Villeurbanne : saoul, il dégrade une trentaine de voitures

Villeurbanne : saoul, il dégrade une trentaine de voitures
Photo d'illustration - LyonMag

Un homme âgé de 27 ans a été interpellé ce samedi matin vers 11h à Villeurbanne. 

Sans raison, il venait de dégrader une trentaine de véhicules garés dans la rue. L'individu avait notamment cassé de nombreux rétroviseurs. 

En état d'ébriété, il a été placé en garde à vue par les policiers. Il a reconnu les faits et a été laissé libre. Il pourrait avoir à payer l'intégralité des dommages occasionnés lors de son coup de sang. 

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Zeus. le 04/04/2016 à 18:59

il paiera jamais

Signaler Répondre

avatar
glandu le 04/04/2016 à 14:00
Petite Cloche. a écrit le 04/04/2016 à 13h43

Oui, la boisson exerce un effet démultiplicateur chez tous les fascistes !

No Pasaran !

Allez la quiche encore 385 jours à écrire tes conneries avant que l'on prenne le pouvoir à Lyonmag pour t'interdire d y sévir.

Signaler Répondre

avatar
Petite Cloche. le 04/04/2016 à 13:43
apéro88 a écrit le 04/04/2016 à 11h22

ces identitaires ont décidément de gros problèmes avec la boisson

Oui, la boisson exerce un effet démultiplicateur chez tous les fascistes !

No Pasaran !

Signaler Répondre

avatar
Bien venu chez adultes le 04/04/2016 à 13:32

Un djeun's qui commence a vieillir et qui s’aperçoit que le monde de OUIOUI, c'est terminé et que maintenant il vas falloir aller bosser pour manger et que les longues journées a gratter la guitare avec ses potes en buvant des bières avec l'argent de papas et mamans et bien c'est terminé.
Y'a de quoi péter un plomb.

Signaler Répondre

avatar
apéro88 le 04/04/2016 à 11:22
Petite Cloche. a écrit le 04/04/2016 à 08h32

Complot fasciste sous l'emprise de l'alcool ! un de plus !
No Pasaran !

ces identitaires ont décidément de gros problèmes avec la boisson

Signaler Répondre

avatar
Petite Cloche. le 04/04/2016 à 08:32

Complot fasciste sous l'emprise de l'alcool ! un de plus !
No Pasaran !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.