Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Une Lyonnaise raconte son calvaire de femme battue

Une Lyonnaise de 39 ans vient de publier “La gifle”, un livre dans lequel elle raconte son calvaire de femme battue et comment elle a réussi à s’en sortir.

Pourquoi vous avez mis 10 ans avant de divorcer ?
Sabrina R. : Parce que j’étais complètement sous l’emprise de mon mari. Pendant 10 ans, il a exercé une véritable domination sur moi et je n’arrivais pas à lui faire face. Je l’aimais énormément et j’essayais d’être parfaite, de faire ce qu’il désirait en espérant qu’il se calmerait. Au fond, pendant toutes ces années, j’ai cru qu’un jour il ne me battrait plus et que tout allait s’arranger. Mais il y a 5 ans, il m’avait battu si violemment que j’ai porté plainte. Du coup, il s’est emparé de mon fils qui n’avait alors que quelques mois et il a pointé un couteau de cuisine sur lui en menaçant de le tuer si je le quittais. Et j’ai cédé.
Il était violent en permanence ?
Non, mais il était de plus en plus violent. Et quand ça devenait insupportable et que je menaçais de le quitter, alors il s’excusait et me disait qu’il ne me battrait plus. Comme c’était mon premier amour et que je voulais à tout prix que notre couple survive, je le croyais. En plus, j’étais complètement isolée car je n’avais personne à qui me confier. Donc j’étais vulnérable. En plus, j’avais vraiment honte d’être une femme battue, ce qui fait que je n’osais pas en parler autour de moi : porter plainte, aller voir un avocat...
Les conseils que vous donneriez à une femme battue ?
Il ne faut jamais croire un homme vio

Array



Tags : violence | sabrina |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.