Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Jean-Luc Da Passano est pourtant encore maire d'Irigny et vice-président à la Métropole - LyonMag

Rhône : ces élus qui réclament et obtiennent un titre honorifique de conseiller général

Jean-Luc Da Passano est pourtant encore maire d'Irigny et vice-président à la Métropole - LyonMag

Perdre son mandat est considéré par certains comme une petite mort.

Alors lorsque la réforme territoriale a séparé la Métropole de Lyon du Nouveau Rhône, beaucoup d'élus ont perdu leur poste de conseillers généraux sur le territoire de l'ancien Grand Lyon.
Le Progrès nous apprend ce mercredi qu'une poignée d'entre eux, de tous bords politiques confondus, l'ont tellement mal vécu qu'ils ont fait une demande originale au préfet du Rhône : conserver leur titre de conseiller général, mais "honoraire". Un poste qui n'existe pas, qui est totalement honorifique et qui n'offre aucun pouvoir ou indemnité.

Ainsi, Gilles Buna (écologiste), Jean-Luc Da Passano (UDI), Jean-Paul Delorme (UMP), Albéric de Lavernée (UMP), Jacqueline Vottero (PS) et Christian Flaconnet (PC) ont écrit à Michel Delpuech qui leur a accordé leur dernier voeu : "régner" sur un canton qui n'existe plus aujourd'hui.

Pour Jean-Luc Da Passano, maire d'Irigny, le cas est encore plus cocasse puisqu'il est le seul homme politique à posséder un mandat à la Métropole où il siège comme vice-président et un titre, honorifique, au défunt Conseil Général.

Mise à jour à 13h : Il semblerait que certains élus concernés par l'information du Progrès ne soient pas au courant de cette initiative. Albéric de Lavernée nous a transmis un démenti publié in extenso : "Contrairement à ce que vous écrivez dans votre article en ligne "Ces élus qui réclament et obtiennent un mandat honorifique de conseiller général", et à ce qu'écrit le Progrès, je n'ai jamais demandé à qui que ce soit le titre de conseiller général honoraire ni écrit à qui que ce soit dans ce sens. Je vous prie de publier ce démenti et vous en remercie".

Mise à jour à 18h :
C'est au tour de la socialiste Jacqueline Vottero de démentir l'information du Progrès via un communiqué que nous publions in extenso : "Je ne sais pas ce qui vous autorise à penser que je souhaite être "affublée d’un titre de conseiller général honoraire" pour reprendre vos propos désobligeants. J’ai appris ce jour à la lecture de votre entrefilet tendancieux que j’avais demandé à ce que me soit attribuée cette très haute distinction. Je regrette qu’ayant jugé que cette information était très importante, nécessitant d’être portée à l’attention de tous vos lecteurs vous n’ayez, en revanche, pas eu le loisir de vérifier vos sources. Je n’ai à aucun moment fait une démarche auprès de qui que ce soit pour obtenir un titre oh combien digne d’intérêt.
Si je reçois un jour un courrier du Préfet ou du nouveau Président du Conseil départemental je vous informe qu’il n’est pas dans mes intentions d’accepter ce titre de gloire : ma carte de visite ne saurait accepter une ligne de plus. Les habitants de Corbas, Feyzin, Saint-Fons et Solaize savent que pendant 22 ans j’ai toujours été à leur écoute, ils me le disent encore à l’occasion si je les rencontre et savent aussi que même non honoraire je le serai toujours
."



Tags : département du rhône | buna | da passano | vottero | albéric de lavernée | flaconnet | jean-paul delorme |

Commentaires 14

Déposé le 12/11/2015 à 14h31  
Par Rififi Citer

Ah ces politiques de pacotille...

Déposé le 30/05/2015 à 20h53  
Par cour de récrée Citer

Pire que des gosses!

Déposé le 28/05/2015 à 01h31   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par basse1 Citer

Epic : établissement public à caractère industriel et commercial...

Déposé le 27/05/2015 à 20h34  
Par Jeansais Citer

SED LEX a écrit le 27/05/2015 à 16h20

Bien vu ; c'est ce qu'ils visent ++++ pour ce post

EPICS ???
je connais les EPCI ( établissement public de coopération intercommunale) en langue vernaculaire on dira intercommunalité mais EPICS ??, j'ignore ?
Les EPCI ne sont pas gérés par les département mais par les représentants des communes et justement la Métropole ne sera plus un EPCI mais une collectivité territoriale à part entière ( comme les communes, département et régions).
Mais de toute façon même si les français n'y comprennent rien les élus ont bien compris eux ce qu'ils pouvaient en tirer en terme de mandats ( monnaie sonnante et trébuchante )...

Déposé le 27/05/2015 à 16h20  
Par SED LEX Citer

basse1 a écrit le 27/05/2015 à 09h37

Il s'agit surtout pour eux de conserver leurs mandats d'administrateur dans les EPICs anciennement gérés par le département. EPICs qui leur confèrent un pouvoir sur les décisions locales et sur le tissu industriel et commercial... Et donc leur garantie une réserve de voix et leur magouilles clientèlistes Bref, c'est abjecte mais venant des personnes citées, qui serait surpris

Bien vu ; c'est ce qu'ils visent ++++ pour ce post

Déposé le 27/05/2015 à 15h46  
Par Robert Citer

Ces gens sont minables (UMPS).

Qu'ils dégagent tous !

Déposé le 27/05/2015 à 12h16  
Par Yo Yo Jospino Citer

Rien n'interdit aux gens de manifester en masse contre ce genre de chose, ils le font bien pour les retraites, la réforme du collège, la liberté d'expression, pourquoi pas contre ça...

Déposé le 27/05/2015 à 12h14  
Par Jeansais Citer

Il ne maquerait plus que ces conseillers honoraires continuent à percevoir des honoraires avec leur titre...!

Déposé le 27/05/2015 à 10h32  
Par Nostromo Citer

Qui faut il le plus blâmer ?
Le système qui permet ce genre de dérive
Ou les hommes qui en profitent
Dans les 2 cas, c'est effectivement minable

Déposé le 27/05/2015 à 10h30  
Par république bananière Citer

c'est énorme !

on est vraiment dirigé par des dictateurs profiteurs qui déroulent leur doctrine devant un préfet qui fait la génuflexion

Déposé le 27/05/2015 à 09h50  
Par Chomdu Citer

C est minable

Déposé le 27/05/2015 à 09h37   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par basse1 Citer

Il s'agit surtout pour eux de conserver leurs mandats d'administrateur dans les EPICs anciennement gérés par le département. EPICs qui leur confèrent un pouvoir sur les décisions locales et sur le tissu industriel et commercial... Et donc leur garantie une réserve de voix et leur magouilles clientèlistes Bref, c'est abjecte mais venant des personnes citées, qui serait surpris

Déposé le 27/05/2015 à 09h12  
Par coquillage Citer

les moules s'accrochent au rocher

Déposé le 27/05/2015 à 07h30  
Par Steven Scie Gale Citer

Ouvrez le ban

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.