L'usine Veninov vouée à la fermeture à Vénissieux ?

L'usine Veninov vouée à la fermeture à Vénissieux ?
L'usine Veninov à Vénissieux - Lyonmag.com

Le site vénissian de Veninov semble voué à la fermeture.

Selon Michèle Picard, la maire de Vénissieux, qui vient d’alerter par courrier le préfet du Rhône, Michel Delpuech, "les salariés de Veninov ont été reçus par leur direction pour les informer de la fermeture du site très prochainement".

L’usine, spécialisée dans la fabrication de toiles cirées, avait été reprises en mai 2012 par le groupe Windhager, mais l’activité avait mis plusieurs mois avant de redémarrer. La Région Rhône-Alpes et le Grand Lyon avaient engagé 140 000 euros pour la relance de l’activité, tandis que la Ville de Vénissieux avait assuré la valorisation du site au travers de son entretien et de la protection de l’outil industriel.

Selon la maire communiste, "seuls 13 salariés travaillent au sein de l’usine, alors que 21 employés devaient être repris, tandis que "la production est toujours au point mort".

Michèle Picard demande l’organisation d’une table-ronde à la préfecture.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
A BIENTOT le 12/10/2016 à 11:07

Et que font les élus pour cette société, les pontes de PARIS DEVRAIENT INTERVENIR.........comme pour ALSTHOM

Signaler Répondre

avatar
chris le 11/10/2016 à 12:48

Veninov, Bosch, .....ensuite?

Signaler Répondre

avatar
philenice le 11/10/2016 à 08:57

C'est ridicule de subventionner une entreprise pour conserver des emplois.

Il vaut mieux subventionner les formations de reconversion professionnelle

Signaler Répondre

avatar
gégène le 10/10/2016 à 19:51

Toute ma jeunesse fout le camp !!! L'ancienne usine Maréchal, puis reprise par Vénillia a fabriqué des millions de kilomètres de toile cirée. Plus de 500 personnes y travaillaient dans les années 60. La sortie de l'usine près de l'ancienne gare de Vénissieux était impressionnante pour moi qui était un gamin; toutes ces personnes en vélos et
mobylettes qui sortaient au même moment !!!
Vénillia ne pas su se diversifier, il fallait sortir totalement de la toile cirée et aller vers d'autres produits.
Je plainds les 13 derniers salariés , qui malgré leur long
combat pour trouver un repreneur, risquent de perdre leurs emplois . Courage à eux.

Signaler Répondre

avatar
Benoui2 le 10/10/2016 à 17:52

peux t on compter sur le magnifique Hollande pour acheter des kilometres de tissus???

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.