Un journaliste du Progrès intègre le cabinet de Laurent Wauquiez à la Région

Un journaliste du Progrès intègre le cabinet de Laurent Wauquiez à la Région
Le siège de la Région - LyonMag

De journaliste politique à membre du cabinet de Laurent Wauquiez, il n'y avait qu'un (immense) pas à franchir.

Au 1er mai, Geoffrey Mercier intègrera officiellement les services de la Région Auvergne Rhône-Alpes. Avec Arnaud Beuron, directeur de cabinet de Laurent Wauquiez, il sera chargé de faire le lien avec les élus locaux selon les Potins d'Angèle.

Légèrement dépassés par l'immensité du territoire et la nouveauté de la tâche, ni Laurent Wauquiez, ni Arnaud Beuron n'arrivaient à satisfaire l'opposition et même la majorité qui se sentaient laissés à l'écart dans la prise des grandes décisions de la collectivité.

Geoffrey Mercier avait récemment suivi la campagne des élections régionales pour le Progrès.

A Lyon, ce n'est pas le premier à s'essayer à la politique : Jacques Boucaud, ancien correspondant du Monde, est actuellement chargé de la communication de la mairie de Vaulx-en-Velin et conseiller municipal d'opposition à Mâcon.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pour info les patrons de presse sont tous de droite en 2017. le 27/10/2017 à 17:30
Scandale, quelle horreur ! a écrit le 01/04/2016 à 15h25

Quelle horreur ! Un journaliste qui n'est pas de gauche ? Mais où va-t-on ?
J'espère que notre presse en général et Lyon Mag en particulier sauront rétablir l'ordre naturel des choses et tirer à boulets rouges sur ce méchant Wauquiez ! (je compte sur leur "déontologie"...)

Rassurez vous, il n´y a pas de journalistes de gauche dans la presse française en 2017. (a part au monde diplomatique et au Canard enchaîné qui sont indépendants)
L´ensemble de la presse nationale et régionales est possédée par quelques grand groupes.
La redistribution des richesses et la défense des acquis sociaux, c´est pas le crédo des patrons. (Donc c´est pas non plus celui des employés qui écrivent ce qu´on leur dit d´écrire, s´ils veulent garder leur place)

Il y a des ouvriers assez c*ns pour être de droite, mais il n´y a pas de patrons de presse assez c*n pour être réellement de gauche.
(par définition, si on est patron, être pour la redistribution des richesses, c´est être contre ses propres intérêts.. )

Signaler Répondre

avatar
Yves Garnier le 27/10/2017 à 17:18
par popo a écrit le 27/10/2017 à 16h59

les républicains ,qui sont pour macro doivent quitter le
parti.



on épouse et moi ne prendront plus l’adhésion.
si l'y reste.

La santé avant tout. Avant de quitter l´UMP/LR pensez a votre santé avant toutes choses.
Il y a plus urgent:
Il vous faut consulter un ophtalmo, car il manque plein de lettres dans ce texte sans queue ni tête.
(a moins que vous tapiez sur le clavier de votre smartphone avec des moufles ?)

Signaler Répondre

avatar
par popo le 27/10/2017 à 16:59

les républicains ,qui sont pour macro doivent quitter le
parti.



on épouse et moi ne prendront plus l’adhésion.
si l'y reste.

Signaler Répondre

avatar
Zeus. le 03/04/2016 à 14:51

Le Progres et Lyon Mag sont tous deux la propriété du Crédit Mutuel. Comme toute la presse locale du sud et de l'est de la france d'ailleurs.

Signaler Répondre

avatar
petitparis le 01/04/2016 à 15:37
Jean-Pierre a écrit le 31/03/2016 à 14h14

Voici un changement d'employeur qui semble en contradiction avec la charte d'éthique du journalisme! Mais c'est finalement pas si grave, puisque tout ce que risque Geoffrey Mercier, c'est seulement de perdre sa carte de presse, qui ne lui est de toute façon plus d'aucune utilité dans ses nouvelles fonctions.

oui mais l'exemple vient de haut. François Hollande a pris un ancien présentateur du JT, pour sa communication. Je crois que c'était sérillon ou cavada.

Signaler Répondre

avatar
Scandale, quelle horreur ! le 01/04/2016 à 15:25

Quelle horreur ! Un journaliste qui n'est pas de gauche ? Mais où va-t-on ?
J'espère que notre presse en général et Lyon Mag en particulier sauront rétablir l'ordre naturel des choses et tirer à boulets rouges sur ce méchant Wauquiez ! (je compte sur leur "déontologie"...)

Signaler Répondre

avatar
granier73 le 01/04/2016 à 15:04

une fois de plus le monde des politiques et celui des media montre ses connivences... notre pays est le seul à tolérer ces petits arrangements entre amis

Signaler Répondre

avatar
Jean-Pierre le 31/03/2016 à 14:14

Voici un changement d'employeur qui semble en contradiction avec la charte d'éthique du journalisme! Mais c'est finalement pas si grave, puisque tout ce que risque Geoffrey Mercier, c'est seulement de perdre sa carte de presse, qui ne lui est de toute façon plus d'aucune utilité dans ses nouvelles fonctions.

Signaler Répondre

avatar
Michel Cobus le 31/03/2016 à 11:52

Ce n'est pas la première fois et c'est loin d'être la derniere. On peut cependant s'interroger sur le timing et sur la manière dont ça s'est passé... Il suit la campagne du candidat pour le Progrès en signant beaucoup de papiers en une du journal, des commentaires de sondage, des analyses... et quelques semaines plus tard "comme une récompense" il intègre le cabinet du gagnant.
Il y a une différence entre quitter son poste de journaliste pour devenir directeur de campagne d'un candidat et rester journaliste pour l'aider à gagner et intégrer ensuite son cabinet... Non ?

Signaler Répondre

avatar
Ladre le 31/03/2016 à 11:26

Le servilité ça se récompense aussi.

Signaler Répondre

avatar
JZ le 31/03/2016 à 10:41

Et vous oubliez Elisabeth Chambard qui était à la communication de la Région sous Jean-Jack Queyranne après avoir été au service politique du Progrès.
Sans compter Pascal Jalabert, membre de la rédaction parisienne du groupe Ebra, propriétaire du Progrès, qui s'est occupé de la campagne de Martin Malvy candidat PS aux régionales de 2010 (cf. http://www.lesinrocks.com/2013/05/20/actualite/michel-lucas-portrait-plus-grand-patron-de-presse-11395378/).

Signaler Répondre

avatar
kestion le 31/03/2016 à 10:32

c'est pas wauquiez qui disait vouloir dégraisser le cabinet ?

Signaler Répondre

avatar
Biethde le 31/03/2016 à 10:26

Ahaha la grosse attaque de LyonMag contre Le Progrès !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.