Rhône : une production de cerises exceptionnelle

Rhône : une production de cerises exceptionnelle
Photo d'illustration - DR

D’ici quelques jours, elles seront à maturité… De quoi réjouir les gourmands!

La saison des cerises va commencer d’ici quelques jours, et il semblerait que dans le Rhône, les fruits devraient être de très bonne qualité et en abondance.

Des arbres chargés à plus de 90 %, un climat presque parfait avec autant de pluie que de soleil, sans chaleur excessive, les cerises n’attendent plus qu’à être dégustées. Selon les producteurs, la croissance des fruits s’est même faite dans de meilleures conditions qu’au printemps 2014, année déjà exceptionnelle.

Il reste maintenant à savoir combien seront vendues les cerises. Et comme toujours, c’est  le jeu de l’offre et la demande. La première variété disponible sera la "burlat", à partir du 26 mai.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pin pon le 26/05/2015 à 12:50
Post monétaire a écrit le 23/05/2015 à 11h18

"Il reste maintenant à savoir combien seront vendues les cerises. Et comme toujours, c’est le jeu de l’offre et la demande."
.
Autrement dit, si y'a en trop, sans demande en face, les prix s'écrouleront et ça ne vaudra pas le "coût" de les ramasser - Gaspillage.
.
Et s'il n'y avait pas assez de production, les prix s'envoleraient, et ensuite la cerise finirait par ne plus être demandée, car les consommateurs perdent l'habitude de consommation lorsqu'un produit n'est plus disponible.
.
Il y aurait la solution post-monétaire qui consiste à ne pas laisser pourrir ce qui est produit, la solution de stocker sans que cela ait un coût, etc.
Mais en attendant, le gaspillage continue, et ce ne sont pas les lois passées avec les grandes surfaces qui vont l'éviter.

Je ne m'en lasse pas...

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 25/05/2015 à 17:31
Post monétaire a écrit le 23/05/2015 à 11h18

"Il reste maintenant à savoir combien seront vendues les cerises. Et comme toujours, c’est le jeu de l’offre et la demande."
.
Autrement dit, si y'a en trop, sans demande en face, les prix s'écrouleront et ça ne vaudra pas le "coût" de les ramasser - Gaspillage.
.
Et s'il n'y avait pas assez de production, les prix s'envoleraient, et ensuite la cerise finirait par ne plus être demandée, car les consommateurs perdent l'habitude de consommation lorsqu'un produit n'est plus disponible.
.
Il y aurait la solution post-monétaire qui consiste à ne pas laisser pourrir ce qui est produit, la solution de stocker sans que cela ait un coût, etc.
Mais en attendant, le gaspillage continue, et ce ne sont pas les lois passées avec les grandes surfaces qui vont l'éviter.

La loi de l'offre et de la demande est toujours vraie, que le système soit fondé sur le troc ou l'argent
La solution du stockage est toujours couteuse surtout pour les cerises (surgélation très chère au kg)
Tu te gardes bien de nous expliquer comment le stockage pourrait ne rien couter !
*
Dans tous les cas, attention aux abus de cerises et au mal de ventre qui va avec ;-)

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 25/05/2015 à 14:20
La fin du monde a écrit le 25/05/2015 à 13h24

Raël sors de ce corps!

Revoilà la diffamation avec ses argumentaires inexistants.
"La grandeur de la France" ! :o)))

Signaler Répondre

avatar
La fin du monde le 25/05/2015 à 13:24
Post monétaire a écrit le 23/05/2015 à 11h18

"Il reste maintenant à savoir combien seront vendues les cerises. Et comme toujours, c’est le jeu de l’offre et la demande."
.
Autrement dit, si y'a en trop, sans demande en face, les prix s'écrouleront et ça ne vaudra pas le "coût" de les ramasser - Gaspillage.
.
Et s'il n'y avait pas assez de production, les prix s'envoleraient, et ensuite la cerise finirait par ne plus être demandée, car les consommateurs perdent l'habitude de consommation lorsqu'un produit n'est plus disponible.
.
Il y aurait la solution post-monétaire qui consiste à ne pas laisser pourrir ce qui est produit, la solution de stocker sans que cela ait un coût, etc.
Mais en attendant, le gaspillage continue, et ce ne sont pas les lois passées avec les grandes surfaces qui vont l'éviter.

Raël sors de ce corps!

Signaler Répondre

avatar
Harpagon le 23/05/2015 à 22:55

Ce matin les burlat étaient à 5.50€ (35frs ) le kilo ! Quand ca baissera on pourra en acheter !

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 23/05/2015 à 11:18

"Il reste maintenant à savoir combien seront vendues les cerises. Et comme toujours, c’est le jeu de l’offre et la demande."
.
Autrement dit, si y'a en trop, sans demande en face, les prix s'écrouleront et ça ne vaudra pas le "coût" de les ramasser - Gaspillage.
.
Et s'il n'y avait pas assez de production, les prix s'envoleraient, et ensuite la cerise finirait par ne plus être demandée, car les consommateurs perdent l'habitude de consommation lorsqu'un produit n'est plus disponible.
.
Il y aurait la solution post-monétaire qui consiste à ne pas laisser pourrir ce qui est produit, la solution de stocker sans que cela ait un coût, etc.
Mais en attendant, le gaspillage continue, et ce ne sont pas les lois passées avec les grandes surfaces qui vont l'éviter.

Signaler Répondre

avatar
Non au grand stade le 23/05/2015 à 10:33

Quelle honte, Collomb démission!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.