Le Département du Rhône débloque 2,5 millions d'euros d'aide d'urgence pour les agriculteurs

Le Département du Rhône débloque 2,5 millions d'euros d'aide d'urgence pour les agriculteurs
LyonMag

Réuni en séance publique exceptionnelle, le conseil départemental du
Rhône a adopté un plan de soutien d'urgence à l'agriculture ce vendredi
matin.

Cette aide, qui fait suite à l'intensité et la durée de la sécheresse ayant frappé le département cet été, s'élève à 2,5 millions d'euros.

Elle se compose d'une enveloppe de solidarité d'1,5 million d'euros maximum, repartie sous la forme d'une somme forfaitaire de 700 euros par exploitant, ainsi que d'une aide fourragère d'un million d'euros. Cette dernière doit notamment permettre aux agriculteurs d'acheter de l'alimentation pour leur bétail ainsi que d'éviter au maximum la décapitalisation de leurs exploitations.
Elle est toutefois conditionnée par le versement d'une aide par les communautés de communes de plus de 10 000 habitants.

Une majoration de 500 euros sera également disponible pour les jeunes exploitations de moins de 5 ans ayant constitué un dossier d'aide à l'installation.

Christophe Guilloteau, président du Département, s'est par ailleurs plaint de "l'attentisme de la Région Rhône-Alpes" sur le dossier agricole. Sheila McCarron lui a rétorqué qu'une aide serait bientôt votée par Jean-Jack Queyranne à hauteur de 5 millions d'euros.

X
10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Foinfoin le 05/09/2015 à 20:08
Roberttt a écrit le 05/09/2015 à 17h59

Qui dit mieux !!

2,5 millions par ici, 5 millions par là ?!

C'est ce que l'on appelle du saupoudrage électoraliste !

Il est certain que ces politicards, ont la main légère avec l'argent public !!

Certains vont me dire, " oui mais il faut aider les agriculteurs parce qu'il y a eu la sécheresse et qu'il vont être obligés d'acheter du foin et des aliments"...

Dans une agriculture dite "normale" "raisonnée" ou tout simplement à l'ancienne. Une vache mange de l'herbe et du foin.
Foin que l'agriculteur aura pris gérer, à partir de fauchages sur des terres, de façon a ce qu'il n'ai pas besoin d'en acheter.

L'alimentation...Rappelez-vous, comment est né la contamination de la vache folle.
Des agriculteurs anglais puis Français, ont fait bouffer à leur vaches des granulés qui contenaient des morceaux de carcasses bovine.

Qui sont les fabriquants de ces granulés ? (a priori ne contenant que des végétaux...)

En France par exemple. Le groupe AVRIL fabrique entre autre, des aliments pour le bétail.
(8.000 salariés et 7 milliards d'euros de CA/an)

Par qui est dirigé ce groupe ?
Le patron de la FNSEA, syndicat de paysans...

La boucle est bouclée !!

Une subvention par ici, une vente d'aliment par là !

(Source France Inter)

Bien dit!

Permettre aux agriculteurs d etre independant et de gagner leur vie est LA solution!
Ce n est pas en distribuant les deniers publics que cela avancera

Il ne s agit pas non plus d'une responsabilite locale, mais nationale! Ce n est pas le Rhone qui decide et impose des normes folles!!!!
Et les conflits d interets... N en parlons pas!!!!!


Pour en ajouter une couche, on est capable de trouver des millions pour l OL... Et cela semble difficile d en trouver pour les agriculteurs... Je ne comprendrais jamais

Signaler Répondre

avatar
Roberttt le 05/09/2015 à 17:59

Qui dit mieux !!

2,5 millions par ici, 5 millions par là ?!

C'est ce que l'on appelle du saupoudrage électoraliste !

Il est certain que ces politicards, ont la main légère avec l'argent public !!

Certains vont me dire, " oui mais il faut aider les agriculteurs parce qu'il y a eu la sécheresse et qu'il vont être obligés d'acheter du foin et des aliments"...

Dans une agriculture dite "normale" "raisonnée" ou tout simplement à l'ancienne. Une vache mange de l'herbe et du foin.
Foin que l'agriculteur aura pris gérer, à partir de fauchages sur des terres, de façon a ce qu'il n'ai pas besoin d'en acheter.

L'alimentation...Rappelez-vous, comment est né la contamination de la vache folle.
Des agriculteurs anglais puis Français, ont fait bouffer à leur vaches des granulés qui contenaient des morceaux de carcasses bovine.

Qui sont les fabriquants de ces granulés ? (a priori ne contenant que des végétaux...)

En France par exemple. Le groupe AVRIL fabrique entre autre, des aliments pour le bétail.
(8.000 salariés et 7 milliards d'euros de CA/an)

Par qui est dirigé ce groupe ?
Le patron de la FNSEA, syndicat de paysans...

La boucle est bouclée !!

Une subvention par ici, une vente d'aliment par là !

(Source France Inter)

Signaler Répondre

avatar
on se serre la ceinture le 05/09/2015 à 13:08

je constate le prix du beefsteack augmente ! On va se limiter .

Signaler Répondre

avatar
le conplot le 05/09/2015 à 09:03
mattew a écrit le 05/09/2015 à 08h36

Qu'on importe, Ya que nos pauvres agriculteurs sur subventionnés qui se plaignent

et tu mangeras quoi? remarque que les nèfles d’Espagne sont bonnes.
je te dis que c'est le complot, aulas et les francs maçons.

Signaler Répondre

avatar
mattew le 05/09/2015 à 08:36

Qu'on importe, Ya que nos pauvres agriculteurs sur subventionnés qui se plaignent

Signaler Répondre

avatar
Retour de flamme le 04/09/2015 à 21:43
Retour de flamme a écrit le 04/09/2015 à 15h59

Voilà une belle chose et que j'applaudis.
Si on veut manger demain, on se doit de les aider aujourd'hui.
Mes impôts sont mieux utilisés ainsi que par des subventions au foot.

Utilises ton propre pseudo mr le troll merci

Signaler Répondre

avatar
mattew le 04/09/2015 à 20:15

Oui mais il y en a qui ont plus besoin de manger que nous et que nos agriculteurs

Signaler Répondre

avatar
le conplot le 04/09/2015 à 19:06
Bien d'accord a écrit le 04/09/2015 à 18h54

Oui c'est vrai, à part les groseilles à macro, les ballons ne se mangent pas. Par contre, c'est du curatif , le pb de fond n'est pas résolu,car quelque peu insoluble

c'est le complot des maçonniques

Signaler Répondre

avatar
Bien d'accord le 04/09/2015 à 18:54
Retour de flamme a écrit le 04/09/2015 à 15h59

Voilà une belle chose et que j'applaudis.
Si on veut manger demain, on se doit de les aider aujourd'hui.
Mes impôts sont mieux utilisés ainsi que par des subventions au foot.

Oui c'est vrai, à part les groseilles à macro, les ballons ne se mangent pas. Par contre, c'est du curatif , le pb de fond n'est pas résolu,car quelque peu insoluble

Signaler Répondre

avatar
Retour de flamme le 04/09/2015 à 15:59

Voilà une belle chose et que j'applaudis.
Si on veut manger demain, on se doit de les aider aujourd'hui.
Mes impôts sont mieux utilisés ainsi que par des subventions au foot.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.