Le gouvernement Valls II : revivez la nomination de Braillard et Vallaud-Belkacem

Le gouvernement Valls II : revivez la nomination de Braillard et Vallaud-Belkacem
Manuel Valls - LyonMag

Suivez avec la rédaction de LyonMag l'annonce du nouveau gouvernement de Manuel Valls ce mardi après-midi. Najat-Vallaud Belkacem et Thierry Braillard resteront-ils dans leurs ministères ? Gérard Collomb montera-t-il à Paris ? Une surprise n'est-elle pas à exclure ?

LyonMag
LyonMag


X
8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
blups le 27/08/2014 à 07:18

rien pour Gérard.Mince alors.Ce n'est pas la peine de s'être demené et d'avoir occupé les médias.Gérard ne pèse rien !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
yette le 26/08/2014 à 19:43
Tata a écrit le 26/08/2014 à 18h54

Commencez donc par achetez un dictionnaire et un Bescherelle ...

oh tata c'est toi qui dois prendre des leçons d'orthographe

fais toc toc chez CHa signol, il est directeur !!!!
mais vérifie ce qu'il te dit, parce qu'il ne fait pas preuve dans le forum d'une maitrise totale du sujet

Signaler Répondre

avatar
un sachant le 26/08/2014 à 19:11
Michel Bobard a écrit le 26/08/2014 à 18h54

Et qui sait qui avait une nouvelle fois raison, c'est bibi :o)
Désolé de ne pas avoir le triomphe modeste mais à force je finis par ne plus compter. (les municipales, l'élection au grand lyon, le grand stade maintenant les nominations au gouvernement).
J'y peux quand même rien si les électeurs d'Havard et les antitout ont une intelligence inférieure à la moyenne.
Vous n'êtes pas des bons politilogues c'est comme ça, on ne peut pas être bon en tout.

Entre le pauvre Basse1 qui se demande toujours 5 mois après les municipales pourquoi Gégé s'est fait brillament réelir aussi bien à Lyon qu'au grand Lyon alors que la côté de popularité du gouvernement était au plus bas et les antitout qui priaient presque pour que Collomb soit ministre, j'avoue avoir beaucoup rigolé.
Non mais que croyez vous ?

Lyon c'est toute la vie de Gégé et certains croyaient réellement qu'il allait sacrifier son bébé pour un poste de technocrate.
Gégé sera fidèle au poste jusqu'en 2020 voire plus si affinités.
Je n'ai aucun doute là dessus.

non le bobard, tu avais peur peur de peur de devoir abandonner ton siège de sieste de l'après midi à l 'hotel de ville

parce que si toi tu n'y croyais pas, lui qui est ton chef donc qui est sensé savoir, il y croyait ...

Donc tu peux conserver ton stock de cirage pour les pompes de ton mentor 1 et de ton mentor 2

Signaler Répondre

avatar
Tata le 26/08/2014 à 18:54
alphonse a écrit le 26/08/2014 à 18h37

Belkacem educ nat nos moi des demain j achete une jupe et un soutif a mon fils

Commencez donc par achetez un dictionnaire et un Bescherelle ...

Signaler Répondre

avatar
Michel Bobard le 26/08/2014 à 18:54

Et qui sait qui avait une nouvelle fois raison, c'est bibi :o)
Désolé de ne pas avoir le triomphe modeste mais à force je finis par ne plus compter. (les municipales, l'élection au grand lyon, le grand stade maintenant les nominations au gouvernement).
J'y peux quand même rien si les électeurs d'Havard et les antitout ont une intelligence inférieure à la moyenne.
Vous n'êtes pas des bons politilogues c'est comme ça, on ne peut pas être bon en tout.

Entre le pauvre Basse1 qui se demande toujours 5 mois après les municipales pourquoi Gégé s'est fait brillament réelir aussi bien à Lyon qu'au grand Lyon alors que la côté de popularité du gouvernement était au plus bas et les antitout qui priaient presque pour que Collomb soit ministre, j'avoue avoir beaucoup rigolé.
Non mais que croyez vous ?

Lyon c'est toute la vie de Gégé et certains croyaient réellement qu'il allait sacrifier son bébé pour un poste de technocrate.
Gégé sera fidèle au poste jusqu'en 2020 voire plus si affinités.
Je n'ai aucun doute là dessus.

Signaler Répondre

avatar
alphonse le 26/08/2014 à 18:37

Belkacem educ nat nos moi des demain j achete une jupe et un soutif a mon fils

Signaler Répondre

avatar
en république bananière le 26/08/2014 à 18:16

Parlementaire ou fonctionnaire : il faut choisir !
Cher Contribuable,

Nous l'avons vu, la France compte beaucoup trop d'élus, et leurs privilèges sont difficilement justifiables dans le contexte de crise économique actuelle...

Les impôts et la dette publique, qui étouffent les contribuables, résultent directement d'une mauvaise gestion de l'argent public par leurs élus, et de leur manque d'enthousiasme à l'idée d'entamer des réformes nécessaires. Mais pour réformer, encore faudrait-il que ces élus soient parfaitement indépendants, ce qui n'est pas le cas au plus haut niveau : le Parlement...

En effet, si l'interdiction de cumuler un mandat parlementaire avec certaines activités professionnelles dans le privé fait débat, la question de la double casquette élu / fonctionnaire ne semble, quant à elle, pas préoccuper plus que cela nos gouvernements !

Les fonctionnaires sont surreprésentés au Parlement. 44% des députés et 43% des sénateurs sont issus de la fonction publique, alors qu'ils ne représentent que 20% des actifs dans la population. Cherchez l'erreur !

Ces « parlementaires-fonctionnaires » ne connaissent pas le monde de l'entreprise et encore moins la réalité du marché. Ils sont incapables de mener à bien les réformes nécessaires au redressement de nos finances. Quand il s'agit de réformer la sphère publique, ils font face à un problème de taille : ils sont à la fois juges et parties !

La preuve. Lors de la réforme des retraites, les parlementaires se sont bien gardés de tailler dans les privilèges de la fonction publique et des régimes spéciaux, ils se sont contentés de durcir les conditions des retraites du privé !

Comment quelqu'un qui vit de l'argent public pourrait-être objectif lorsqu'il vote le budget de l'Etat ? Ou encore se montrer favorable à une réduction drastique des effectifs de la fonction publique ? Ces réformes sont pourtant vitales pour baisser notre dépense publique...

Le constat est sans appel.

Le principe de séparation des pouvoirs est bafoué. Les élus sont les premiers concernés par les champs d'application des lois qu'ils votent !

Les parlementaires-fonctionnaires ont de plus une garantie de taille : ils sont assurés de réintégrer leur corps d'origine à l'issue de leur mandat !

Certains de nos voisins appliquent le principe d'incompatibilité, interdisant aux parlementaires d'être fonctionnaires. L'Angleterre fait preuve d'encore plus de rigueur dans ce domaine, en demandant aux fonctionnaires de démissionner de leurs fonctions avant de se porter candidats aux élections ! Contribuables Associés oeuvre quant à elle pour que les parlementaires démissionnent de la fonction publique une fois élus.

La séparation des pouvoirs et l'indépendance des élus, composantes d'une démocratie saine et efficace, ne sont pas assez nettes dans notre pays. Parlementaire ou fonctionnaire, il faut choisir !

Signaler Répondre

avatar
Démission ! le 26/08/2014 à 17:38

Faudrait virer NVB, à moins que l'objectif soit de garder les incompétents ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.