François-Xavier Pénicaud : "Le MoDem sera le garant des engagements collectifs pris par Laurent Wauquiez"

François-Xavier Pénicaud : "Le MoDem sera le garant des engagements collectifs pris par Laurent Wauquiez"
François-Xavier Pénicaud - LyonMag

François-Xavier Pénicaud est l’invité de Ca Jazz à Lyon ce vendredi. Le
président du MoDem du Rhône est revenu sur l’officialisation de l’accord
entre son parti et Laurent Wauquiez pour les élections régionales.

Après de longs mois d’attente, le MoDem a enfin dit banco pour une alliance avec les Républicains et l’UDI en Auvergne Rhône-Alpes. "Quand on s’appelle le Mouvement Démocrate, qu’il y ait de la démocratie, du débat et de l’approfondissement de l’opposition, c’est plutôt sain", précise François-Xavier Pénicaud quand on lui demande si ces tergiversations ont pesé sur ses épaules et celles des militants. Le président du MoDem 69 reconnait que certains se sont éloignés du parti tandis que d’autres ont apprécié cette prise de risque.

L’entrée en campagne se fera sur plusieurs thèmes : "la première priorité de la liste d’union, c’est la question de l’emploi, du développement économique », explique-t-il, évoquant un besoin de « simplification administrative" et envisage de "réinventer une plateforme" à la ERAI pour "aider à l’exportation et qui se fasse sur des bases saines financièrement". Culture et écologie seront également portées par les centristes dans l’équipe de Wauquiez.
Sur la question des places allouées à son parti, François-Xavier Pénicaud promet en cas de victoire une "majorité de coalition, d’équilibre où aucun, les Républicains, l’UDI, la société civile, nous, ne pourra avoir de majorité régionale seul. Les démocrates seront en position d’être des garants des engagements collectifs qui sont pris".
 
Enfin, François-Xavier Pénicaud a reconnu avoir "eu des contacts avec l’équipe de Jean-Jack Queyranne" mais explique avoir été "déçu" à l’époque par "leur volonté de construire une majorité sur la base de débauchages individuels sans possibilité de discuter des projets". "Il y en a qui décrètent les rassemblements, ca ne marche jamais. Il faut construire les rassemblement", conclut-il.

Ca Jazz à Lyon est à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lol le 10/10/2015 à 19:32

Qu'est ce qu'il ferait pas au modem pour une place ... Bayrou disait que wauquiez c'était pire que le fn y a encore quelques mois, il n'y aucun point commun entre la droite sarkozyste de wauquiez et celle du modem

Signaler Répondre

avatar
Le Petit Pop le 10/10/2015 à 07:07

Jeune et déjà beaucoup de langue de bois: après s'être vendu pour un plan de lentille, il nous explique que le centrisme est compatible avec un Wauquiez à la Droite Extrême...

Signaler Répondre

avatar
biertz43 le 09/10/2015 à 21:09

Wauquiez est loin d'être une garantie tout risque , le Modem fait fausse route il se vend à la soupe populaire !

Signaler Répondre

avatar
biertz43 le 09/10/2015 à 21:04

Le centre mange à tous les râteliers!

Signaler Répondre

avatar
Berk le 09/10/2015 à 17:59

C'est vrai, le MODEM a toujours trahi pour les miettes que Collomb leur a donné

Signaler Répondre

avatar
Ratez le 09/10/2015 à 15:13

Aces mecs sont 15 dans le Rhone et on leur fait un pont d or. Ils ont toujours trahis comme Mme Levy

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.