un adversaire qui évolue dans un autre monde, Lyon, comme toute ville de Province, ferait mieux de capitaliser sur ses atouts,
et surtout faire preuve de créativité...

Passez une bonne journée, voyagez, profitez de chaque endroit avec ses différences et ses exceptions...

Vous en sortirez grandis!

Mais comme tu le dis si bien dès le début : "...je suis Lyonnais. Ou plutôt je vis en région lyonnaise..."

Tu ne sais donc pas vraiment de quoi tu parles... ;)

Déposé le 17/10/2013 à 09h02  
Par AA Citer

Bonjour,

Je n'ai pas l'habitude de réagir sur les forums, mais ce papier m'a tellement fait sourire
(ou pas), que l'envie d'y apporter ma maigre contribution est plus forte que le plaisir de me
servir un deuxième café en profitant de ce soleil matinal (pour une fois...).

Je suis provincial, assez fier de l'être, ayant grandi dans les plaines normandes. Puis la vie m'a amené
dans le Sud de la France, et, la plupart du temps à Paris, pour des raisons professionnelles d'abord, puis
par choix ensuite. Depuis quelques années (pas 4 jours), je suis Lyonnais. Ou plutôt je vis en région lyonnaise...

Oui, il y a bien Paris et la province...
S'essouffler à essayer de prouver sans cesse le contraire ne relève pour moi que de trois options: un manque total
d'objectivité, une méconnaissance parfaite des différences entre la capitale et nos belles régions, ou, et je pencherais
pour cette troisième hypothèse, avoir un énorme complexe d'infériorité....
Comme me répétait inlassablement mon père: "Au lieu de critiquer ton voisin pour sa réussite, utilise ton énergie à essayer
d'être meilleur que lui..."

Oui, Lyon est bien une ville de Province. Ne vous en déplaise. Avec ses codes et ses habitudes... Et "Province" n'est pas un gros mot...
Il ne suffit pas de quelques excités dans un stade, une écharpe O.L. autour du coup, braillant, entre deux verres de Beaujolais:
"Lyon Capitale", pour en avoir, si ce n'est les attributs, au moins la vision et les compétences...

Je ne suis pas porte-parole de l'Office du tourisme parisien, pas plus que l'avocat des élus Parisiens ou Franciliens...
Mais cette ville joue en première division, quand d'autres se démènent quelques catégories en dessous...
Paris ne s'arrête jamais. On y trouve tout, n'importe où, n'importe quand... La mixité est telle que les gens sont plus ouverts.
Peu importe d'où l'on vient...
Je me suis fait insulter à Lyon avec une voiture immatriculée 75... L'inverse n'a jamais été vrai à Paris...
A Lyon, dans tout diner, le premier tour de table, pour faire connaissance avec les personnes que l'on rencontre pour la première fois,
commence inlassablement par les mêmes questions.... D'où viens tu? Ah.... Tu n'as pas grandi entre Rhône et Saône...?
Tu n'as pas fréquenté un Lycée Lyonnais...? Tes parents ne connaissent pas "les Machin"...? Dommage, ils sont formidables!
Cette vision étriquée et si protectionniste de toute ville de Province...

A Lyon, il y a des bouchons à partir de midi parce que les gens rentrent déjeuner à la maison....
A Lyon, les magasins sont fermés le lundi (matin seulement quelquefois...), et/ou entre midi et deux...
A Lyon, un dimanche à quelques jours de Noël, on ne peut pas déjeuner en début d'après midi dans un centre commercial flambant neuf, entre
Rhône et Saône, parce que "le service s'arrête à 15 heures..."
Il n'y a pas de grande salle de spectacle... Il faut se contenter d'une halle, où les plus grands artistes côtoient une Foire aux vins....
Attributs indiscutables d'une ville de Province... Ne vous en déplaise.

Les élus Lyonnais, depuis des décennies, n'ont eu aucune vision...
Les axes de circulation sont catastrophiques... Et, croyez-moi, les bouchons (sur la route, pas les restaurants!) lyonnais n'ont rien à envier à leurs
homologues Parisiens...
Lyon est une des rares villes de cette importance dont on ne peut pas faire le tour en voiture pour apaiser le centre ville.... Parce qu'il faut protéger l'Ouest lyonnais...?
Avec de tels raisonnements, il n'y aurait pas de TGV, pas d'autoroutes dans notre beau pays...
Enfin, cette si brillante idée d'avoir fait passer l'autoroute au cœur de la cité, avec ce stupide vœu pieux que les touristes s'arrêteraient à Lyon pour y faire
leurs emplettes et quelques visites culturelles, alors qu'ils n'ont qu'une envie: traverser vite cette verrue qu'est Fourvière, avec un seul objectif: fouler le sable chaud de
Méditerranée au plus vite!

La liste pourrait être longue...
Au lieu d'essayer de rivaliser avec un adversaire qui évolue dans un autre monde, Lyon, comme toute ville de Province, ferait mieux de capitaliser sur ses atouts,
et surtout faire preuve de créativité...

Passez une bonne journée, voyagez, profitez de chaque endroit avec ses différences et ses exceptions...

Vous en sortirez grandis!

Déposé le 17/10/2013 à 08h43  
Par berjalien Citer

Excellent Romain, merci ça m'a fait bien sourire

Déposé le 17/10/2013 à 08h25  
Par Unlyonnais Citer

Lyon = Gros village :/

Déposé le 17/10/2013 à 08h24  
Par Laurent P Citer

Merci Romain !

Déposé le 17/10/2013 à 07h13  
Par romainblachier Citer

yves a écrit le 17/10/2013 à 00h26

Lyon cette ville qui ressemble à un joli monument funéraire , même en cinquante de présence je n'ai rien vu si passé.

C'est votre droit, mais alors c'est curieux d'y être depuis si longtemps.

Bonne journée amis lecteurs et merci de vos lectures.

Déposé le 17/10/2013 à 07h12  
Par romainblachier Citer

valbala a écrit le 16/10/2013 à 23h33

Assez drole !!

merci à vous

Déposé le 17/10/2013 à 07h11  
Par romainblachier Citer

Manoz a écrit le 16/10/2013 à 20h21

Je viens de lire le papier de 20 minutes. Rien ne m'étonne, c'est parfaitement dans leur ligne éditoriale et c'est d'ailleurs pour ça que je ne consulte plus ce site depuis bien longtemps.

On ne peut pas blâmer ces personnes parce qu'elles n'ont pas aimé la "province".

"Province". Je déteste ce terme. C'est probablement une des raisons qui fait que l'on a du mal avec les Parigots. Je ne sais pas pour vous mais dès que j'entend ce mot sortir de la bouche d'un Parisien, ça pue. Ça sent le mec qui ne se sent plus pisser parce qu'il habite dans "LA CAPITALE".

Bref. Comme je le disais, j'ai donc lu ce ramassé de conneries et j'en ai conclu que la capitale ne changera jamais. Les Parisiens resteront des Parisiens et les provinciaux des provinciaux. Et c'est bien mieux ainsi.

Si vous n'avez pas aimé la province, c'est que la province ne vous aime pas. Restez dans notre capitale, nous n'avons pas vraiment besoin de vous ici.

Continuez de vivre votre vie si stressée qu'elle vous empêche d'ouvrir les yeux.
Continuez à cracher sur les provinciaux, ils resteront tout de même capable de vous accueillir très chaleureusement. L'inverse n'étant souvent pas le cas.

4 jours pour faire le tour de Lyon. MER IL E FOU !

Province, un mot méprisant. Merci Manoz

Déposé le 17/10/2013 à 07h11  
Par romainblachier Citer

Luc1984 a écrit le 16/10/2013 à 19h12

Bonjour,

Je suis lyonnais d'adoption depuis bientôt 6 ans et le hasard veut que je sois né à Nogent sur Marne ! J'ai vécu 23 ans en région parisienne et pour rien au monde je ne retournerai vivre là-bas.

J'ai vécu mes premières années professionnelles dans les Yvelines (plus de 3h aller-retour par jour de transport) à travailler pour certains constructeurs automobiles. J'ai eu l'opportunité de partir en mission pour 3mois sur Lyon en prestation chez le constructeur de camion historique lyonnais.

Je suis tombé amoureux de Lyon dès le premier soir (je me rappelle de cette soirée à silloner Saint Jean), deux mois plus tard je demandais ma mutation.

La crise passant par là j'ai perdu mon emploi mais, malgré que ma famille sois sur Paris, j'ai décidé de rester et de retrouver une activité. Non sans mal évidemment étant donné mon secteur d'activité (Bureau d'étude / conception) mais j'y suis arrivé.

Aujourd'hui je ne regrette absolument pas mon choix, car la "Province" m'a tout donné et il ne faut pas oublier que sans elle la France ne serait pas vraiment la France...

Surtout que la province cela n'existe pas ! Merci à vous et merci d'enrichir Lyon de vos talents et de votre travail.

Déposé le 17/10/2013 à 07h10  
Par romainblachier Citer

moi a écrit le 16/10/2013 à 19h03

bien dit!

merci

Déposé le 17/10/2013 à 07h10  
Par romainblachier Citer

Arnaud l a écrit le 16/10/2013 à 18h44

Merci Romain!

de rien

Déposé le 17/10/2013 à 00h26  
Par yves Citer

Lyon cette ville qui ressemble à un joli monument funéraire , même en cinquante de présence je n'ai rien vu si passé.

Déposé le 16/10/2013 à 23h33  
Par valbala Citer

Assez drole !!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.