Vénissieux : il jette une femme du 5e étage  

Vénissieux : il jette une femme du 5e étage  
Photo d'illustration - LyonMag

Les faits se sont déroulés à Vénissieux ce mercredi peu avant 4h du matin.

Un Vénissian de 37 ans aurait projeté une jeune femme du 5e étage de son appartement à la suite d’un différend. La victime a survécu à la chute mais elle a obtenu 45 jours d’ITT.

L’enquête des policiers a démontré que les violences conjugales étaient habituelles. La victime n’a toujours pas pu être entendue à ce jour.

Le Vénissian sera présenté ce vendredi au parquet. A l’issue de son audition, il pourrait être mis en examen pour tentative d’homicide volontaire.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Xados le 16/04/2016 à 12:35

En banalisant la violence dans la société ,sa devient normal pour certain. Une société qui sent le souffre et qui touche à sa fin.

Signaler Répondre

avatar
Prout le 16/04/2016 à 12:17

:-( mon dieu quelle horreur

Signaler Répondre

avatar
darnaise le 26/03/2016 à 18:18

Sauf que ce couple est d'origine serbe !!!

Signaler Répondre

avatar
grincheux le 25/03/2016 à 15:54
rappeur a écrit le 25/03/2016 à 15h37

Proverbe arabe : frappe ta femme tous les jours; si tu ne sais pas pourquoi elle, elle le sait.

Blague à part , tomber du 5ème et s'en sortir , chapeau.

Elle est marrante ta blague et vu ton pseudo tu dois être un pote de Booba. Ta culture est à l'avenant ?

Signaler Répondre

avatar
rappeur le 25/03/2016 à 15:37

Proverbe arabe : frappe ta femme tous les jours; si tu ne sais pas pourquoi elle, elle le sait.

Blague à part , tomber du 5ème et s'en sortir , chapeau.

Signaler Répondre

avatar
Benoui le 25/03/2016 à 14:58

les voisins et la famille vous diront qu ils ne comprennent pas
... un garcon si gentil, qui disait bonjour, qui téléphonait a sa maman tous les jours, et qui portait ses courses!!
depuis son interpellation, elle pleure tous les jours

sans rigoler, une femme battue ça ne passe pas inaperçu!!

elle n a pas d amis, pas de famille pour l aider??

faut il attendre a chaque fois qu'il y ai de véritables drames pour que les proches et les voisins se réveillent?
c est aussi ça être français, c est protéger votre prochain

Signaler Répondre

avatar
oui! le 25/03/2016 à 14:35
Petite Cloche. a écrit le 25/03/2016 à 13h44

Nouveau complot fasciste ou nouvelle dérive de l'état (policier fasciste) d'urgence ?

No Pasaran !

Il y a là tous les indices d'un complot fasciste j'en ai bien peur :

- violences sur une femme dont sont coutumiers les identitaires machistes
- 5e étage faisant référence au 5e arrondissement de Lyon, QG des identitaires
- une volonté de faire taire ses victimes, d'ailleurs la justice n'a pas pu entendre la pauvre femme

Signaler Répondre

avatar
groklocher le 25/03/2016 à 14:31
Petite Cloche. a écrit le 25/03/2016 à 13h44

Nouveau complot fasciste ou nouvelle dérive de l'état (policier fasciste) d'urgence ?

No Pasaran !

Vos allusions très fines...

Sachant qu'en France, tous les 3 jours, une femme meurt sous les coups de son compagnon, je pense qu'il est assez simple de concevoir (ne serait ce que d'un point de vue statistique) que cette violence ne peut pas concerner que les personnes issues de la 'diversité'...

Mais peut être que ça vous échappe.

Signaler Répondre

avatar
Manu le 25/03/2016 à 14:17

45 jours d'ITT , apres une chute du 5 etages ? Vous plaisantez ? Ca merite bien mieux !

Signaler Répondre

avatar
peace & love le 25/03/2016 à 14:13
Petite Cloche. a écrit le 25/03/2016 à 13h44

Nouveau complot fasciste ou nouvelle dérive de l'état (policier fasciste) d'urgence ?

No Pasaran !

ou un prêtre pédophilie parce qu’elle était trop vieille

Signaler Répondre

avatar
Petite Cloche. le 25/03/2016 à 13:44

Nouveau complot fasciste ou nouvelle dérive de l'état (policier fasciste) d'urgence ?

No Pasaran !

Signaler Répondre

avatar
Fatoua le 25/03/2016 à 12:08

Elle avait regardé un autre homme ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.