Un Plan de Protection de l'Atmosphère pour lutter contre la pollution à Lyon

Un Plan de Protection de l'Atmosphère pour lutter contre la pollution à Lyon
LyonMag

Alors que l'agglomération lyonnaise a connu un nouveau pic de pollution exceptionnel début mars, l'institut AIR Rhône-Alpes a proposé ce mercredi matin des solutions pour améliorer la qualité de l'air. Et pour présenter ce plan d'action, le président d'Air Rhône-Alpes Alain Chabrolle, vice-président du conseil régional délégué à la santé et à l'environnement, était aux côtés de Christophe Deblanc, chef de service adjoint Ressource, Énergie, Milieux, Prévention des pollutions chez DREAL Rhône-Alpes, et de Marie-Blanche Personnaz, directrice générale d'AIR Rhône-Alpes.

Photo Lyonmag.com
Photo Lyonmag.com

Selon un sondage conduit par l'IPSOS en 2013, 83% des Rhônalpins seraient inquiets au sujet de la qualité de l'air, et un sur deux envisagerait une action individuelle en faveur de l'amélioration de la qualité de l'air.
Marie-Blanche Personnaz s'est chargée de dresser un bilan de la qualité de l'air en 2013 : si la pollution de l'air en Rhône-Alpes a globalement été en baisse pendant ces dix dernières années, le taux d'ozone reste stable. Tout comme les niveaux de dioxyde d'azote et de particules, qui sont similaires à ceux de 2012. Ces derniers dépassent d'ailleurs le niveau des valeurs réglementaires dans l'agglomération de Lyon.
Les vallées alpines sont elles aussi concernées, tout comme les bordures des grands axes de circulation.

Si l'agglomération lyonnaise est particulièrement touchée par un taux trop élevé de dioxyde l'azote dans l'air, un quart de la population de la région Rhône-Alpes l'est aussi par des taux d'ozone trop élevés : "Le coût de l'inaction sur les maladies chroniques représente 20 à 30 milliard d'euros par an en France, déclare Alain Chabrolle. Il ne s'agit pas seulement d'écologie, cela représente des enjeux économiques très lourds."

Selon lui, la "transition énergétique" doit se faire par secteur, les deux principaux étant le logement et les transports : "C'est vraiment sur les territoires que se mettront en place les politiques intégrées vis-à-vis de la pollution de l'air. Les décideurs doivent être autant dans le curatif que dans la prévention et l'anticipation".
Et pourtant, cela ne va pas de soi : "tous les maires n'ont pas conscience de l'importance d'un tel sujet", a poursuivi le président d'AIR Rhône-Alpes. Il est également revenu sur les inégalités d'exposition territoriales : "Saint-Fons n'a pas le même niveau d'exposition que les Monts d'Or".

"AIR a pour mission d'accompagner les décideurs, de leur proposer des projets
, a prôné Alain Chabrolle. Nous mettons en œuvre une politique volontariste."  La France, qui a déjà reçu plusieurs avertissements de la Commission Européenne, pourrait être condamnée par l'UE pour manquement : les normes européennes de qualité de l'air ne sont pas respectées. La DREAL, en collaboration avec AIR Rhône-Alpes, compte mettre en application d'ici 2016 à l'échelle de l'agglomération lyonnaise des mesures afin de lutter contre la pollution de l'air.

Christophe Blanc s'est chargé de les exposer, mais force est de reconnaître l'absence d'exemples concrets de ces propositions. Le PPA (ou Plan de Protection de l'Atmosphère) devrait d'abord proposer des solutions aux entreprises. "Des solutions sont à l'étude pour améliorer les systèmes d'épuration des fumées, a avancé Christophe Blanc. Il faut aussi limiter les émissions de poussière des chantiers." Le PPA prévoit aussi d'interdire le chauffage neuf individuel non performant, ainsi que de trouver une alternative aux cheminées en bois.
Mais tout cela a un coût, Christophe Blanc le reconnaît, et selon lui, il devrait être rentabilisé. Et de rappeler que l'objectif est surtout d'améliorer la qualité de l'air. Rendez-vous en 2016.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jean.jack le 19/04/2014 à 07:24

Trs beau projet! Commencez par un petit bout, comme supprimer l'preuve du rallye de Charbonnires en pleine ville...gagnant sur 2 tableaux: la pollution et les nuisances sonores

Signaler Répondre

avatar
Gégé la magouille le 18/04/2014 à 10:37

Avant de s´attaquer aux cheminées des particuliers, il vaudrait mieux voir à Feyzin ce qu´il s´y passe.

Ensuite, les modes doux doivent être promus. Pistes cyclables plus sûres, abris à vélos, ticket TCL moins cher en début et fin de journée ?

Signaler Répondre

avatar
alexandre le 18/04/2014 à 10:28

Respirer nuit gravement à la santé ... on entend cela depuis si longtemps ! croyez vous qu'il y aura des améliorations ? En fait, les principaux responsables, les transports routiers ou les industries polluantes sont parmi les "intouchables" du fait du fameux chantage à l'emploi !
Les décideurs sont trop loin des citoyens de base !
Si les normes européennes de qualité de l'air ne sont pas respectées, et que les plans de prévention ne sont pas à la hauteur des enjeux, que la commission européenne applique des sanctions.
On ne peut pas attendre 2016, il y a trop longtemps qu'on attend une véritable action.

Signaler Répondre

avatar
Sarah69008 le 18/04/2014 à 08:48

Pourquoi ne pas imposer la ciculation alternée comme à Paris ? Les citoyens n'attendent que ça : qu'on les gendarme un peu.

Signaler Répondre

avatar
Jean-Marc CHAFFRINGEON le 16/04/2014 à 17:31

Pour réduire les émissions de pollution sur le bassin lyonnais, une solution: le COL (Contournement Ouest de Lyon).
Pour mieux respirer et pour plus de justice au sein de notre Métropole!

Signaler Répondre

avatar
Noisynut le 16/04/2014 à 15:21

c'est malheureusement pas Collomb qui va aller dans le bon sens pour lutter contre la pollution, puisqu'il déclare que dans developpement durable il n'ya que le développement qui l'interesse...alors pour garder l'espoir d'une ville moins polluée, espérons que cet après midi il ne soit pas réélu... puisqu'à ces yeux, il n'y pas assez de clients pour développer certaines lignes de tramway ou métro ... alors qu'en cas de demande de gratuité pour cause d'alerte pollution il répond que l'équipement ne pourrait répondre à la demande ....

Signaler Répondre

avatar
Bernie le 16/04/2014 à 14:42

Des cheminées en bois ? En effet, il faut trouver des alternatives, car elles ne doivent pas durer bien longtemps !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.