Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Emmanuel Imberton - LyonMag

CCI de Lyon : Imberton poursuivra le travail de Grillot mais ne fera pas les mêmes erreurs

Emmanuel Imberton - LyonMag

Ce mercredi, Emmanuel Imberton a fait connaissance avec la presse.

Depuis son élection de lundi à la tête de la CCI de Lyon, il a rencontré ses homologues à CCI France où il a reçu un accueil "très chaleureux" et s'est entretenu avec l'ensemble des collaborateurs de la chambre de commerce et d'industrie de Lyon. "La CCI est en ordre de marche, explique le quinquagénaire, patron de la Cotonnière lyonnaise. L'assemblée générale de lundi a mis fin à une courte mais difficile période d'incertitude".

Aux côtés de son 1er vice-président, Philippe Guérand ("il est le premier référent des élus Medef, moi j'étais CGPME", souligne le président), Emmanuel Imberton s'est déjà fixé des objectifs. "Je serai le garant de l'unité et le gardien du bilan des actions déroulées durant le mandat de Philippe Grillot. Il a un bilan qui est très intéressant, des résultats ont été obtenus. Désormais je veux miser sur l'entreprenariat et l'innovation. On doit pousser les entreprises pour que l'innovation devienne leur ADN. Nous travaillons sur un programme complet qui verra le jour en 2014".

Difficile pour Emmanuel Imberton de ne pas prendre ses distances avec les récentes positions de Philippe Grillot qui lui ont coûté sa place. Dans une interview à Acteurs de l'Economie, l'ex-boss de la CCI avait émis des doutes sur le bien fondé de la réforme consulaire et sur la nécessité d'une CCI de région. "Je n'adopterai pas une posture de blocage, prévient Imberton. Je compte être un accélérateur de process. Nos élus doivent être un chainon fort de notre région, ils doivent transmettre nos savoir-faire. C'est comme cela que commence une bonne mutualisation de nos compétences. Ne perdons également jamais de vue que nous sommes d'abord au service de nos entreprises", explique l'homme fraîchement élu qui a également évoqué les sujets chauds de la CCI.
Sur les Aéroports de Lyon que la CCI pourrait acquérir prochainement, Emmanuel Imberton n'a pas "d'infos nouvelles par rapport à ce qu'à pu dire Philippe Grillot. Je m'assurerai prochainement auprès de nos partenaires qu'ils sont toujours sur la même longueur d'onde que nous".
Sur l'EM Lyon, le rapprochement avec Saint-Etienne avance et un nouveau directeur devrait être nommé dans les prochaines semaines. Jusqu'à présent, c'est Bruno Bonnell qui avait la double casquette de président du conseil d'administration et DG de l'école.
Enfin, sur Eurexpo, dont la CCI est actionnaire majoritaire, pas question de se séparer de GL Events. "Je privilégierai toujours une entreprise lyonnaise", proclame Emmanuel Imberton qui devrait donc poursuivre le travail instauré par son prédécesseur à l'aide d'un bureau pratiquement reconduit à l'identique.
Durant les deux ans de son mandat, le chef d'entreprise aura simplement à coeur d'obliger ses troupes "à se réinventer", sans jamais "manquer de respect" aux autres CCI, à commencer par celle de Rhône-Alpes.



Tags : cci | cci lyon | imberton | grillot |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.