Règlement intérieur : et la Métropole de Lyon se transforma en cour de récré

Règlement intérieur : et la Métropole de Lyon se transforma en cour de récré
LyonMag

De 16h à minuit. C'est la durée du conseil de la Métropole de Lyon ce lundi. Une séance marquée par de vifs échanges autour du vote du règlement intérieur de la collectivité.

Forcément, avec plus de 80 projets de délibérations, Gérard Collomb avait promis qu'il sévirait si les temps de parole des élus n'étaient pas respectés.

Comme souvent, c'est avec un brin d'humour ironique que le président de la Métropole abordera le dossier polémique : "Il y a un enthousiasme général pour l'adoption de ce règlement intérieur, je ne doute pas que les maires présents ici vont s'empresser de le copier". C'est le début de la cacophonie, il n'est que 18h passée de quelques minutes.

Tour à tour, Nathalie Perrin-Gilbert (GRAM), Jean-Paul Bret (PS), Philippe Cochet (UMP) et Christophe Geourjon (UDI) iront de leurs petits commentaires, parfois cinglants, sur le texte. Ce dernier avait pourtant été créé au terme de 7 réunions pour arriver à un résultat qui avait fait consensus.
Philippe Cochet fera tout de même une comparaison entre résistants et collaborateurs, évoquant la déportation des enfants d'Izieu, pour illustrer ce qu'il ressentait sur la gestion du règlement intérieur de la Métropole. Le député-maire de Caluire est un habitué, Gérard Collomb s'est empressé de le tacler immédiatement après.

Viendra ensuite le temps du vote. Après son adoption jugée trop rapide par l'opposition, l'UMP réclame finalement un vote public, élu par élu. C'est le début de la récréation, tout le monde parle, fait ce qu'il veut. Certains ne comprennent pas ce qu'ils votent et le reconnaissent publiquement. "Je pense que la manière dont les choses se passent vont poser un problème de contrôle de légalité. (...) Arrêtez ce sketch !", s'époumonna Philippe Cochet.
Gérard Collomb de son côté annonçait vouloir voter pour les amendements UMP-UDI. Une bourde qui permettait aux élus d'opposition d'entonner un "Il est des nôtres"...

A 20h23, après la reprise des discussions sur d'autres sujets, le verdict tombe : le règlement intérieur de la Métropole est accepté (Pour : 103 - Contre : 41 - Abstention : 16 - Non votants : 3). Mais l'UMP envisage de déposer un recours.

18 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Vince le 14/05/2015 à 07:41

J ai assisté à cette séance et je dois dire que Monsieur Collomb était totalement dépassé par la situation. C était non seulement une confusion totale mais son énervement a crispé la salle.
Je suis inquiet quand je vois un tel comportement de celui qui a manœuvre pour devenir Président en débauchant des élus de Droite

Signaler Répondre

avatar
patron merci le 13/05/2015 à 16:35
Beurk a écrit le 13/05/2015 à 09h09

L'UMPS dans sa splendeur...

vos employeurs du fn étaient certes encore moins dignes.

Signaler Répondre

avatar
démogratte le 13/05/2015 à 09:10
Elise a écrit le 13/05/2015 à 08h46

Moi je suis à Caluire et j'en suis très heureuse. J'ai quitté Lyon car Collomb bétonne de partout et il y a une forte insécurité.
Je suis allé au Conseil Municipal et j'ai trouvé les débats de bonnes qualité.
J'ai rencontré Monsieur Cochet et lui ait confirmé ma satisfaction d'habiter Caluire

évidemment on dira qu'à Caluire les débats sont "policés" car de grands démocrates veillent

Signaler Répondre

avatar
Beurk le 13/05/2015 à 09:09

L'UMPS dans sa splendeur...

Signaler Répondre

avatar
Elise le 13/05/2015 à 08:46

Moi je suis à Caluire et j'en suis très heureuse. J'ai quitté Lyon car Collomb bétonne de partout et il y a une forte insécurité.
Je suis allé au Conseil Municipal et j'ai trouvé les débats de bonnes qualité.
J'ai rencontré Monsieur Cochet et lui ait confirmé ma satisfaction d'habiter Caluire

Signaler Répondre

avatar
mic123 le 12/05/2015 à 23:15

Philippe COCHET n'aime pas être contrarié.....Il a des comparaisons douteuses, de toutes façons à Caluire, personne n'a le droit de parler dans son conseil municipal et tous les adjoints sont au garde à vous et le mépris qu'il a de l'opposition est pénible.........

Signaler Répondre

avatar
GRAIG69 le 12/05/2015 à 21:55

quand ils augmentent les indemnités, là c'est clair net et précis.

Signaler Répondre

avatar
Simone le 12/05/2015 à 19:00
Majeur a écrit le 12/05/2015 à 18h40

Il est grand temps que le citoyen connaisse la face cachée de MR COLLOMB, de la Métropole. Ce n'est que manipulations à usage de ses muses, parlez à Mr Collomb des suicides organisés depuis 2008 et autres méthodes crapuleuses, le sang coule à la Métropole...

Tu va loin, on peut troller, inventer des histoire pour se marrer, mais fait attention à la diffamation, t'écris ça, mais si Collomb porte plainte, Lyonmag à obligation de donner ton adresse IP et le fait que t'ai pas donné ton vrai nom changera pas le fait qu'ils ne te retrouveron pas, à chaque post il y'a enregistrement de la source IP...

Signaler Répondre

avatar
Majeur le 12/05/2015 à 18:40

Il est grand temps que le citoyen connaisse la face cachée de MR COLLOMB, de la Métropole. Ce n'est que manipulations à usage de ses muses, parlez à Mr Collomb des suicides organisés depuis 2008 et autres méthodes crapuleuses, le sang coule à la Métropole...

Signaler Répondre

avatar
Bernard JABOULET le 12/05/2015 à 15:48

Quand les règles démocratiques les plus élémentaires vacillent, c'est toute la communauté des citoyens qui en pâti. Ce déni de démocratie, sciemment orchestré à la Métropole de Lyon par Gérard Collomb, évoque les temps obscurs des Républiques bananières Ce n'est pas, à l'évidence, le meilleur chemin pour construire une collectivité efficace de proximité citoyenne. Il serait grand temps d'activer le Pacte de Cohérence Métropolitain UDI, prôné, voici quelques semaines, par son Président de Groupe à la Métropole, Christophe Geourjon.

Signaler Répondre

avatar
Limo le 12/05/2015 à 14:44

La honte c'est ces élus Synergies qui trahissent le vote des électeurs de Droite. Ils ont voté avec Collomb et ont voté la hausse des impots et de leur indemnités

Signaler Répondre

avatar
PublicSenat le 12/05/2015 à 13:20

Ce sera jamais aussi pire que la fois où le chef d'état major polonais est venu faire une visite à l'Assemblé et où les animaux enfin les députés pour dire bonjour de loin, l'ont sifflés , comme s'ils étaient des groupies à un concert (pas du sifflage de protestation, du sifflage comme le gars de banlieue parisienne qui siffle une fille dans la rue pour l'aborder...), c'était bien la honte de voir ça.

Signaler Répondre

avatar
phacochet le 12/05/2015 à 12:20
Florent a écrit le 12/05/2015 à 10h54

La comparaison faite par Philippe Cochet est abjecte.
DEMISSION!!!

cochet est un adepte des allusions fascistes et des phrases scandaleuses : parait que ça en fait un politique.. enfin ce que j'en dis !

Signaler Répondre

avatar
"big big!" "up" le 12/05/2015 à 11:42

je ne suis pas un expert de la politique locale, ni du fonctionnement des institutions francaises et européennes

ces reglements et budget ne font ils pas l objet d'un encadrement juridique?

les "elus" ont ils le droit de s'octroyer de telle hausse de revenu sans l aval de bercy ou d'une autre institution?

le droit francais ou européen permet il alors aux personalités au service des citoyens de se comporter en monarques aux plein-pouvoirs?

peut on envisager un groupement collectif visant a verser le montant des taxes Lyon-GrandLyon-Metropole sur un compte devant huissier, porter plainte pour mal versation, detournement ou defaut de droit ... et ne verser cette somme aux destinataires initiaux qu'apres jugement?

ces questions semblent bien naives... mais je ne comprend pas pourquoi l'etat et l'europe laissent leur con-citoyen se faire dépouiller par des fieffés salauds!

Signaler Répondre

avatar
Florent le 12/05/2015 à 10:54

La comparaison faite par Philippe Cochet est abjecte.
DEMISSION!!!

Signaler Répondre

avatar
frondeur le 12/05/2015 à 10:47

Collomb nous vole 5 % d'impots en plus et il se gave avec ses affidés.

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 12/05/2015 à 09:19

Délibérer après 20h c'est tarif de nuit...j'espère qu'ils auront droit à des indemnités complémentaires !

Signaler Répondre

avatar
jemegave le 12/05/2015 à 07:48

+ 20% d augmentation de leur indemnits. .... pour cela !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.