Lyon : les syndicats enseignants appellent à la grève le 15 mai

Lyon : les syndicats enseignants appellent à la grève le 15 mai
Photo d'illustration - LyonMag

Dans le cadre de la journée de grève fonction publique de jeudi prochain pour l'augmentation des salaires et contre le pacte de responsabilité, les syndicats enseignants SNES-FSU, CGT Educ'action et FNEC-FP FO appellent le personnel à faire grève à Lyon.

"Nous exigeons l'augmentation immédiate de la valeur du point d'indice de 8% et la revalorisation de toutes les grilles indiciaires. (...) L’Éducation nationale est pleinement concernée, comme on l'a encore vu avec l'insuffisance des moyens attribués à notre académie malgré une forte augmentation des effectifs élèves. Cela annonce une nouvelle dégradation de nos conditions de travail, avec un alourdissement des tâches ; ce qui menace à la fois les personnels et le service public", expliquent les syndicats dans un communiqué.

La manifestation à Lyon se fera le 15 mai à 10h30 place Bellecour. Le cortège partira ensuite en direction de la préfecture du Rhône dans le 3e arrondissement.

Tags :

enseignants

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Vacances le 19/05/2014 à 21:12
pitoyable a écrit le 17/05/2014 à 00h53

Bon ben ça y est, ils l'ont l'eu leur mois d'août complet de vacances, ils sont content jusqu'à la prochaine grève.

Et après on ne comprend pas que les élèves de primaire entrent au collège sans savoir lire ou écrire.

Signaler Répondre

avatar
pitoyable le 17/05/2014 à 00:53

Bon ben ça y est, ils l'ont l'eu leur mois d'août complet de vacances, ils sont content jusqu'à la prochaine grève.

Signaler Répondre

avatar
Yes!!! le 16/05/2014 à 17:07

Rentrée reportée au 2 septembre, nous avons gagné!

Signaler Répondre

avatar
maman le 15/05/2014 à 13:09
Candide a écrit le 12/05/2014 à 20h36

Marrant, lorsque Peillon a rajouté une semaine de vacances à la Toussaint, personne n'a fait grève. Rohh quelle mauvaise langue je suis!

Oui en effet, personne ne s'est plaint, comme quoi les enseignants ne sont pas contre toutes les réformes.

Signaler Répondre

avatar
alice 1 le 14/05/2014 à 20:04

pour répondre à Candice sur la semaine supplémentaire à la Toussaint" donnée" par Peillon. les vacances sont passées de 11 jours à 15 jours donc 4 jours supplémentaires et non une semaine et ces 4 jours n'ont pas été donnés mais récupérés par une rentrée scolaire avancée de 2 jours et une sortie scolaire retardée de 2 jours.

Signaler Répondre

avatar
thierry647 le 14/05/2014 à 19:06

Oh là ! Que de commentaires agressifs contre les fonctionnaires (et en particulier les professeurs) de la part de certains intervenants !
Un minimum de retenue et de savoir-vivre est requis !
Laissons la haine aux faibles d'esprit !

Ces internautes qui se montrent très désagréables rentrent parfaitement dans le jeu du pouvoir, à savoir opposer les travailleurs du privé à ceux du public.

Ils ne connaissent donc pas la devise de ceux qui nous gouvernent: " diviser pour mieux régner "

Signaler Répondre

avatar
Candide le 12/05/2014 à 20:36

Marrant, lorsque Peillon a rajouté une semaine de vacances à la Toussaint, personne n'a fait grève. Rohh quelle mauvaise langue je suis!

Signaler Répondre

avatar
mag le 12/05/2014 à 17:23

pour ceux qui pensent que nous (enseignants et personnel des lycées) sommes vernis (bons salaires, sécurité de l'emploi.... juste un petit exemple sur 88 personnels dans un lycée, nous sommes seulement de 57% à être titullaires. l'année dernière 18 personnes sont partis (démission, mutation, etc...) soit environ 20% du personnel. Pour la rentrée prochaine, il y aura au tant de départ. Donc vous voyez, la sécurité de l'emploi ce n'est pas ça et aujourd'hui bcp de mes collègues démissionnent car les conditions sont de plus en plus difficile. Un autre exemple, il y a 2 ans notre secrétaire administrative a vu son salaire augmenter de 30€ car sans augmentation d'indice,elle était en dessous du SMIC. Alors qu'en on fait des affirmations que l'on gagne trop, on se renseigne avant.
merci

Signaler Répondre

avatar
Dolce vita le 10/05/2014 à 18:56

Le témoignage d'un professeur des écoles...effectivement sacrées conditions de travail:
http://rue89.nouvelobs.com/2014/05/07/etienne-est-instit-plein-dautres-choses-3-465-euros-mois-251900

Signaler Répondre

avatar
André B. le 10/05/2014 à 08:46

Quand je ne suis pas content de mon salaire, je change de job, sinon c'est que la soupe n'est pas si mauvaise ou que je ne suis pas capable de faire autre chose.

Signaler Répondre

avatar
oui oui le 10/05/2014 à 08:42

Les enseignants ont refusé l'offre de Nicolas Sarkozy de gagner plus en effectuant plus d'heures de travail et maintenant ils veules de meilleurs salaires. Il ne faut pas oublier que ce sont pratiquement les seuls qui ne risquent pas de perdre leur emploi même s'ils sont mauvais et qu'ils ont les avantages de tous les fonctionnaires au niveau du calcul de la retraite, des pensions de réversion sans condition etc. etc.
Le beurre et l'argent du beurre quand tout le monde se serre la ceinture dans un pays mal géré par un président dont ils sont les électeurs.

Signaler Répondre

avatar
hussard le 09/05/2014 à 21:39

cher paul henry, rappelles toi que s'il n'y avait pas d'enseignant tu jouerais encore avec tes matires sans savoir ni lire ni crire, tu n'aurais pas de travail et tes enfants seraient aussi btes que toi. les enseignants ont leur traitement, point barre, pas de 13eme mois, pas de prime, aucun moyen de frauder comme les surhommes profession librale. les enseignants permettent aux imbciles comme toi d'avoir un travail bien plus rmunrateur que le leur.

Signaler Répondre

avatar
mauricecg le 09/05/2014 à 19:16

@aul henri bonjour en ce qui concerne la retaite je leur suggère de faire des économies car dans trois ans ils auront 25 années de base....

Signaler Répondre

avatar
roger le 09/05/2014 à 18:05

leur rémunération est correcte si on compare avec des salariés smicards bien entendu... mais très inférieure aux fonctionnaires de catégorie A à échelon équivalent du ministère des finances par exemple.De plus cette rémunération devient un handicap pour le choix des étudiants qui préfèrent se diriger vers des postes d'ingénieurs 2 à 3 fois plus rémunérateurs:l' Allemagne a des enseignants qui gagnent près du double de ceux français (il suffit comme preuve de voir la pénurie de candidats aux concours CAPES de math...)
Le problème est que cette grève tombe le mois de mai avec tous ces journées de congés ,vacances etc..ce qui désorganise la fin des programmes.
Un peu de responsabilité mesdames et messieurs les syndiqués!

Signaler Répondre

avatar
Paul Henry le 09/05/2014 à 15:16

Il faut que les enseignants arrêtent de nous faire pleurer sur leurs salaires, lesquels sont bien plus importants qu'ils le disent car ils "oublient" de tout mentionner.
Ajoutez à cela une sécurité d'emploi et une retraite confortable basée sur les derniers mois de salaire et vous comprendrez pourquoi ils restent dans le public.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.